Quiconque peut être sauvé

Évangile selon Jean, chapitre 3, versets 14-18
14Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. (fin de la citation)
Ce passage est très important pour nous aujourd’hui. Jésus nous enseigne comment nous pouvons avoir la vie éternelle. Attention, la vie éternelle ne nous est pas donnée après la mort, comme on le pense généralement, c’est-à-dire si nous menons une bonne vie, si nous faisons notre possible et si nos bonnes actions sont plus nombreuses que nos mauvaises. Non. Écoutons Jésus. Il dit que c’est comme ce qui s’est passé dans le désert lorsque Moïse éleva le serpent. Connaissez-vous cette histoire? Elle se trouve dans le livre des Nombres, chapitre 21. Laissez-moi la lire pour vous.
Le peuple s'impatienta en route, et parla contre Dieu et contre Moïse: Pourquoi nous avez-vous fait monter hors d'Égypte, pour que nous mourions dans le désert? car il n'y a point de pain, et il n'y a point d'eau, et notre âme est dégoûtée de cette misérable nourriture. Alors l'Éternel envoya contre le peuple des serpents brûlants; ils mordirent le peuple, et il mourut beaucoup de gens en Israël. Le peuple vint à Moïse, et dit: Nous avons péché, car nous avons parlé contre l'Éternel et contre toi. Prie l'Éternel, afin qu'il éloigne de nous ces serpents. Moïse pria pour le peuple. L'Éternel dit à Moïse: Fais-toi un serpent brûlant, et place-le sur une perche; quiconque aura été mordu, et le regardera, conservera la vie. Moïse fit un serpent d'airain, et le plaça sur une perche; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d'airain, conservait la vie. (fin de la citation)
Voyez-vous? Les gens mordus à mort étaient guéris instantanément seulement en regardant le serpent élevé sur une perche. Aujourd’hui, nous sommes tous comme mordus par le péché dans nos vie. Mais lorsque nous regardons à Jésus, élevé sur une croix, nous sommes guéris. Voyez-vous, c’est la mort et la résurrection de Jésus qui nous sauve et non nos bonnes oeuvres ou nos sacrifices. C’est Jésus qui le dit. Un regard de foi suffit, comme le brigand cloué à côté de notre Seigneur auquel Jésus a dit : aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.
Sur quoi comptez-vous pour avoir la vie éternelle? Comptez sur le sacrifice de Jésus qui seul peut effacer vos péchés devant Dieu. Recevez Jésus en vous aujourd’hui.
Écoutez attentivement s.v.p. Jésus a dit que Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.
Quiconque veut dire n’importe qui. Les bonnes personnes et les mauvaises, les ignorantes ou les savantes, ceux qui réussissent comme ceux qui ne réussissent pas dans la vie. Quiconque c’est vous aussi.
Je ne connais pas votre nom, mais supposons que c’est Lucie. Alors Jésus a dit : Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que Lucie croit en lui ne périsse point, mais qu'elle ait la vie éternelle. Placez aussi votre nom à la place du mot quiconque afin de vous aider à réaliser que Dieu a donné son Fils unique pour vous aussi. Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que (votre nom) croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle
Et la promesse du Dieu qui ne ment pas c’est que vous avez la vie éternelle vous qui croyez au nom du Fils de Dieu.
Votre vie éternelle commence aujourd’hui si vous écoutez Jésus, vous repentez et le recevez comme Seigneur et sauveur de votre cœur.
Je vous invite à prier avec moi maintenant.
Ô Seigneur Dieu, merci d’avoir donné ton Fils unique non pour nous juger mais pour nous sauver. Tu l’as donné et je le reçois aujourd’hui. Je crois que c’est par amour pour moi qu’il a accepté de se faire clouer sur une croix. Il a été élevé comme un serpent en portant notre péché à tous. Je crois, Seigneur. Il est ressuscité le troisième jour et il est vivant. Je crois, Seigneur. Et je te reçois. Entre en moi, lave-moi de toutes mes fautes devant tes yeux, et fais de moi la personne que tu désires que je sois. Je te le demande au nom de Jésus, Amen

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés