Non pas jugé, pardonné

Bienvenue sur le message d’espoir. Connaître Jésus pour vraiment vivre.
Un jour Jésus se rendit à la montagne des oliviers.
Mais, dès le matin, il alla de nouveau dans le temple, et tout le peuple vint à lui. S'étant assis, il les enseignait.
Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère;
et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à Jésus: Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère.
Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu?
Ils disaient cela pour l'éprouver, afin de pouvoir l'accuser. Mais Jésus, s'étant baissé, écrivait avec le doigt sur la terre.
Comme ils continuaient à l'interroger, il se releva et leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.
Et s'étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre.
Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus âgés jusqu'aux derniers; et Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu.
Alors s'étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit: Femme, où sont ceux qui t'accusaient? Personne ne t'a-t-il condamnée?
Elle répondit: Non, Seigneur. Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus. (Évangile selon Jean, chapitre 8.1-11)

Jésus n’est pas venu pour condamner les gens aujourd’hui, mais pour les sauver et leur donner un nouveau départ.
Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.
Notre part est donc de croire, c’est-à-dire compter activement sur Jésus, le Fils unique de Dieu, pour nous libérer de nos péchés.

Comme la femme dans cette histoire nous sommes tous pécheurs devant Dieu. Mais quand nous laissons Jésus s’approcher de nous, il nous libère de nos péchés et de nos accusateurs. Qui vous accuse aujourd’hui? Est-ce un père, une mère, quelqu’un de la parenté, un patron, un esprit mauvais ou peut-être vous-mêmes?
Ne vous laissez pas accuser par qui que ce soit car les Écritures saintes disent :

O homme, qui que tu sois, toi qui juges, tu es donc inexcusable; car, en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges, tu fais les mêmes choses.

Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés, dit le Christ.

Mais cela ne signifie pas que le péché n’est pas grave aux yeux de Dieu. En fait, le péché est plus grave qu’on le pense. Il est si grave qu’il nous sépare de Dieu. Les Écritures saintes déclarent : ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu; ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l'empêchent de vous écouter. Le péché est tellement grave que Dieu a dû faire mourir son propre fils sur une croix pour nous en libérer.
Christ a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l'Esprit,
16Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle.
Mais savoir tout cela dans sa tête n’est pas suffisant. Nous devons confesser à Dieu nos péchés, laisser Jésus s’approcher et entrer en nous et finalement abandonner nos péchés.
Le péché est grave, il nous sépare de Dieu. Et si nous mourons sans repentance ni foi en Jésus, nous mourrons dans nos péchés, et notre état après la mort sera pire qu’un paralytique sur terre. C’est Dieu qui le dit en Jésus.

Que devons-nous faire alors ?
1. D’abord nous arrêter et nous tourner vers Jésus, le Fils unique de Dieu;
2. Le remercier d’avoir porté nos péchés dans son corps sur la croix;
3. Lui confesser nos péchés et recevoir son pardon. Réalisez que Jésus c’est Dieu fait homme. C’est donc Dieu qui a porté votre péché et son sang a une valeur infinie;
4. Recevez Dieu en vous, d’un cœur ouvert et sincère, et Il entrera en vous par son Esprit pour vous aider à ne plus pécher, un pas à la fois.

Je vous invite donc à prier avec moi maintenant si vous le voulez :

Seigneur Dieu,
Tu m’enseignes dans ta Parole que tu as envoyé Jésus, ton Fils unique, non pas pour me juger mais pour me sauver de mes péchés. J’ai confiance en toi, Seigneur. Je te remercie d’avoir souffert et d’être mort pour moi à la croix. Je te confesse mes fautes envers toi et je t’en demande sincèrement pardon. Je t’ouvre ma vie pour que tu viennes en moi maintenant et m’accorde la force de vivre une vie qui t’est agréable Seigneur. Ce sera ma façon de te remercier. Amen.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés