Pourquoi mes prières ne marchent pas?

Qu’attendez-vous de Dieu? Que voulez-vous que Dieu fasse pour vous? Faites-vous des efforts pour plaire à Dieu afin qu’Il réponde à vos prières? Vous savez que Dieu est infiniment bon et qu’Il donne de bonnes choses à ses enfants, mais vous ne recevez peut-être pas comme vous aimeriez recevoir. Peut-être êtes-vous même découragés ou tannés de demander les mêmes choses sans recevoir. Pourtant, Jésus dit : demandez et vous recevrez; cherchez et vous trouverez; frappez et l’on vous ouvrira. Alors pourquoi ça ne marche pas?
Ce que nous oublions trop souvent c’est que Dieu ne veut pas nous donner ce que nous voulons, mais seulement ce qu’Il veut. Ne prions-nous pas : Notre Père qui es au cieux… que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Pourtant, quand nous le prions pour des besoins personnels, nous voulons que notre volonté soit faite ou que nos besoins immédiats soient comblés. Ne croyons-nous pas que Dieu est infiniment bon? Alors faisons-lui donc confiance. Il prend soin de ses enfants mieux que le meilleur des Pères.
Dans le texte de l’Évangile d’aujourd’hui, la foule cherche Jésus pour avoir du pain gratuitement. Elle a été nourrie par la multiplication des pains après que Jésus eut remercié Dieu son Père. Mais Jésus ne répondra pas aux demandes de la foule. Non parce qu’Il ne l’aime pas, mais parce qu’il veut leur donner beaucoup plus, il veut leur donner une nourriture qui les fera vivre éternellement.
Je lis le texte :
22La foule qui était restée de l'autre côté de la mer avait remarqué qu'il ne se trouvait là qu'une seule barque, et que Jésus n'était pas monté dans cette barque avec ses disciples, mais qu'ils étaient partis seuls. 23Le lendemain, comme d'autres barques étaient arrivées de Tibériade près du lieu où ils avaient mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâces, 24les gens de la foule, ayant vu que ni Jésus ni ses disciples n'étaient là, montèrent eux-mêmes dans ces barques et allèrent à Capernaüm à la recherche de Jésus. 25Et l'ayant trouvé au delà de la mer, ils lui dirent: Rabbi, quand es-tu venu ici? 26Jésus leur répondit: En vérité, en vérité, je vous le dis, vous me cherchez, non parce que vous avez vu des miracles, mais parce que vous avez mangé des pains et que vous avez été rassasiés. 27Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l'homme vous donnera; car c'est lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau. (fin de la citation)
La foule voulait que Jésus leur donne du pain qui allait les nourrir pour quelques heures, Jésus lui veut donner du pain spirituel qui nourrit éternellement. Jésus aurait pu répondre aux demandes de la foule et les nourrir de pain physique, mais alors les gens n’auraient jamais senti le besoin de recevoir du pain spirituel. Or la nourriture qui subsiste pour la vie éternelle est la plus importante. C’est pourquoi Jésus n’a pas répondu aux prières de la foule. Et c’est souvent aussi le cas pour nous.
Je vous fais aussi remarquer dans le texte que Jésus leur dit de travailler pour une nourriture spirituelle qu’Il veut leur donner. Nous ne méritons jamais cette nourriture qui nous donne la vie éternelle; Jésus nous la donne par pure grâce. Mais nous devons travailler, demander, chercher, frapper à la porte du ciel pour que Jésus, Dieu fait homme, nous donne la vie éternelle.
Jésus a dit : 9Je suis la porte. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages. 10Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance.
Sachez-le. Si vous frappez à la porte de Jésus, il vous ouvrira, non pas pour vous donner ce que vous voulez mais beaucoup plus, la vie en abondance.

Quand j’ai frappé à la porte de Jésus, il m’a aussi ouvert, parce qu’il ouvre à quiconque frappe. Mais quand il m’a ouvert la porte, sa lumière m’a montré ce que j’étais en réalité. Et j’ai vu que j’étais noir et sale. Mon cœur était comme une chambre noire et sale. Mais quand Jésus a ouvert la porte, et que je l’ai reçu dans mon cœur, il a pris comme un sceau d’eau pour tout laver dans la chambre. Tout est devenu propre en un clin d’œil. J’ai compris alors que ça venait du sang de Jésus qui avait coulé pour moi et qui m’avait purifié de tout péché.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés