Dieu n'existe probablement pas?

Avez-vous entendu parler de la nouvelle publicité qui s’annonce bientôt sur les autobus et qui dit : «Dieu n'existe probablement pas. Alors, cessez de vous inquiéter et profitez de la vie.»
Cette pub a été lancée en janvier à Londres, en Angleterre, en réaction à un message d’un groupe évangélique sur Internet disant que les non-chrétiens vont en enfer. On dirait que le monde occidental entre dans une nouvelle guerre publicitaire sur la religion.
Qu’en pensez-vous? Devrait-on réagir et entrer dans cette guerre?
Je ne crois pas. Personnellement, j’en appelle à l’amour et à la vérité, au respect et à la franchise.
Si quelqu’un veut vraiment savoir si Dieu existe, il n’a qu’à observer attentivement la vie de Jésus de Nazareth. Jésus a vécu comme nul autre homme n’a vécu. Ses paroles et ses actes d’amour, sa mort et surtout sa résurrection démontrent que Dieu existe et que tous devront rendre compte de sa vie devant Lui, comme Jésus l’a dit.
Mais si quelqu’un ne veut pas savoir si Dieu existe, il ne croira pas, même s’il voyait un mort ressusciter ou un miracle se produire devant ses yeux. Quand on ne veut pas ouvrir les yeux, on ne voit pas et on ne peut pas voir parce qu’on refuse d’ouvrir les yeux.
Cependant ces aveugles volontaires ont droit au respect et à l’amour même de ceux qui croient en Dieu. Tout ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le de même pour eux. Cela devrait être la règle d’or pour tous, croyants et non-croyants.
Croire en Dieu est une question de volonté d’abord. Si quelqu’un veut vraiment savoir si Dieu existe, qu’il crie du fond de cœur : Dieu, si tu existes, montre-le moi! Fais quelque chose! Et qu’il lise le Nouveau Testament avec un esprit ouvert. Et Dieu se révélera à lui.
Dans le texte de l’Évangile d’aujourd’hui, il y a comme une guerre de mots entre les chefs religieux et Jésus.
Je lis le texte :
52Là-dessus, les Juifs disputaient entre eux, disant: Comment peut-il nous donner sa chair à manger? 53Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes. 54Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. 55Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. 56Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. 57Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. 58C'est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n'en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement. 59Jésus dit ces choses dans la synagogue, enseignant à Capernaüm.» (fin de la citation)
J’ai toujours cru que Dieu existe. Quand je regarde attentivement la nature, je suis impressionné par son unité dans sa diversité. Il me semble logique qu’un tel ordre ne soit pas né d’un Big Bang. On ne peux peut-être pas prouver, selon la méthode scientifique, que Dieu existe, mais on ne peut pas prouver qu’il n’existe pas non plus. Mais on peut choisir de croire lorsque nous observons l’évidence, car elle est plus grande du côté de la foi.

Si nous croyons que Dieu existe, c’est un premier pas, mais cela ne suffit pas pour avoir la vie éternelle. Jésus dit que nous devons ensuite le manger. Non pas le manger physiquement, mais spirituellement, c’est-à-dire le recevoir dans notre esprit, dans notre cœur. Jésus s’est offert une fois à la croix pour porter nos fautes envers Dieu, afin qu’unis à lui par la foi, nos péchés s’effacent tous. Unis à Jésus par la foi, en le recevant en nous, nous recevons de lui la puissance même qui l’a ressuscité des morts. Et cette puissance c’est la vie éternelle.

Je vous invite à prier avec moi.

Seigneur Jésus, je crois que tu es venu de la part de Dieu pour nous le faire connaître. Je veux connaître Dieu de mieux en mieux. Révèle-le moi, Jésus. Ouvre mon cœur pour que je comprenne tout l’amour qu’Il a pour moi, car je crois que Dieu est amour. Ouvre mon intelligence pour que je comprenne SA volonté, car je crois qu’elle est bonne, agréable et parfaite envers moi. Ouvre mes yeux pour que je vois, car je crois que Dieu est lumière. Merci, Seigneur Jésus, d’entendre ma prière, et de prier pour moi auprès du Père, car je crois que tu es le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par toi. Merci, Jésus. Amen.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés