Sommes-nous prêts à sa venue?

Sommes-nous prêts pour la seconde venue de Jésus? Les anciens prophètes avaient annoncé longtemps à l’avance sa première venue, et Jésus, le Fils de Dieu, est venu au moment fixé par Dieu. Mais savez-vous que ces mêmes prophètes, et Jésus Lui-même, ont annoncé que Jésus reviendra une seconde fois sur la terre pour établir un règne de justice, d’amour et de paix? Alors, sommes-nous prêts pour sa seconde venue? Et comment s’y préparer?

Quand le prophète Jean Baptiste est apparu, selon l’Écriture sainte, il prêchait le baptême de repentance pour le pardon des péchés, (...)Et tout homme verra le salut de Dieu.(Évangile selon Luc, 3.1-6)

C’est de la même manière qu’aujourd’hui nous devons nous préparer aussi à la seconde venue de Jésus. Nous devons accepter d’abord le baptême de repentance pour le pardon de nos péchés. La repentance ce n’est pas seulement pour les meurtriers, c’est pour nous tous! Nous avons tous besoin de nous repentir de nos fautes pour nous tourner vers Dieu afin d’être prêt pour son retour. Sommes-nous prêts?

La repentance selon la Bible est un changement d’attitude face à Dieu et un changement dans la conduite de sa vie; c’est faire un 180 degrés dans ses pensées vis-à-vis de Dieu et ensuite de sa conduite. Se repentir c’est se détourner de soi-même et se tourner vers Dieu en croyant en ses promesses d’amour envers nous. Jésus prêchait à tous : Repentez-vous et croyez à la bonne nouvelle! La bonne nouvelle aujourd’hui c’est que Dieu est venu une première fois, dans la personne de Jésus, mourir d’amour en payant pour nos fautes, lui le juste pour les injustes, afin de nous amener et nous réconcilier avec un Dieu d’amour qui désire régner avec justice et amour dans nos vies d’abord et bientôt sur la terre.

Jean Baptiste annonçait avec autorité la nécessité du baptême de repentance pour le pardon des péchés. Et ce message est encore d’actualité parce que le cœur de l’homme n’a pas changé, Dieu n’a pas changé, et ce que Dieu attend de nous n’a pas changé non plus. Cela ne changera jamais. L’homme est pécheur et parce qu’il est pécheur il pèche et fait le mal; les nouvelles de tous les jours en donnent des exemples qui forment seulement une infime partie du mal que commet l’homme sur la terre à chaque jour. L’homme a encore besoin d’être réconcilié avec son créateur, par la repentance et la foi en Jésus, pour le pardon de ses péchés et vivre un nouveau départ pour obéir à la loi d’amour de Dieu, avec l’aide de l’Esprit de Dieu.

Jean prêchait la nécessité de la repentance au niveau du cœur devant Dieu, un acte de se détourner de ses péchés qui sont les transgressions de la loi de Dieu, et de démontrer cette repentance par le baptême dans l’eau. Le but que Jean voulait atteindre était le pardon du peuple de Dieu pour qu’il soit prêt à recevoir son Sauveur, Jésus.

Il en va de même pour nous aujourd’hui. Puisque Jésus reviendra bientôt, nos cœurs doivent être prêts à son retour. C’est le plus important. Nous devons donc nous repentir de nos péchés aux yeux de Dieu selon sa loi, obtenir le pardon de nos fautes par le sacrifice de Jésus à la croix que nous recevons par la foi, et démontrer cette repentance par le baptême dans l’eau.

Comme pour Jean à l’époque, le baptême dans l’eau est aujourd’hui un signe qu’il y a repentance. C’est pourquoi, encore aujourd’hui, le baptême dans l’eau du croyant doit suivre sa repentance, car elle est un engagement à vivre une vie soumise à Dieu et à sa parole par la foi en Jésus.
Ainsi nous serons un peuple prêt pour la venue du Seigneur.

Ce qui donnait du mordant au message de Jean c’est qu’il appliquait aux Juifs la nécessité du baptême de repentance, que les Juifs n’appliquaient qu’aux non Juifs comme nous. À l’époque, plusieurs Juifs s’attendaient à ce que Dieu juge durement les nations païennes à cause de leurs péchés, mais ils pensaient que les Juifs, les descendants d’Abraham, l’ami de Dieu et le père de la foi, seraient épargnés. Mais Jean dénonçait avec force cette fausse sécurité, un peu comme nous devons faire aussi envers ceux qui croient que parce qu’ils ont été baptisés en tant que bébés ils sont corrects, comme s’ils n’avaient pas besoin de repentance ni de vraie foi vivante en Jésus, pensant qu’ils iront au ciel de toutes façons pour se reposer après la mort. C’est une fausse sécurité. C’est un mensonge selon la Bible. Et l’Église d’aujourd’hui, en suivant Jean Baptiste, Jésus et les apôtres, dit non à cette fausse sécurité, et appelle les gens de près comme de loin à la repentance pour le pardon des péchés.
La repentance est toujours nécessaire aujourd’hui pour le pardon des péchés. Repentez-vous donc et croyez à la bonne nouvelle.

Enfin, nous nous préparons à la seconde venue de Jésus en cultivant une attitude humble et soumise à Dieu, en appliquant SA parole à notre conduite et en la lisant d’abord chaque jour, puis en l’étudiant pour bien la connaître.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés