Une vie utile et profitable

Jésus a comparé l’utilité de notre vie à un plan de vigne et ses branches, un cep et ses sarments.

Jésus a dit : »C’est moi qui suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. 2 Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il l’enlève; et tout sarment qui porte du fruit, il le taille afin qu'il porte encore plus de fruit. 3 Déjà vous êtes purs à cause de la parole que je vous ai annoncée. 4 Demeurez en moi et je demeurerai en vous. Le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même, sans rester attaché au cep; il en va de même pour vous si vous ne demeurez pas en moi. 5 Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. 6 Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment et il sèche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu et ils brûlent. 7 Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez et cela vous sera accordé. 8 Ce qui manifeste la gloire de mon Père, c'est que vous portiez beaucoup de fruit. Vous serez alors vraiment mes disciples.» Fin de la citation.

Notre vie ici-bas est vraiment utile si nous portons du fruit pour Dieu et pour le prochain.

D’abord nous devons être greffés ou attachés au vrai cep, qui est Jésus. Naturellement, nous naissons indépendants. Nous ne voulons pas dépendre de Jésus. Nous cherchons plutôt à vivre à notre façon sans nous soumettre à toute la parole de Dieu. Cette vie indépendante de Dieu, la Bible l’appelle péché. «Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu, et ils sont gratuitement déclarés justes par sa grâce, par le moyen de la libération qui se trouve en Jésus-Christ» nous dit la Bible (Romains 3.23-24). En effet, Jésus est venu pour ôter le péché du monde. Il est devenu péché pour nous à la croix et il est mort pour le détruire. Et il est ressuscité pour déclarer juste et donner une vie nouvelle à quiconque reçoit le don de la grâce de Dieu en Jésus. La Bible dit : «celui qui n'a pas connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu.» (II Corinthiens 5.21). Alors avez-vous reçu Jésus personnellement par la foi? En êtes-vous sûr? Si oui, vous êtes attaché au vrai cep. Si non, vous n’êtes pas attaché à Jésus. Mais recevoir Jésus ne suffit pas pour vivre une vie vraiment utile pour Dieu et le prochain. Nous devons persévérer et demeurer en Lui.

Jésus dit : «Demeurez en moi et je demeurerai en vous. Le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même, sans rester attaché au cep; il en va de même pour vous si vous ne demeurez pas en moi.»
Comme un sarment sur un plant de vigne ne peut porter de fruit sans demeurer sur le cep, nous ne pouvons rien faire de vraiment bon et utile dans cette vie si nous vivons indépendamment de Jésus. Le sarment ne peut pas compter sur lui-même, et nous non plus. C’est pourquoi Jésus dit : Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, vous demanderez ce que vous voudrez et cela vous sera accordé.
Nous sommes faits pour dépendre de Dieu en Jésus. Si nous acceptons la réalité de notre existence et arrêtons de lutter pour plutôt obéir à la parole de Jésus, nous serons libres alors de porter du fruit pour Dieu qui sera utile au prochain.
Demeurons en Lui et il demeurera en nous. Nous produirons alors beaucoup de fruit à la seule gloire de Dieu.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés