Notre Père, pardonne-nous nos dettes

Cette semaine, le message porte encore sur le pardon dans la prière du Notre Père.
Notre Père qui es aux cieux, pardonne-nous nos offenses, c’est-à-dire nos dettes.
Quelle sorte de dette avons-nous envers Dieu? Dieu nous a ordonné d’être saints comme lui-même est saint. Il nous a commandé d’être parfaits, c’est-à-dire complets, comme il est lui-même est parfait et complet. Par exemple, le plus grand commandement que Dieu nous donne est de l’aimer de tout notre être au complet; le deuxième est d’aimer notre prochain comme nous-mêmes. Obéissons-nous à Dieu comme il le mérite?
C’est pourquoi un seul manquement aux commandements de Dieu, une seule violation à sa loi crée pour nous une dette envers lui. Seulement aujourd’hui, nous avons ajouté à notre dette qui s’accumule à tous les jours. On dit parfois qu’on a tous droit à une erreur. Mais même si cela était vrai devant Dieu, qui n’a commis qu’un seul péché dans sa vie? En réalité, le seul droit que nous avons devant Dieu c’est d’être séparés de lui pour l’éternité et de payer nos dettes dans ce que la Bible appelle l’enfer. Il faut donc le reconnaître même si c’est dur : nous avons péché envers Dieu depuis notre naissance et avons accumulé une dette énorme.
Dieu est parfaitement juste et chaque dette doit être payée et sera payée, à moins qu’elle ait été payée par un autre pour nous. Et c’est ici que débute la bonne nouvelle de Jésus.
Il est écrit dans la Bible :
Par ton endurcissement et ton refus de te repentir, tu t'amasses un trésor de colère pour le jour où Dieu révélera sa colère et son juste jugement. (Romains 2.5)
Le Saint-Esprit dit ici que chaque personne qui vit sur cette terre sans tomber sur ses genoux pour supplier Dieu de lui pardonner ses péchés accumule pour lui-même un « trésor de colère » pour le jour où Dieu révèlera sa colère et son juste jugement au dernier jour.
Mais qui veut entendre cela? Seulement la personne qui veut entendre la vérité, même si elle est très difficile à entendre. Mais il faut l’entendre et se repentir afin de vivre.
Illustration : C’est comme la personne qui souffre d’un cancer. Le médecin lui dit : je n’ai pas de bonnes nouvelles pour vous, mais il faut que vous le sachiez afin de changer votre vie. Vous avez le cancer et si vous ne changez pas, je vous donne trois mois à vivre. De plus, vous devrez prendre un médicament assez fort pour tuer les cellules cancéreuses dès aujourd’hui.
Que feriez-vous si vous étiez cette personne malade? Préféreriez-vous ne pas l’entendre, vivre dans l’illusion que tout va bien parce que vous ne vous sentez pas malade et mourir dans trois mois? Ne serait-il pas mieux d’accepter entendre la vérité et de prendre le médicament? Il en va de même avec nos péchés envers Dieu. Ils causent pour nous un cancer spirituel que seul Jésus peut guérir par sa mort expiatoire et sa résurrection. Mais il faut se repentir et croire, c’est-à-dire compter sur Jésus pour nous guérir et nous donner la vie.
En général, la personne qui a le cancer ne peut pas se guérir elle-même, sans suivre les conseils d’un spécialiste. Il en va de même dans nos relations avec Dieu. Sans Jésus le spécialiste, nous ne pouvons pas nous sauver nous-mêmes et mériter notre ciel.
En fait, la médecine de Jésus est de venir à Lui – et à Lui seul - et de compter sur Lui et sur son œuvre à la croix.
Jésus, l’homme-Dieu, a vécu sans commettre le péché. Il n’avait aucune dette morale envers Dieu. Lui seul méritait d’aller au ciel et de ne pas mourir. Mais il est mort à notre place. Il a payé notre dette à la croix. Il nous suffit d’être unis à lui, par la foi, c’est-à-dire compter sur lui comme on compte sur un médicament pour détruire le cancer. La mort expiatoire de Jésus détruit le péché dans nos vies.
Il est écrit dans la Bible : «Soyez réconciliés avec Dieu! [En effet,] celui qui n'a pas connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu.» 2 Corinthiens 5.21
Lorsque nous nous donnons à Jésus pour être uni à lui, sa résurrection nous communique la vie, produite par son Esprit – cette vie est puissante, pleine d’amour, de joie et de paix. Elle est même éternelle.
Donnez-vous tout entier à Jésus aujourd’hui. Mettez toute votre confiance en Lui – non pas dans la religion – mais dans la puissance de Jésus-Christ ressuscité pour vous.
Vous verrez, ce qu’Il a promis dans sa parole il le fera pour vous aussi. Car c’est aussi pour vous qu’il est mort et ressuscité.
Il est écrit dans la Bible : Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu qui nous a réconciliés avec lui par [Jésus-]Christ.
Nous vous invitons chaque dimanche après-midi, à 14h, au 70, Grande Allée O. à Québec pour rendre un culte agréable à Dieu par Jésus-Christ. Dieu vous donne une famille chrétienne ici-bas; ne restez pas seul. Si vous désirez en parler, appelez-moi au 418 682-5096 et laissez un message pour que je vous rappelle.
Si vous désirez soutenir financièrement le message d’espoir, libellez votre chèque Église ACM - Message d’Espoir. Et le faire parvenir au C.P. 47147, Québec, QC G1S 4X1. Merci de votre soutien qui est nécessaire pour continuer cette œuvre.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés