M. Péladeau et la fête des mères

M. Pierre-Karl Péladeau quitte la politique par choix en favorisant sa famille. Rien ne nous dit encore s’il se réconciliera avec son épouse Julie Snyder, mais tout est possible, s’ils le veulent bien, et avec l’aide de Dieu.
Mis à part le coup médiatique, il y a là une belle valeur au sein d’une bien triste histoire. La famille passe avant la carrière. Il vaut mieux prioriser les relations familiales que les rêves liés au pouvoir, à la renommée et au prestige. Admettons que c’est beau, car le bonheur se trouve souvent dans les petites choses qui se passent bien loin de l’œil des médias.
Donc, en tant que père, M. Péladeau prend un pas vers la bonne direction, et en cela il se présente comme un modèle dans notre société. C’est probablement le plus beau cadeau de la fête de mères qu’il pouvait offrir à Mme Snyder.
Mais prions qu’il aille plus loin encore, car il d’autres pas à faire encore pour le bien de la famille. Prions qu’il se réconcilie avec Dieu en accueillant la bonne nouvelle de Jésus-Christ dans sa vie.
Avec Dieu tout est possible, mais même si cela devait arriver, nous risquons de ne pas en entendre parler. Car le monde ne considère pas l’option de la réconciliation avec Dieu comme une solution aux problèmes les plus importants de notre société. Mais nous sommes placés devant de telles impasses présentement, qu’il faut maintenant la considérer sérieusement.
Voyez-vous, le monde cherche en l’homme la solution à ses problèmes, mais il oublie la réalité du mal dans le cœur de tout homme. Et c’est le mal qui détruit ce que l’homme désire pourtant construire. Tant que le mal règnera et dominera, les meilleures idées ne verront jamais le jour. Le mal détruit tout. Il faut donc détruire le mal pour vivre des jours plus heureux. Mais qu’est-ce que le mal au juste?
La Bible définit le mal comme la transgression de la loi de Dieu. La loi de Dieu, incluant les dix commandements, est sainte, juste et bonne pour nous tous. Mais qui aujourd’hui obéit à la loi de Dieu? La Bible dit que tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. Nous sommes tous pécheurs et à cause du péché, nous sommes privés de la présence de Dieu dans nos vies, cette présence qui produit en nous l’amour, la joie et la paix.
Or la Bible enseigne que le Fils éternel et unique de Dieu, s’est fait homme pour détruire le mal ou le péché. Jésus-Christ a vécu sans commettre le péché, et sur la croix, il s’est offert en sacrifice expiatoire pour le péché de l’homme pécheur. La juste colère de Dieu s’est déversée sur Lui à notre place, pour qu’en Lui nous soyons libres du mal. C’est la bonne nouvelle et ça marche quand nous mettons toute notre foi en Jésus.
La réconciliation avec Dieu est la solution à nos problèmes les plus importants ici-bas. Tout commence là, car avec Dieu tout est possible. Mettons toute notre foi en Lui.
Je termine avec un texte de la Bible. Il est écrit :
Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu qui nous a réconciliés avec lui par [Jésus-]Christ et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. En effet, Dieu était en Christ: il réconciliait le monde avec lui-même en ne chargeant pas les hommes de leurs fautes, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous sommes donc des ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu adressait par nous son appel. Nous supplions au nom de Christ: «Soyez réconciliés avec Dieu! [En effet,] celui qui n'a pas connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu.» 2 Corinthiens 5.17-21
Venons à Jésus, tels que nous sommes, aujourd’hui.
Notre Église se réunit au 70, Grande Allée O. à Québec.
Le dimanche, c’est à 14h. Le mercredi midi et soir, ce sont de petits groupes de prière.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés