Voici comment vous devez prier

Notre Père qui es aux cieux!
· Que ton nom soit sanctifié;
· que ton règne vienne;
· que ta volonté soit faite
sur la terre comme au ciel.
Que ta volonté soit faite exprime un consentement, une acceptation volontaire, un plein accord, pour que toute la volonté de Dieu soit faite sur la terre en même temps que Son Nom soit sanctifié et que Son règne vienne.
Cette attitude de base s’applique surtout dans notre relation avec Dieu qui nous envoie dans le monde. Le Fils a été envoyé par le Père dans le monde, et nous de même, nous sommes des envoyés par le Fils dans le monde.
Nous sommes des ENVOYÉS … par l’Envoyé
Jean 20:21
Jésus leur dit de nouveau: La paix soit avec vous! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie.
Le type de relation qui existait entre Jésus et son Père pendant qu’il marchait sur la terre doit donc ressembler à la relation que nous devons cultiver avec Dieu pendant notre passage ici bas.
Notre relation avec Dieu doit ressembler à la relation que Jésus avait avec son Père qui l’avait envoyé dans le monde?
1. Consentons de bon coeur à accomplir l’œuvre du Père
Jean 4:34 (Louis Segond)
34Jésus leur dit: Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé, et d'accomplir son œuvre.

Accomplir l’œuvre du Père, c’est vivre une vie centrée sur Dieu pour le salut du plus grand nombre.
2. Consentons de bon cœur à accueillir ceux que Dieu nous confie
Jean 6:37-40 (Louis Segond)
37Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi; 38car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé.

3. Consentons de bon cœur à apprendre de Jésus et à le partager

Jean 7:16-20
16Jésus leur répondit: Ma doctrine n'est pas de moi, mais de celui qui m'a envoyé. 17Si quelqu'un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef. 18Celui qui parle de son chef cherche sa propre gloire; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l'a envoyé, celui-là est vrai, et il n'y a point d'injustice en lui.
Comme Jésus, notre enseignement dans ce monde ne doit pas venir de nous-même ou des hommes que nous estimons, mais de celui qui nous envoie. Ceux qui entendent notre enseignement et qui veulent faire la volonté de Dieu reconnaîtront alors que notre doctrine vient de Dieu et non de nous-mêmes. Nous ne devons chercher en aucun cas notre propre gloire dans ce que nous enseignons, mais seulement la gloire de celui qui nous a envoyé, afin d’être de vrais enseignants, et justes en tout point.
Martin Luther et les réformateurs ont voulu ramener l’enseignement de l’Église à sa forme primitive. Plutôt que de suivre l’enseignement des hommes, des papes ou des Pères de l’Église, ils ont voulu replacer la Bible au centre de l’enseignement de l’Église. Plutôt que d’avoir une messe en latin, où seuls les gens instruits pouvaient en comprendre le sens, Luther et cie ont voulu que la Bible soit traduite dans la langue du peuple et placée dans leurs mains pour la lecture ou l’écoute, la méditation et l’interprétation de l’Écriture sous l’inspiration de l’Esprit Saint. Parce que c’était l’intention des apôtres et des prophètes de la Bible.
Les réformateurs ont ainsi placé l’autorité de l’Écriture bien au-dessus de toute autorité humaine et ecclésiastique en matière de foi, tant pour le croyant que pour toute l’Église dans son ensemble. La Bible fait autorité dans la vie des croyants, non par ce qu’elle commande, mais par ce qu’elle libère. L’enseignement de l’Écriture libère et place le chrétien devant des choix. Ainsi, le chrétien a une responsabilité personnelle face à Dieu. La Bible ne donne pas des réponses toutes faites dans plusieurs domaines de la vie. Ce n’est peut-être pas sécurisant mais c’est juste, car cela respecte la souveraineté de Dieu et la liberté de conscience de l’être humain qui est en cheminement. Par exemple, l’Écriture ne fournit pas de recettes applicables aux divers domaines politiques, sociaux, scientifiques, mais elle ouvre des horizons, pose des fondements et des balises, invite à la réflexion responsable.
Consentons de bon cœur à apprendre de Jésus et à le partager
Illustration : une bouche. Elle ne fait pas ce qu’elle veut, mais ce que je veux à l’intérieur. La bouche reçoit les informations et les exécute. Si la bouche est en bonne relation avec la tête, si nous sommes remplis de l’Esprit, la bouche parlera ce que Dieu dit. Mais si nous sommes remplis d’alcool la bouche dira des choses qui nous feront honte plus tard.
Le point important à souligner ici c’est que celui qui est envoyé par Jésus comme une bouche, ou comme des bras, ou quelque organe que ce soit, c’est celui qui porte et qui transmet la volonté de Celui qui l’envoie. L’envoyé de Jésus est celui qui d’abord reçoit et porte sa volonté dans son cœur. Et cette volonté de celui qui l’a envoyé, il la transmet par la suite à ceux qui l’entourent.
Illustration : un sac à dos. Le sac représente ma capacité de recevoir la volonté de Dieu. Les poches sont ouvertes ou fermées selon mon ouverture ou ma fermeture à la volonté de Dieu. Je porte la volonté de Dieu que je reçois de Dieu dans ma relation avec lui, et je la transmet en ouvrant son sac.
L’envoyé fidèle de Jésus. Celui qui est vraiment bon et fidèle, c’est celui qui reçoit TOUT ce que Jésus veut donner ET qui est totallement à sa disposition. Il reçoit et donne. Tout cela dans une relation des plus intime avec Dieu. En effet, du début à la fin, il ne fait jamais cela seul.
Jean 8:29 (Louis Segond)
29Celui qui m'a envoyé est avec moi; il ne m'a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable.

Et cette personne peut dire avec assurance qu’il connaît Dieu.
Jean 8:55 (Louis Segond)
55(...) Pour moi, je le connais; et, si je disais que je ne le connais pas, je serais semblable à vous, un menteur. Mais je le connais, et je garde sa parole.

Cette connaissance intime de Dieu fait que le jugement de cette personne est juste. Il voit clair et ses paroles ont un impact.
Jean 5:30 (Louis Segond)
30Je ne puis rien faire de moi-même: selon que j'entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé.

Si le Fils de Dieu ne pouvait rien faire d’éternel de lui-même, à combien plus forte raison nous ne pouvons rien faire pour l’avancement du Royaume de Dieu sans d’abord chercher de tout cœur la volonté de celui qui nous envoie.

Faire la volonté de Dieu c’est accepter de bon cœur, c’est consentir volontairement à placer le priorités de Dieu en premier dans nos vies.
Consentons de bon coeur à accomplir l’œuvre du Père
Consentons de bon cœur à accueillir ceux que Dieu nous confie
Consentons de bon cœur à apprendre de Jésus et à le partager
Quelle devrait alors être notre réponse?
Hébreux 10
5C'est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit: Tu n'as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m'as formé un corps; 6Tu n'as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché. 7Alors j'ai dit: Voici, je viens (Dans le rouleau du livre il est question de moi) Pour faire, ô Dieu, ta volonté. 8Après avoir dit d'abord: Tu n'as voulu et tu n'as agréé ni sacrifices ni offrandes, Ni holocaustes ni sacrifices pour le péché (ce qu'on offre selon la loi), 9il dit ensuite: Voici, je viens Pour faire ta volonté.
Faire la volonté de Dieu c’est l’essentiel de la vie chrétienne. Ne pas la faire, ce n’est pas vivre la vie chétienne.
Hébreux 13:20-24 (Louis Segond)

20Que le Dieu de paix, qui a ramené d'entre les morts le grand pasteur des brebis, par le sang d'une alliance éternelle, notre Seigneur Jésus,
21vous rende capables de toute bonne oeuvre pour l'accomplissement de sa volonté, et fasse en vous ce qui lui est agréable, par Jésus Christ, auquel soit la gloire aux siècles des siècles! Amen!


Romains 12:1-2 (Louis Segond)
1Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.
2Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Phil 2
12Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent; 13car c'est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. 14Faites toutes choses sans murmures ni hésitations, 15afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d'une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde, 16portant la parole de vie; et je pourrai me glorifier, au jour de Christ, de n'avoir pas couru en vain ni travaillé en vain.
Tant et aussi longtemps que c’est Dieu qui travaille en nous et produit ce qui lui plait.

1 Pierre 4
1Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché,
2afin de vivre, non plus selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu, pendant le temps qui lui reste à vivre dans la chair.


Et Jésus nous a donné une prière pour nous aider.
Notre Père qui es aux cieux! Que ton nom soit sanctifié; 10que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. 11Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien; 12pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés; 13ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c'est à toi qu'appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen!

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés