2 Samuel 1.1-27


S.v.p. lisez d'abord le texte.

Voici la manière du monde :

L’apparence extérieure est contraire avec l’intention du cœur. C’est un acteur, un hypocrite (v.2-9)
o Il prétend être dans le deuil et l’humiliation;
o Il prétend être du camp d’Israël et avoir été assez courageux pour être resté près du roi jusqu’à la fin;
o Il prétend s’être soumis fidèlement au roi et faire ses volontés jusqu’à lui donner la mort.
o En résumé, il prétend être un soldat modèle, qui mérite l’honneur public!
L’intention du cœur est d’être élevé et honoré (v. 10).
o Il pense qu’en ayant donné la mort à l’ennemi public de David, il sera un héros.
o Il pense qu’en apportant la couronne royale à David, cela lui plaira et lui apportera des honneurs publiques.
o Il pense qu’en l’appelant Seigneur, le cœur de David sera touché par son apparente humilité et fidélité.

Voici la manière de Dieu :

L’apparence extérieure suit les sentiments du cœur (v. 11-12).
o David sent la douleur de la défaite du peuple de Dieu et déchire ses habits : c’est un deuil profond exprimé publiquement. Tous les hommes près de lui font de même.
o Ils pleurent et jeûnent tout le jour.
o Le cœur de David et de ses hommes étaient unis dans la même intention : l’honneur de Dieu et de son peuple. Ils n’étaient pas préoccupés par leur propre position et de prendre avantage de la situation.
Le jugement tombe sur les hypocrites (v. 13-16)
o Le péché de l’impiété envers Dieu et du manque de respect envers celui que Dieu avait choisi par onction est jugé par la mort;
o Seul Dieu a le droit de donner la mort à son oint. L’homme qui le fait cependant est coupable, même si telle avait été la volonté exprimée par la victime! (v.9)
L’honneur revient à Dieu et son peuple!
o Cet honneur est exprimé même dans la mort.
1. Ce sont des héros qui sont tombés!
2. Cette nouvelle est triste; il faut pleurer!
3. La malédiction tombe sur l’endroit d’une telle tragédie
4. Les armes des héros triomphaient toujours pourtant!
5. Le roi et son fils s’aimaient, se chérissaient, et ils sont morts ensemble. Ils étaient des héros!
6. Le roi bénissait le peuple. Le roi n’est plus. Il faut le pleurer.
7. Comment cela a-t-il pu se produire? Comment mon ami a-t-il pu succomber dans la bataille? Comment les héros ont-il pu défaillir?


Est-ce que je vis en compétition avec les autres chrétiens de la ville, de sorte que lorsqu’il y a scandale et tristesse ailleurs, je me sens heureux et supérieur? ou est-ce que je ressens plutôt une tristesse au niveau du coeur jusqu’à jeûner et pleurer?

Si je parle d’un tel événement à d’autres chrétiens, est-ce pour pleurer avec eux et intercéder ou plutôt pour alimenter mon orgueil?

Qu’en est-il devant la vague de l’athéisme qui prend de plus en plus de place au Québec? Est-ce que mon cœur est touché ou insensible devant l’affront qui est fait à Dieu et ses commandements? Comment est-ce que je réagis devant la réalité des bâtiments d’église qui sont à vendre – est-ce que la réalité du rejet national de Dieu me touche et jusqu’à quel point?

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés