2 Samuel 5.1-12

Réflexion

Les tribus d’Israël, jusqu’alors fidèle à la famille de Saül, se rallient à David. Les raisons qu’ils évoquent à David sont les suivantes :
1. nous sommes tes frères (v.1)
2. tu es un chef (v.2)
3. L’Éternel l’a dit : tu es celui qui prendra soin du peuple de Dieu en tant que chef.
Alors David accepte et fait alliance avec eux et avec Dieu par onction (v.3).

Par la suite, David et ses hommes envahissent Jébus, aussi appelée Jérusalem, qui se trouve en plein milieu du pays, entre la tribu de Juda et les autres d’Israël, donc un point stratégique à conquérir pour l’unité du pays. Cependant les Jébusiens sont forts … et méprisants. David réussit tout de même à prendre la ville, et l’appelle la ville de David, la forteresse de Sion.
David devient alors de plus en plus puissant avec l’aide de Dieu.

Même des étrangers s’intéressent à lui, Hiram roi de Tyr, qui lui envoie de quoi lui bâtir une maison. Mais David y sera mal à l’aise plus tard, lorsqu’il réalisera qu’il habite un meilleure maison que l’Éternel Dieu, de qui lui vient toutes ses victoires.
Quoi qu’il en soit, David reconnaît que c’est Yahvé, l’Éternel, qui l’a affermi comme roi en Israël et qui fait rayonner sa royauté même au-delà du pays. Tout cela à cause du peuple de Dieu que Dieu aime plus que tout, et non autant à cause de David comme individu spécial.

Application

Nous voyons ici un bel exemple des récompenses qui viennent sans manquer à celui qui cherche Dieu constamment. L’homme ou la femme qui craint l’Éternel, le rédempteur, et qui suit sa parole d’un cœur entier et sincère pour faire Sa volonté plus que tout. Un cœur consacré à Dieu et non à lui-même et à son avancement personnel. Un cœur qui attend que Dieu accomplisse sa promesse, même si cela prend des années (David avait été roi en Juda pendant plus de 7 ans avant d’être reconnu roi d’Israël – pourtant Samuel l’avait oint roi du pays une vingtaine d’années plus tôt!).

Nous devons développer l’attitude de tout recevoir de l’Éternel, le Seigneur qui est en contrôle absolu de toutes choses dans cet univers. Et de faire mourir en nous la convoitise orgueilleuse qui consiste à prendre pour nous-même ce que Dieu ne nous a pas encore donné. Cette recherche intense et ardente de la gloire de Dieu et sa volonté plutôt que la nôtre ne passera pas inaperçue aux yeux de l’Éternel qui saura nous récompenser au moment venu, pour la gloire de Lui et l’amour envers son peuple.


Autres lectures complémentaires :

1 Chroniques 11.1-4; Psaume 2.6; 48.3

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés