Aux pieds du Maître : semaine 21 (du 19 au 25 mai 2014)

Plan de la semaine :

1. Lecture des textes : Jean 14.1-14;

2. Méditation :
La veille avant sa mort sur la croix, Jésus dit à ses disciples : que votre cœur ne se trouble pas. Pourquoi? C’est parce que leurs cœurs étaient vraiment troublés. Les disciples étaient tout à l’envers.
Et ce n’est pas surprenant. Jésus venait de leur dire que l’un d’eux allait le trahir, le vendre à l’ennemi, et que même Pierre, qui était considéré comme l’un des plus brave et audacieux, allait le renier trois fois cette nuit même! Hélas Pierre ne connaissait pas son propre cœur, comme nous ne connaissons pas notre propre cœur, sauf pour une chose : nos cœurs sont facilement troublés.
Peut-être que ce qui les troublait le plus était que Jésus leur avait dit qu’il partait. Où est-ce qu’il s’en allait? Pouvaient-ils aller avec lui comme ils avaient fait depuis trois ans dans tout le pays? Et comment pouvaient-ils aller là où Jésus s’en allait? Sans Jésus, qu’arriverait-il aux disciples? Ces questions troublaient leurs esprits et leurs cœurs.
 
Leurs cœurs étaient troublés. Alors Jésus leur parle et calme leurs cœurs en leur donnant des faits, des réalités spirituelles qui sont vraies et qui seront toujours vraies. Des certitudes dans lesquelles les disciples pourront compter et qui leur serviront d’assurances.
 
Assurance 1:  Jésus nous prépare une place pour être avec lui au ciel
Selon Jésus, le ciel est un vrai endroit. Ce n’est pas le produit de l’imagination religieuse ou d’un conte de fée pour les enfants ou le résultat d’une mentalité dérangée psychologiquement.

Le ciel existe. Dieu y règne en souverain et Jésus est assis à la droite du Père. Dans la Bible, le ciel est décrit comme un royaume, un héritage, un pays, une ville, et une maison. Dans le texte d’aujourd’hui le ciel est décrit comme la maison du Père de Jésus. Le ciel est la maison des enfants de Dieu.

Le mot grec traduit par demeures signifie chambres, des endroits où demeurer. Ce ne sont pas des châteaux, mais de beaux endroits où les vrais croyants passeront l’éternité avec Jésus.

Quand Jésus était sur la terre, avant son ministère public, il est était charpentier à Nazareth. Maintenant qu’il entré dans sa gloire éternelle, Jésus construit son Église sur la terre et aussi une maison pour cette Église au ciel.

Il est intéressant de remarquer que Jésus appelle aussi le temple la maison de son Père, qui est le temple de son corps (v. 2).

La maison du Père n’est pas seulement au ciel, mais elle se trouve aussi sur la terre. C’est le temple du Saint-Esprit, le corps spirituel de Jésus, c’est-à-dire la vraie Église. Il y a beaucoup de places, d’endroits où demeurer dans la présence de Jésus dans son Église. Jésus prépare une place pour chaque croyant non seulement au ciel, mais dans son Église sur la terre.

 Application - Avez-vous trouvé votre place? Quelle place Jésus prépare-t-il pour vous? Servez-vous Jésus avec amour là où il vous place? Une chose est sûre, personne ne peut servir là où il n’est pas! Servons donc là où Dieu nous place.
 
Jésus est le chemin pour le ciel
Thomas pose la question : «Seigneur, nous ne savons pas où tu vas. Comment pouvons-nous en savoir le chemin?» Cette question révèle le cœur de Thomas; il désire vraiment être avec Jésus; il veut aller avec lui. Et pour ce faire, il veut savoir où Jésus va et comment s’y rendre. Jésus est clair dans sa réponse. Jésus s’en va au Père. Et le chemin pour s’y rendre c’est Lui.
Jésus fait plus qu’enseigner le chemin ou montrer le chemin; Il est le chemin. C’est lui le chemin ou la voie. En fait, un des premiers noms que l’on donnait à l’église primitive était «La voie». Jésus et la voie, la seule voie vers le ciel.
 
Le ciel est un vrai endroit, un endroit rempli d’amour, de joie et de paix, mais ce n’est pas tout le monde qui y va. Seuls ceux qui ont pris le bon chemin, le seul chemin, Jésus; ceux qui ont mis leur foi en Jésus comme le seul chemin iront au ciel.

En effet, il y a un seul Dieu et il y a aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes: un homme, Jésus-Christ, qui s'est donné lui-même en rançon pour tous.

Jésus s’est donné en paiement pour le péché de tous; Dieu veut que tous soient sauvés, mais le seul chemin c’est Jésus parce qu’il est le seul médiateur entre les hommes et le seul Dieu.
Jésus dit : On ne vient au Père qu’en passant par moi. Tout autre voie est sans issue : les bonnes actions, les cérémonies religieuses comme le baptême des bébés, des offrandes à l’église pour payer des messes ou pour réparer le presbytère… rien ne peut ouvrir le ciel si ce n’est Jésus.
 
L’assurance d’aller au ciel calme un cœur troublé. L’assurance d’une demeure éternelle dans la maison du Père à la fin de notre chemin sur la terre nous aide à supporter les épreuves et les batailles le long du chemin durant notre vie présente.

C’est cette assurance qui a même encouragé Jésus devant l’épreuve de la croix pour y porter nos péchés.

En échange de la joie qui lui était réservée, il a souffert la croix en méprisant la honte qui s’y attachait et il s’est assis à la droite du trône de Dieu. Hébreux 12.2

Et l’apôtre Paul avait cette vérité en tête lorsqu’il a écrit : J'estime que les souffrances du moment présent ne sont pas dignes d’être comparées à la gloire qui va être révélée pour nous. Romains 8.18
 
Assurance 2:   Jésus nous fait connaître le Père aujourd’hui
La deuxième assurance Jésus donne à des cœurs troublés est de savoir que le Dieu qui règne dans le ciel et sur la terre est notre Père, oui notre papa céleste.

Le souverain maître de l’univers entier, celui qui connaît même notre avenir, est notre Père céleste.

Nous n’avons pas besoin d’attendre le ciel pour connaître le Père, nous pouvons le connaître dès maintenant en Jésus, et recevoir de lui tout ce que nous avons besoin dans les épreuves que nous rencontrons.
 
Jésus dit à Philippe : «Il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne me connais pas, Philippe! Celui qui m'a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire: ‘Montre-nous le Père’?

Que signifie l’expression connaître? Le mot connaître est utilisé 141 fois dans l’Évangile de Jean, mais il ne signifie pas toujours la même chose. En fait, il y a quatre «niveaux» différents de connaissance dans cet évangile. Le premier niveau est simplement connaître un fait (ex. : Jésus a été crucifié entre deux brigands). Ensuite vient la connaissance de la vérité derrière ce fait (ex. : Jésus a été maudit sur la croix, parce que Dieu a dit dans sa parole : maudit quiconque est pendu au bois). Pourtant, vous pouvez connaitre un fait et la vérité derrière ce fait et demeurer perdus dans vos péchés.

Le troisième niveau de connaissance commence à parler d’une relation; connaître signifie croire en une personne et entrer en relation avec cette personne. C’est ce que Jésus veut dire lorsqu’il dit :
Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. Jean 17.3
Enfin, la quatrième signification du mot connaître parle d’une «relation plus profonde avec quelqu’un, une communion»
C’est ce niveau de connaissance qui est dans l’esprit de l’apôtre Paul lorsqu’il parle de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ. Il écrit : «Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort, pour parvenir, si je puis, à la résurrection d'entre les morts.»
 
Jésus dit à Philippe ici qu’il est Dieu. Lui et le Père forment un seul Dieu. Connaître Jésus c’est connaître Dieu. Croire en Jésus c’est croire en Dieu.

Philippe veut connaître le Père, et il veut même le voir.
Le désir brûlant de tout croyant devrait être de connaitre Dieu.
Nous lisons et nous étudions la Parole de Dieu pour mieux connaitre le Dieu de la Parole.

Les croyants aujourd’hui ne voient pas Jésus dans la chair, mais nous le voyons ainsi que ses œuvres dans la Parole de Dieu. On ne peut séparer les paroles des œuvres de Jésus, car les deux révèlent le Père.

Frères et soeurs, nous pouvons connaître le Père et le Créateur de l’univers parce que Jésus nous l’a révélé. Comment nos cœurs peuvent-ils rester troublés devant le fait que le créateur et gouverneur de l’univers entier est notre propre Père? 
 
Assurance 3:  Jésus nous donne le privilège de la prière 
Jésus veut faire ses œuvres en nous et par nous aujourd’hui, demandons-le! Car c’est le signe que nous croyons vraiment en lui
Un des meilleurs remèdes pour un cœur troublé est la prière.
Mais pas n’importe quelle prière. Pas la prière païenne, qui veut tourner la volonté de Dieu pour en faire ma volonté. Mais la prière chrétienne qui veut ranger ma volonté derrière la volonté de Dieu.
Cette prière chrétienne remplit certaines conditions qui sont des bénédictions en elles-mêmes. Jésus les expose ici :

I. Nous devons prier avec foi en Jésus
En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais. Les plus grandes œuvres font référence à ce que les apôtres ont fait après que Jésus soit monté au ciel. Elles sont plus grandes, non pas en qualité, mais en quantité, en nombre, et en ampleur. L’apôtre Pierre, rempli du Saint-Esprit, a prêché un message et 3000 personnes se sont convertis. 
 
II. Nous devons prier dans le nom de Jésus
Ce n’est pas une formule magique que nous collons à la fin de nos prières. C’est plutôt une communion de cœur avec celui de Jésus. Nous demandons rien autre que ce que Jésus demanderait, ce qui plairait à Jésus, et ce qui lui donnerait la gloire en faisant avancer ses œuvres pour son royaume. Quand Jésus dit au v. 13 : Tout ce que vous demanderez en mon nom, il ne nous donne par carte blanche. Tout repose sur l’expression «En mon nom», en ma personne, comme si c’était moi qui le demandait à votre place, dit Jésus.
Jésus nous a dit comment prier lorsqu’il a dit :  «Quand vous priez, dites: ‘[Notre] Père [céleste]! Que la sainteté de ton nom soit respectée, que ton règne vienne, [que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.]
 
Toute prière qui ne glorifie pas le Nom de Dieu, et qui ne se soumet pas à la volonté de Dieu, ne devrait même pas être demandée dans le nom de Jésus.
 
III. Nous devons prier avec un cœur aimant et obéissant (v.15) »Si vous m'aimez, respectez mes commandements.
Quand tu aimes quelqu’un tu l’honores, et tu n’utiliserais jamais son nom pour le rabaisser.
L’amour et l’obéissance forment comme deux bras à la prière efficace.
Nous n’obéissons pas au Seigneur pour qu’il réponde à nos prières, un peu comme un enfant juste avant Noël. Nous obéissons au Seigneur parce que nous l’aimons. Et le plus nous lui obéissons, le plus nous expérimentons son amour. Garder ses commandements signifie les considérer précieux, comme des trésors, ainsi les garder et les mettre en pratique.
Job 23:12:  je n'ai pas abandonné les commandements sortis de ses lèvres, j'ai fait plier ma volonté aux paroles de sa bouche.
 
Enfin méditons ce texte cette semaine et mettons-le en pratique :   
Ne vous inquiétez de rien, mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, dans une attitude de reconnaissance. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l’on peut comprendre, gardera votre cœur et vos pensées en Jésus-Christ. Philippiens 4.6-7
  
Croyons Jésus et développons notre relation avec lui.
 
3. Prière (parfum) : Prions selon le Psaume 145
L’Eternel est près de tous ceux qui font appel à lui, de tous ceux qui font appel à lui avec sincérité. Il accomplit les désirs de ceux qui le craignent, il entend leur cri et les sauve.
 
Louons Dieu pour notre famille spirituelle de l’Église...
· Prions Dieu pour ceux qu’il ajoute à notre Église locale, pour les baptêmes le 15 juin et les nouveaux membres. Que Dieu bâtisse Son Église unie en Jésus;
· Alexandra Duque est en stage internat (pharmacie) – louange – Que Dieu pourvoie à un bon emploi par la suite;
· Fidèle Bognounou a perdu son père qui appartenait à Jésus. Réconfort de notre frère.
· Marc et Julie et leur fille Naomie : adaptation, énergie (Julie), croissance en santé de Naomie, sagesse rénovations (Marc).
· Samuel et Sabrina présenteront aux Seigneur leur garçon Simon Shukapesh (le costaud), le 29 juin. Prions pour un témoignage puissant de l’amour de Dieu parmi les invités.
· Dieu a répondu à la requête financière de Michel Jean. Les assurances couvriront la grande partie des frais causés par l’inondation dans leur sous-sol.
· Les couples de notre Église;
· Les enfants et les familles de l’Église dans l’éducation de leurs enfants selon la Parole de Dieu;
· Ceux qui souffrent dans leur corps ou leur âme : Margarita, pour un rétablissement complet de son genou opéré; Matthias et Zoé Vera, pour leur santé ; Danielle Deschênes (opération à l’oreille); Lynda Leduc Chabot (capsulite)
· Les gens du quartier, afin que le Père attire à Jésus par le moyen de l’église ouverte lors du Grand Marché aux puces, samedi le 31 mai, de 9h à16h ;
· La cellule de croissance de l’Église pour la croissance selon la direction de Dieu ;
· Hindor et Kristina : la grossesse de Kristina et les voyages cet été pour obtenir un soutien spirituel et financier ;
· Ceux qui cherchent de l’emploi ou des contrats nécessaires dans le soutien financier des familles de l’église ;
· Nos élus québécois et canadiens.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés