Archives de prêches

15/04/2007

Confessons pour guérir
Claude Noël



Message du dimanche 15 avril 07
Confessons pour guérir

Intro … La science médicale reconnaît aujourd’hui que plusieurs maladies sont psychosomatiques, c’est-à-dire qu’une maladie qui affecte notre condition physique dépend d’un désordre psychologique et non physique à l’origine. C’est l'influence du psychisme sur l'organisme`. Que dire de ces innombrables algies vertébrales, cervicales, lombaires, taxées de rhumatismales (...), alors qu'il suffit d'un peu de bon sens pour y voir l'expression d'un désordre psychosomatique et en obtenir la guérison par quelques semaines de vacances.
On a développé la médecine psychosomatique. La psychosomatique est (...) un traitement scientifique de relaxation en profondeur pour combattre les troubles nerveux, psychologiques se répercutant sur le physique.
Malheureusement, à ce que je sache la science ne semble pas reconnaître les fautes contre les autres et contre Dieu comme la cause de certaines maladies. Pourtant l’amertume profonde et le refus de pardonner peut provoquer des ulcères d’estomacs.

Mais Dieu a révélé dans la Bible que des maladies ont un lien avec des péchés. Et que la guérison de ces maladies dépend de la confession de ces péchés. Oui, la confession des péchés avec la prière de la foi, peut guérir des maladies.

Dans l’épître de Jacques, chapitre 5, versets 14-16, nous lisons …

Jacques 5:14-20
14Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les anciens de l'Église, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur; la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera; et s'il a commis des péchés, il lui sera pardonné. Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace.
Prions…

Je me souviens lorsque j’étais jeune papa, débordé d’études, fatigué, des jumeaux dans les bras, j’avais naturellement pris l’habitude d’exprimer ma colère, ma frustration, en grinçant des dents. Un bébé pleurait encore, c’était mon tour d’y aller, et plutôt que de me mettre à parler fort, je grinçais des dents. J’ai fait cela pendant une certaine période jusqu’au moment ou j’ai commencé à avoir mal aux dents. Je suis allé voir le dentiste, il a fait les radios, il n’a rien vu d’anormal. Aucun absès, une dent en santé. Pourtant, elle me faisait mal. C’est alors qu’il m’a demandé si je grinçais des dents.
Pourquoi je grinçais des dents? Parce que j’étais en colère. Pourquoi j’étais en colère? Parce que je n’acceptais pas qu’un bébé a besoin de toute mon attention, et que deux bébés demandent encore plus. Je n’acceptais pas cette réalité. Et je ne voulais pas aider Karen. J’aurais pu frapper dans les murs, et me défaire les jointures. J’aurais pu crier et briser mes cordes vocales. Ou j’aurais pu avaler ma colère, et elle m’aurait grugée à l’intérieur. D’autres problèmes physiques seraient survenus plus tard.

Mais Dieu sait tout cela. C’est pourquoi il nous a donné le moyen de nous débarrasser de certaines de nos maladies. Et ce moyen c’est la confession de nos péchés. À Dieu et aux hommes.

Psaume 32
1De David. Cantique. Heureux celui à qui la transgression est remise, A qui le péché est pardonné!
2Heureux l'homme à qui l'Éternel n'impute pas d'iniquité, Et dans l'esprit duquel il n'y a point de fraude!
3Tant que je me suis tu, mes os se consumaient, Je gémissais toute la journée;
4Car nuit et jour ta main s'appesantissait sur moi, Ma vigueur n'était plus que sécheresse, comme celle de l'été. -Pause.
5Je t'ai fait connaître mon péché, je n'ai pas caché mon iniquité; J'ai dit: J'avouerai mes transgressions à l'Éternel! Et tu as effacé la peine de mon péché. -Pause.
6Qu'ainsi tout homme pieux te prie au temps convenable! Si de grandes eaux débordent, elles ne l'atteindront nullement.
7Tu es un asile pour moi, tu me garantis de la détresse, Tu m'entoures de chants de délivrance. -Pause.


Dieu veut pardonner. Il veut guérir. La preuve c’est qu’Il a déjà donné son Fils pour cela. À quiconque veut le recevoir, Jésus apporte le pardon, la guérison. Bien sûr Dieu est souverain, mais lorsque Jésus guérissait les gens, il terminait souvent en disant : va, ta foi t’a guérie.
Demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez.

Demandons avec foi la guérison de nos corps et de nos cœurs, en confessant nos péchés à Dieu et en priant les uns pour les autres.

À la fin de ce message vous aurez l’occasion de vous approcher de Jésus pour qu’Il vous guérisse, en lui confessant vos péchés. Les anciens sont ici et disponibles à prier pour vous. Mais d’abord regardons attentivement le texte biblique.

13. Souffre dans le trouble (manque de fortune) quelqu’un parmi vous? Qu’il continue à prier lui-même !

Être heureux et se sentir bien quelqu’un? Qu’il chante des louanges ou joue sur la harpe !

14. Faible ou malade quelqu’un parmi vous? Qu’il commence par appeler près de lui les anciens de l’Église et qu’ils se mettent à prier eux-mêmes pour lui après ou en l’oignant d’huile dans le nom du Seigneur !

15. Et la prière de la foi restaurera à la santé (guérira) celui qui est fatigué et le Seigneur le relèvera (de son lit de maladie pour la santé). Et s’il a commis des péchés reliés à la maladie, ils lui seront pardonnés (par Dieu).

16. Continuez donc à confesser, continuez donc à vous mettre d’accord ouvertement les uns avec les autres au sujet des péchés – la confession doit être faite non seulement aux anciens mais aussi les uns aux autres, surtout ceux qui ont été offensés et continuez à prier les uns pour le bien des autres afin que vous soyez guéris (par Dieu).

Illustration : deux cordes à danser. Continuez à confesser, continuez à prier.

8Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. 9Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. 1 Jean 1.8-9
Confessons nos péchés, mettons-nous d’accord avec Dieu et les uns les autres … Reconnaissons nos fautes.
En voici une liste : l’activisme, l’ambition ou la soif des honneurs, l’amour du monde et les choses de la terre, l’autosatisfaction ou l’autojustification, l’avidité et la convoitise, le bavardage, les cachotteries ou la manque de franchise, la calomnie ou la médisance, la colère, la compassion de soi-même ou le pauvre de moi, la complaisance pour les hommes ou la crainte des hommes, la crainte de la croix, la cupidité, la curiosité ou se mêler des affaires d’autrui, la défiance, la distraction ou rêverie ou fuite, la dureté, l’égoïsme, l’entêtement, l’envie, l’esprit de discorde, l’esprit d’inquiétude, l’esprit de jugement et de critique, l’esprit de rébellion, l’impatience, l’imposture ou l’hypocrisie, l’incrédulité ou le découragement, l’indifférence ou la tiédeur, l’ingratitude, l’insoumission, la jalousie, la lâcheté, le laisser aller ou la mollesse ou la paresse, le manque d’amour, le manque de respect ou la négation de l’autorité, la mauvaise humeur ou l’irritation, la moquerie, l’orgueil, la passion du pouvoir, la rancune ou l’amertume, refouler ou réprimer les péchés, la sensualité ou la volupté, la susceptibilité ou l’égocentrisme, la vanité ou la présomption, la versatilité ou celui qui dit Oui, oui, mais ne le fait pas.
Si le Seigneur met en lumière un ou plusieurs de ces péchés confessez-les à Dieu.
Et si vous êtes malades et que vous désirez répondre à l’appel de Dieu pour la guérison par la confession et la prière des anciens, vous n’avez qu’à mentionner le péché sans aller dans les détails.

Christian aura un témoignage

Très forte (puissante, compétente, capable) continuellement la requête du juste étant effective (produite) = la prière (requête) du juste est très puissante dans son opération

Illustration biblique :
17. Élie était un homme de même nature humaine que nous indiquant que la puissance de la prière d’Élie ne reposait pas sur sa grandeur de prophète, mais plutôt sur son humanité, et le prophète était simplement un homme comme nous sommes et avec prière il pria pour qu’il ne pleuve pas et il ne tomba pas de pluie sur la terre pendant trois ans et six mois.
18. Et encore il pria et le ciel donna de la pluie et la terre produisit son fruit.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés