Archives de prêches

22/04/2007

Éprouvés pour prier
Claude Noël




Message du dimanche 22 avril 07

Intro …
Pas facile dans ce monde que d’être un employeur et vouloir suivre Jésus, parce qu’un employé peut facilement en tirer avantage.
Un homme riche avait un économe, qui lui fut dénoncé comme dissipant ses biens. 2Il l'appela, et lui dit: Qu'est-ce que j'entends dire de toi? Rends compte de ton administration, car tu ne pourras plus administrer mes biens. 3L'économe dit en lui-même: Que ferai-je, puisque mon maître m'ôte l'administration de ses biens? Travailler à la terre? je ne le puis. Mendier? j'en ai honte. 4Je sais ce que je ferai, pour qu'il y ait des gens qui me reçoivent dans leurs maisons quand je serai destitué de mon emploi. 5Et, faisant venir chacun des débiteurs de son maître, il dit au premier: Combien dois-tu à mon maître? 6Cent mesures d'huile, répondit-il. Et il lui dit: Prends ton billet, assieds-toi vite, et écris cinquante. 7Il dit ensuite à un autre: Et toi, combien dois-tu? Cent mesures de blé, répondit-il. Et il lui dit: Prends ton billet, et écris quatre-vingts.
Le maître loua l'économe infidèle de ce qu'il avait agi prudemment. Car les enfants de ce siècle sont plus prudents à l'égard de leurs semblables que ne le sont les enfants de lumière. Luc 16:8 (Louis Segond)
Pas facile non plus dans ce monde que d’être un employé et vouloir suivre Jésus, parce qu’un employeur infidèle peut aussi en tirer avantage.

Jacques 5
4. Voici, le salaire des ouvriers qui ont moissonné vos champs, et dont vous les avez frustrés, crie, et les cris des moissonneurs sont parvenus jusqu'aux oreilles du Seigneur des armées. 6. Vous avez condamné, vous avez tué le juste, qui ne vous a pas résisté.
Qu’il soit employeur ou employé ou sans emploi, celui qui veut suivre Jésus dans ce monde souffre des injustices de ceux qui ne vivent que pour eux.
Psaume 14
2L'Éternel, du haut des cieux, regarde les fils de l'homme, Pour voir s'il y a quelqu'un qui soit intelligent, Qui cherche Dieu. 3Tous sont égarés, tous sont pervertis; Il n'en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul. 4Tous ceux qui commettent l'iniquité ont-ils perdu le sens? Ils dévorent mon peuple, ils le prennent pour nourriture; Ils n'invoquent point l'Éternel.
Voilà le monde dans lequel nous vivons. Un monde qui ne fait pas appel à l’Éternel et qui dévore le peuple de Dieu.
Mais le verset suivant révèle ce qui attend à ce monde impie.
5C'est alors qu'ils trembleront d'épouvante, Quand Dieu paraîtra au milieu de la race juste. 6Jetez l'opprobre sur l'espérance du malheureux... L'Éternel est son refuge.
PDT Dans un tel contexte de vie, il est facile pour ceux qui veulent suivre Jésus de glisser dans le péché du murmure. Le murmure intérieur d’abord, puis les critiques ouvertes ensuite, et parfois même envers nos frères et sœurs en la foi. Mais pour marcher victorieusement dans ce monde il faut cesser les murmures et les transformer en prières, en prières ferventes et persévérentes. Car la prière fervente du juste a une grande efficace.
PRIONS.
Jacques 5. Aux employés qui souffrent sous l’injustice d’employeurs impies, l’apôtre dit :
7Soyez donc patients, frères jusqu'à l'avènement du Seigneur. Voici, le laboureur attend le précieux fruit de la terre, prenant patience à son égard, jusqu'à ce qu'il ait reçu les pluies de la première et de l'arrière-saison. 8Vous aussi, soyez patients, affermissez vos coeurs, car l'avènement du Seigneur est proche. 9Ne vous plaignez pas les uns des autres, frères, afin que vous ne soyez pas jugés: voici, le juge est à la porte.
Nous endurons patiemment sous l’injustice, et même nous fortifions nos cœurs, parce que Jésus revient, le juge se tient à la porte. Il est prêt à descendre et alors nos souffrances seront finies pour l’éternité. Endurons patiemment.

Cessons nos murmures, même intérieurs et non exprimés. Ces murmures intérieurs et continuels doivent être cessés aujourd’hui afin de ne pas être jugés par ce même juge, qui est notre Seigneur et Sauveur.
10Prenez, mes frères, pour modèles de souffrance et de patience les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur.
Prenons un exemple d’un de ces prophètes, Moïse, et la patience qu’il a démontré au milieu d’un peuple qui murmurait et se plaignait parce que Dieu ne lui donnait pas ce qu’il voulait. Cette fois-ci c’était de l’eau qui manquait à Rephidim.
Exode 17
1Toute l'assemblée des enfants d'Israël partit du désert de Sin, selon les marches que l'Éternel leur avait ordonnées; et ils campèrent à Rephidim, où le peuple ne trouva point d'eau à boire. 2Alors le peuple chercha querelle à Moïse. Ils dirent: Donnez-nous de l'eau à boire. Moïse leur répondit: Pourquoi me cherchez-vous querelle? Pourquoi tentez-vous l'Éternel? 3Le peuple était là, pressé par la soif, et murmurait contre Moïse. Il disait: Pourquoi nous as-tu fait monter hors d'Égypte, pour me faire mourir de soif avec mes enfants et mes troupeaux? 4Moïse cria à l'Éternel, en disant: Que ferai-je à ce peuple? Encore un peu, et ils me lapideront. 5L'Éternel dit à Moïse: Passe devant le peuple, et prends avec toi des anciens d'Israël; prends aussi dans ta main ta verge avec laquelle tu as frappé le fleuve, et marche! 6Voici, je me tiendrai devant toi sur le rocher d'Horeb; tu frapperas le rocher, et il en sortira de l'eau, et le peuple boira. Et Moïse fit ainsi, aux yeux des anciens d'Israël. 7Il donna à ce lieu le nom de Massa et Meriba, parce que les enfants d'Israël avaient contesté, et parce qu'ils avaient tenté l'Éternel, en disant: L'Éternel est-il au milieu de nous, ou n'y est-il pas?

Exode 17

Parce qu’il n’y avait pas d’eau à boire à Réphidim, le peuple murmure contre Moïse de les avoir sortis d’Égypte afin de périr de soif dans le désert.

Ils accusent Moïse de vouloir leur mort ou au moins d’en être responsable, comme un nouveau chrétien pourrait accuser celui qui l’a amené au Seigneur, parce que sa vie semble maintenant pire qu’avant.

Moïse a appelé ce murmure tenter l’Éternel, c’est-à-dire douter ouvertement et refuser de croire dans la grâce infinie de l’Éternel qui est pourtant présent pour les aider.

Application : Quand nous ne recevons pas immédiatement ou pas encore ce que nous avons prié, il ne faut pas douter et abandonner, il faut persévérer, tougher, et laisser à Dieu le dernier mot.

Le peuple, en murmurant ainsi, manifesta non seulement son ingratitude envers l’Éternel, qui pourtant s’était montré si glorieusement et miraculeusement fidèle à chaque détresse ou besoin du peuple durant leur marche, mais aussi son manque de confiance dans la direction que lui donnait l’Éternel et dans la mission reçue par Moïse. Et une telle impatience marquée d’incrédulité s’apprêtait à exploser dans une rébellion ouverte contre Moïse. Un petit peu plus et ils me lapideront, dit Moïse à Dieu.
Et Dieu, dans sa patience divine, étant lent à la colère et riche en bonté et en grâce, décida de pourvoir au besoin plutôt que de punir leur péché de murmure.

Il dit à Moïse de passer devant le peuple, en compagnie des anciens du peuple, et frapper le rocher ou Dieu se tiendrait pour répondre aux besoins du peuple. Les anciens seraient alors témoins de l’Acte de Dieu pour le communiquer par la suite au peuple infidèle.
Voici, je me tiendrai devant toi sur le rocher d'Horeb : c’est l’assistance gracieuse de Dieu. Il se met gracieusement au service de Moïse pour assister le peuple avec sa toute-puissance et en lui donnant l’eau pour étancher sa soif.
Le murmure est un péché. Il attriste le Saint-Esprit au milieu de nous. Nous devons le confesser et l’abandonner. Dieu pardonne nos murmures intérieurs et extérieurs, mais nous devons cesser de murmurer une fois pour toutes.

7. Massa et Meriba : Tentation et murmure, un nom qui rappellera désormais le péché du peuple pour qu’il ne soit pas oublié.

Psaume 95:8
8N'endurcissez pas votre coeur, comme à Meriba, Comme à la journée de Massa, dans le désert,
Dans un contexte de vie difficile, le chrétien fidèle endure patiemment.
Dans un contexte de vie difficile, le chrétien fidèle cesse tout murmure.
Dans un contexte de vie difficile, le chrétien fidèle prie aussi pour les autres.
Le peuple de Dieu fatigué venait de passer par l’épreuve de la soif, les murmures, le pardon et la provision de Dieu, qu’il se fait attaquer par derrière par des ennemis cruels.
8Amalek vint combattre Israël à Rephidim. 9Alors Moïse dit à Josué: Choisis-nous des hommes, sors, et combats Amalek; demain je me tiendrai sur le sommet de la colline, la verge de Dieu dans ma main. 10Josué fit ce que lui avait dit Moïse, pour combattre Amalek. Et Moïse, Aaron et Hur montèrent au sommet de la colline. 11Lorsque Moïse élevait sa main, Israël était le plus fort; et lorsqu'il baissait sa main, Amalek était le plus fort. 12Les mains de Moïse étant fatiguées, ils prirent une pierre qu'ils placèrent sous lui, et il s'assit dessus. Aaron et Hur soutenaient ses mains, l'un d'un côté, l'autre de l'autre; et ses mains restèrent fermes jusqu'au coucher du soleil. 13Et Josué vainquit Amalek et son peuple, au tranchant de l'épée. 14L'Éternel dit à Moïse: Écris cela dans le livre, pour que le souvenir s'en conserve, et déclare à Josué que j'effacerai la mémoire d'Amalek de dessous les cieux. 15Moïse bâtit un autel, et lui donna pour nom: l'Éternel ma bannière. 16Il dit: Parce que la main a été levée sur le trône de l'Éternel, il y aura guerre de l'Éternel contre Amalek, de génération en génération.
Voyez-vous Dieu guide son peuple dans le désert. Mais la vie n’est pas facile dans le désert. Il n’y a pas d’eau, ni de viande. Il n’y a rien de délicieux. Et en plus, le peuple se fait attaquer par l’ennemi. Pourtant Dieu est là et nous devons endurer patiemment, cesser tout murmure, et apprendre à prier les uns pour les autres.
Deutéronome 25.17-19
17Souviens-toi de ce que te fit Amalek pendant la route, lors de votre sortie d'Égypte, 18comment il te rencontra dans le chemin, et, sans aucune crainte de Dieu, tomba sur toi par derrière, sur tous ceux qui se traînaient les derniers, pendant que tu étais las et épuisé toi-même. 19Lorsque l'Éternel, ton Dieu, après t'avoir délivré de tous les ennemis qui t'entourent, t'accordera du repos dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne en héritage et en propriété, tu effaceras la mémoire d'Amalek de dessous les cieux: ne l'oublie point.
Les Amalécites attaquent par derrière les Israélites comme peuple de Dieu et si possible le détruire.
Nombres 24:20
20Balaam vit Amalek. Il prononça son oracle, et dit: Amalek est la première des nations, Mais un jour il sera détruit.
v. 14. Amalek est la première des nations païennes. En Amalek, les nations païennes du monde débutent le conflit contre le peuple de Dieu, qui bien qu’elles visent à sa destruction, peuvent seulement être terminées par leur complet anéantissement en tant que puissances mondaines posées contre Dieu.
Nous pouvons avoir la victoire sur le monde et le péché, car Jésus a dit : J’ai vaincu le monde.
La clé est la prière d’intercession.
Dieu avait donné un pouvoir miraculeux à Moïse par le moyen de sa verge. Prends dans ta main cette verge, avec laquelle tu feras les signes.
En Égypte, il le jeta devant le Pharaon, et la verge devint un serpent, qui engloutit les autres serpents que les devins d’Égypte avaient envoyés.
Je vais frapper les eaux du fleuve avec la verge qui est dans ma main; et elles seront changées en sang.
Étends ta main avec ta verge sur les rivières, sur les ruisseaux et sur les étangs, et fais monter les grenouilles sur le pays d'Égypte.
Aaron étendit sa main, avec sa verge, et il frappa la poussière de la terre; et elle fut changée en poux sur les hommes et sur les animaux. Toute la poussière de la terre fut changée en poux, dans tout le pays d'Égypte.
Moïse étendit sa verge vers le ciel; et l'Éternel envoya des tonnerres et de la grêle, et le feu se promenait sur la terre
Moïse étendit sa verge sur le pays d'Égypte; et l'Éternel fit souffler un vent d'orient sur le pays toute cette journée et toute la nuit. Quand ce fut le matin, le vent d'orient avait apporté les sauterelles.
Toi, lève ta verge, étends ta main sur la mer, et fends-la; et les enfants d'Israël entreront au milieu de la mer à sec.
L'Éternel dit à Moïse: Passe devant le peuple, et prends avec toi des anciens d'Israël; prends aussi dans ta main ta verge avec laquelle tu as frappé le fleuve, et marche!
Alors Moïse dit à Josué: Choisis-nous des hommes, sors, et combats Amalek; demain je me tiendrai sur le sommet de la colline, la verge de Dieu dans ma main.
Intéressant. Moïse ne faisait pas ce qu’il voulait avec la verge, mais seulement ce que l’Éternel voulait. La puissance n’était pas dans la verge, mais dans la volonté de Dieu qui s’accomplissait par le symbole de la verge.
Contre Amalec, Moïse n’étend pas la verge pour détruire la nation impie. Il dit à Josué de choisir des hommes pour combattre Amalec avec l’épée, comme une nation faisait contre une nation. Mais Moïse, lui, devait monter sur une colline, avec Aaron et Hour, pour tenir la verge dans sa main et prier.
Les armes charnelles en bas, les armes spirituelles sur la colline. Les efforts humains et les efforts divins. La part de l’homme et la part de Dieu.
Hour est fils de Caleb, cet homme de foi qui était prêt à combattre des géants même agé. Petit fils de Juda, et grand-père de Bessaléel, l’architecte du tabernacle (31.2;38.22; 1 Chorn 2.19-20). La tradition juive le place comme mari de Miriam.
La bataille a commencé le jour après la première attaque (v. 9)
La colline permit à Moïse de mieux voir la bataille. Aaron et Hur viennent comme supporteur de Moïse, et non de Josué. Afin de tenir les bras de Moïse qui tenait la verge de Dieu. L’aide que nous avons besoin c’est au niveau de la prière d’abord. Deux hommes de plus dans la vallée n’auraient rien donné, mais sur la colline, en prière, cela a fait toute la différence.
Dans les souffrances et les luttent de ceux que nous aimons dans notre assemblée nous sommes appelés à lever les bras vers Dieu dans la prière. Et se soutenir les uns les autres dans la prières d’abord.
v.12 Les mains de Moïse ont pris la verge en l’élevant et Aaron et Hour ont soutenu ses bras fatigués. C’est le signe et l’attitude de la prière.
La verge de Dieu élevée était la bannière du peuple de Dieu, signe de la victoire sur ses ennemis.
La verge élevée vers le ciel apportait la force aux combattants pour assurer la victoire sur le champ de bataille. Par le moyen de la verge, Moïse faisait descendre la force du Dieu tout puissant vers l’armée… par la puissance de sa prière, dont le signe est la verge dans ses mains élevées vers Dieu au ciel.
Aussi longtemps que Moïse avait les mains élevées au ciel avec la verge, il attira de Dieu des puissances victorieuses pour les Israélites par le moyen de sa prière fervente. Mais quand il était fatigué, fatigué de prier, la puissance de Dieu arrêtait de descendre et Amalec était le plus fort. Dieu voyait le bâton élevé et répondait à la prière de Moïse.
La signification de la bataille c’est que le monde veut empêcher le peuple de Dieu de sortir d’Égypte et d’entrer en Canaan, la terre promise de Dieu à son peuple.
La signification c’est que le peuple de Dieu ne peut pas conquérir par l’épée seule, mais seulement par la puissance de Dieu, descendant d’En Haut, et obtenue par la prière. La verge dirigée vers le ciel était pour assurer l’assistance de Dieu dans le combat du peuple contre la nation mondaine.
Bannière = la main sur le trône. Les mains élevées vers le trône de Dieu sont le gage de victoire.
Application : les cartons de prière
Jacques 5.16-18
continuez à prier les uns pour le bien des autres afin que vous soyez guéris (par Dieu).

Très forte (puissante, compétente, capable) continuellement la requête du juste étant effective (produite) = la prière (requête) du juste est très puissante dans son opération.

17. Élie était un homme de même nature humaine que nous indiquant que la puissance de la prière d’Élie ne reposait pas sur sa grandeur de prophète, mais plutôt sur son humanité, et le prophète était simplement un homme comme nous sommes et avec prière il pria pour qu’il ne pleuve pas et il ne tomba pas de pluie sur la terre pendant trois ans et six mois.
18. Et encore il pria et le ciel donna de la pluie et la terre produisit son fruit.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés