Archives de prêches

05/08/2007

Libre et équilibré
Claude Noël



Message du dimanche 5 août 2007
Intro… J'avais préparé un beau plan de message pour aider ceux qui écoutent le message à prendre des notes, mais il est resté bloqué dans mon imprimante ce matin! Pourtant c'était une bonne idée motivée par un désir sincère de servir Dieu et son peuple. Parfois, nos idées basées sur notre bon sens sont frustrées et nous ne comprenons pas pourquoi. Il vaut mieux alors rester calme et écouter ce que l'Esprit de Dieu tente de nous dire...

Recap… Si nous avons reçu Jésus dans nos vies, l’Esprit qui accomplit la loi est entré en nous. Et c’est Lui, si nous marchons selon l’Esprit, qui nous transforme de l’intérieur vers l’extérieur pour nous amener à aimer et obéir aux commandements de Dieu. Si nous mettons les efforts nécessaires à nourrir notre foi et à garder une relation saine avec Dieu , nous réussissons à aimer et obéir. À condition, bien sûr, de marcher en comptant non selon nos ressources humaines, mais sur les ressources de l’Esprit, soutenu par la Parole et la prière constante.
Jésus l’a dit ainsi :Demeurez en moi et Je demeurerai en vous. · Jean 15:4

Tout cela revient à dire :
12Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent; 13car c'est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.
Si nous travaillons à notre salut, c’est-à-dire si nous mettons les efforts nécessaires à nourrir et garder une relation saine avec Dieu, en lui obéissant fidèlement et en craignant lui désobéir même dans les détails, Dieu Lui-même produit en nous Sa volonté; il nous donne même le goût et la force de la faire en toutes choses. Et on ne s’en rend même pas compte souvent, mais nous faisons la volonté de Dieu et Dieu se plaît à nous bénir et à répondre à ce que nous lui demandons. Nous goûtons alors à Sa paix, la vie abondante que Jésus est venu nous apporter par ses souffrances.
Si nous travaillons ainsi à notre salut, et que Dieu produit librement le vouloir et le faire en nous, nous devenons la volonté de Dieu là où Dieu nous a placé dans ce monde. Des lumières au-milieu des ténèbres. Des hommes et des femmes utilisés par Dieu pour apporter la parole de Vie, la parole qui donne la vie à ceux qui la reçoivent.
Maintenant, comment vivre cela dans la pratique? Devons-nous nous concentrer pour constamment demander à Dieu de nous montrer sa volonté à chaque étape de la journée? Cela ne devrait pas être nécessaire si nous marchons selon l’Esprit. N’oublions pas que son fardeau est léger et que son joug est doux. Si c’est léger et doux, alors c’est facile et simple, un enfant peut le pratiquer.
Comment ça se vit cette vie-là dans la pratique?
L’histoire du roi David peut nous aider à voir la façon simple de vivre cette vie victorieuse, cette vie abondante.
2 Samuel 7
1Lorsque le roi habita dans sa maison, et que l'Éternel lui eut donné du repos, après l'avoir délivré de tous les ennemis qui l'entouraient, 2il dit à Nathan le prophète: Vois donc! j'habite dans une maison de cèdre, et l'arche de Dieu habite au milieu d'une tente. 3Nathan répondit au roi: Va, fais tout ce que tu as dans le coeur, car l'Éternel est avec toi.

Qu’est-ce qui se passe ici? Dieu a béni David et tout son peuple avec lui. Dieu dit à David aux versets 8 à 11 : Je t'ai pris au pâturage, derrière les brebis, pour que tu fusses chef sur mon peuple, sur Israël; 9j'ai été avec toi partout où tu as marché, j'ai exterminé tous tes ennemis devant toi, et j'ai rendu ton nom grand comme le nom des grands qui sont sur la terre; 10j'ai donné une demeure à mon peuple, à Israël, et je l'ai planté pour qu'il y soit fixé et ne soit plus agité, pour que les méchants ne l'oppriment plus comme auparavant 11et comme à l'époque où j'avais établi des juges sur mon peuple d'Israël. Je t'ai accordé du repos en te délivrant de tous tes ennemis. Vous voyez, Dieu avait énormément béni David et tout son peuple avec lui.
David habitait alors à Jérusalem et s’était fait construire un palais avec de grosses pierres et du cèdre. 2 Sam 5.11 : Hiram, roi de Tyr, envoya des messagers à David, et du bois de cèdre, et des charpentiers et des tailleurs de pierres, qui bâtirent une maison pour David.
ILL. Le garde-robe de cèdre chez mes parents…
Imaginez l’odeur du cèdre dans sa maison.

David réalise que Dieu l’a béni et il l’apprécie. Mais il réalise aussi que l’arche de Dieu, qui représente la présence de Dieu au milieu de son peuple, habite dans une tente. Et pour David, cela n’a pas de bon sens. Son bon sens humain lui dit que ce n’est pas correct pour lui d’habiter dans une maison luxueuse tandis que le créateur de toutes choses fait du camping, si on peut dire. L’arche de Dieu sous une tente! David n’est pas ingrat et il veut faire quelque chose pour Dieu, pour le remercier et l’honorer. Alors David se met à projeter de bâtir à son Dieu un palais encore plus majestueux que le sien, et c’est bien correct ainsi, n’est-ce pas. Après tout, Dieu mérite bien ce qu’il y a de meilleur comme bâtiment.
Il en parle au prophète de l’époque, Nathan, qui sert de messager de Dieu auprès du roi David. Et Nathan, lui répond sur-le-champ et lui dit en quelque sorte : puisque l’Éternel est avec toi et qu’Il t’a béni, fais tout ce que tu veux. Ne t’inquiète de rien. Vas-y.

Il en est de même dans notre marche avec Dieu aujourd’hui. Voici comment cela s’applique.

SI DIEU NOUS BÉNIT PARCE QUE NOUS MARCHONS PAR L’ESPRIT, FAISONS TOUT CE QUE NOUS AVONS À CŒUR POUR DIEU.

Ne nous inquiétons pas à savoir si nous sommes dans la volonté de Dieu ou non. Si nous sommes bénis de Dieu dans notre marche avec lui, alors, allons-y! servons Dieu comme il nous semble bon. N’hésitons pas. Gardons nos yeux sur Dieu et avançons. Faisons tout ce que nous voulons pour Dieu! Dieu nous bénit. Allons-y. Risquons pour Dieu. Fonçons!

Sommes-nous un peu comme David, bénis de Dieu matériellement avec un chez soi confortable? Sommes-nous aussi bénis de Dieu par la paix dans nos relations avec les autres? Alors, cherchons les intérêts de Dieu, cherchons son royaume, et faisons tout ce que nous avons à cœur pour Dieu, dans les petites comme dans les grandes choses.

Je ne vous cacherai pas qu’en étudiant ce passage il m’est venu de penser à ma propre vie et à la vie de plusieurs d’entre nous que Dieu a bénit avec de beaux logements, et des maisons. Et peut-être avez-vous un témoignage à la gloire de Dieu pour sa fidélité et sa provision pour vous. Dieu a été très bon envers nous. Il nous a bénit. Et pourtant, voyez, nous nous rencontrons dans un local loué dans une école. Nous habitons nos maisons la semaine et Dieu n’a pas même un local parce que nous louons seulement le dimanche. Je sais, vous pensez peut-être que ce local n’est pas l’habitation de Dieu car nous sommes le temple du Saint-Esprit. Je sais. Mais la question demeure je crois : qu’avons-nous à offrir à Dieu pour l’avancement de Son royaume?
Et c’est normal et correct d’avoir des sentiments comme David et dire : ça n’a pas de bon sens! Nous allons offrir ce qu’il y a de meilleur pour Dieu, pour ses intérêts, pour son honneur dans ce monde.

SI DIEU NOUS BÉNIT PARCE QUE NOUS MARCHONS PAR L’ESPRIT, FAISONS TOUT CE QUE NOUS AVONS À CŒUR POUR DIEU.

Mais attention. Si Dieu bloque notre service pour lui et nous enlève la paix, alors arrêtons immédiatement. Ne faisons pas l’erreur de forcer les choses parce que notre bon sens nous montre le chemin. Demeurons en Jésus et soyons bien à l’écoute de l’Esprit de Dieu. Et c’est ce que David a fait.

4La nuit suivante, la parole de l'Éternel fut adressée à Nathan: 5Va dire à mon serviteur David: Ainsi parle l'Éternel: Est-ce toi qui me bâtirais une maison pour que j'en fasse ma demeure? 6Mais je n'ai point habité dans une maison depuis le jour où j'ai fait monter les enfants d'Israël hors d'Égypte jusqu'à ce jour; j'ai voyagé sous une tente et dans un tabernacle. 7Partout où j'ai marché avec tous les enfants d'Israël, ai-je dit un mot à quelqu'une des tribus d'Israël à qui j'avais ordonné de paître mon peuple d'Israël, ai-je dit: Pourquoi ne me bâtissez-vous pas une maison de cèdre?

Qu’est-ce que le texte dit? Dieu intervient. Il parle clairement pendant la nuit. Et il ne s’adresse pas directement à David mais au prophète Nathan. Et il donne une mission à Nathan de lui communiquer son message : Est-ce toi qui me bâtiras une maison, David? (Pourquoi toi, est-ce que je te l’ai demandé?). Et est-ce que je vais maintenant commencer à habiter dans une maison de cèdre lorsque j’ai habité dans une tente, une habitation temporaire, depuis la sortie de l’Égypte du temps de Moïse mon serviteur? Et à l’époque de Josué et des Juges, je n’ai jamais reproché à quiconque de ne pas avoir pensé à me faire habiter dans une maison permanente et j’ai mes raisons pour cela.
Maintenant écoute-moi bien David. Tu veux me bâtir une maison, mais c’est moi qui te bâtirai une maison dans le sens de famille et de postérité.

Et l'Éternel t'annonce qu'il te créera une maison. 12Quand tes jours seront accomplis et que tu seras couché avec tes pères, j'élèverai ta postérité après toi, celui qui sera sorti de tes entrailles, et j'affermirai son règne. 13Ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom, et j'affermirai pour toujours le trône de son royaume.14Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils. S'il fait le mal, je le châtierai avec la verge des hommes et avec les coups des enfants des hommes; 15mais ma grâce ne se retirera point de lui, comme je l'ai retirée de Saül, que j'ai rejeté devant toi. 16Ta maison et ton règne seront pour toujours assurés, ton trône sera pour toujours affermi. 17Nathan rapporta à David toutes ces paroles et toute cette vision.

Que se passe-t-il ici? Dieu annonce à David qu’il bénira sa postérité. Dieu l’élèvera et l’affermira. Il dit aussi à David que ce ne sera pas lui qui lui bâtira une maison, mais son descendant, le roi après lui. Nous savons aujourd’hui qu’il s’agit de Salomon. Dieu promet de le traiter comme un père envers son fils qu’il aime, en le disciplinant et en demeurant avec lui fidèlement. Tout cela à cause de David et comme bénédiction pour David même après sa mort.

Application
Dieu nous surprend toujours. Quand Dieu parle c’est toujours surprenant, il me semble. Il ne se soumet pas à notre bon sens, et parfois il va nous empêcher d’aller de l’avant avec un projet que nous avons à coeur parce que les siens sont tellement meilleurs pour nous.
Il y a dans le coeur de l'homme beaucoup de projets, Mais c'est le dessein de l'Éternel qui s'accomplit. Proverbes 19:21
Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance. Jérémie 29:11

SI DIEU NOUS BÉNIT PARCE QUE NOUS MARCHONS PAR L’ESPRIT, ÉCOUTONS TOUT CE QUE DIEU A À CŒUR POUR NOUS.

Comme David, écoutons Sa parole concernant notre projet pour Dieu. Est-ce que Sa parole demeure en nous et nous rassure devant Dieu que nous cherchons Sa volonté et non la nôtre?
Jean 15:7
Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.

Demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.
Mais si Dieu veut nous donner mieux que ce que nous demandons?
N’avons-nous pas tous un jour demandé à Dieu quelque chose qu’il ne nous a pas accordé? Et nous avons été déçu ou en colère ou peut-être même amer vis à vis de Dieu, parce qu’il ne nous a pas donné ce que nous voulions. Croyons-nous vraiment que la volonté de Dieu pour nous est toujours bonne, agréable et parfaite?
Tel qu’il est écrit dans la Parole : Romains 12:2
Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.

Ce que nous voulons n’est pas toujours ce que Dieu veut, admettons-le, à moins que nous demeurions toujours en Jésus et que ses paroles demeurent en nous. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé, dit Jésus.

Mais qu’est-ce que cela veut dire vraiment : demeurer en Jésus et avoir ses paroles demeurer en nous? Ça inclut sûrement lire la Bible, la méditer, la mémoriser, l’étudier, mais Jésus utilise le mot demeurer. Sa Parole doit demeurer en nous, pas simplement passer, faire un petit tour, entrer et sortir. Demeurer. Est-ce que les paroles de Jésus ont trouvé une demeure en nous? Est-ce qu’elles habitent dans notre cœur comme vous habitez dans votre demeure, et vous vous y trouvez à l’aise allant d’une pièce à l’autre en toute liberté? Comment vous prenez-vous pour faire demeurer les paroles de Jésus en vous et vous assurer que ce que vous voulez c’est ce que Dieu veut?
Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé, dit Jésus.

Mais si ce sont plutôt nos passions et nos désirs égoïstes qui demeurent en nous, pourquoi Dieu devrait-il nous accorder ce que ne servirait qu’à la ruine de notre âme?
L’apôtre Jacques a des paroles dures mais claires à ce sujet.
Jacques 4:2-4 (Louis Segond)
2Vous convoitez, et vous ne possédez pas; vous êtes meurtriers et envieux, et vous ne pouvez pas obtenir; vous avez des querelles et des luttes, et vous ne possédez pas, parce que vous ne demandez pas.
3Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions.
4Adultères que vous êtes! ne savez-vous pas que l'amour du monde est inimitié contre Dieu? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu.

Mais…

Ceux qui sont à Jésus Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi selon l'Esprit. Galates 5:24-25

Et marcher selon l’Esprit c’est demeurer en Jésus et avoir ses paroles demeurer en nous.

Et nous avons cette promesse …
14Nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. 15Et si nous savons qu'il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée.
Donc écoutons Sa parole concernant notre projet pour Dieu.
Ensuite, écoutons ce que Dieu a fait dans le passé, pour nous et pour d’autres comme nous (8-11)
Enfin, écoutons ce que Dieu veut faire pour nous dans l’avenir (16-17)

Prenons l’exemple du bâtiment pour notre assemblée. Nous avons un rêve peut-être d’un bâtiment, un beau bâtiment pour se réunir et pour servir notre Dieu là où il nous appelle. Et j’ai mes rêves aussi.
Mais Dieu a peut-être un projet encore meilleur pour nous.
Nous avons tendance à apprécier ce que nous pouvons voir et toucher, mais Dieu est lui-même invisible.
Nous avons tendance aussi à insister pour que nos projets s’accomplissent durant notre vie, mais Dieu Lui voit plus loin, après notre départ de cette terre. Ses projets continuent.

Et si Dieu nous appelait en tant qu’Église à former des disciples de nos enfants et de nos jeunes, et de subvenir aux besoins financiers de ceux et celles appelées à des études bibliques ou des projets missionnaires, plutôt que de former un projet de bâtiment? Et si Dieu nous appelait en tant qu’Église à former un corps très uni dans la prière et l’amour fraternel permettant ainsi l’envoi de missionnaires de certains d’entre nous vers d’autres villages du Québec et même ailleurs dans le monde? Et si Dieu nous appelait en tant qu’Église à investir avec sagesse dans des infrastructures qui permettront justement le développement de Son royaume pour les années à venir?

SI DIEU NOUS BÉNIT PARCE QUE NOUS MARCHONS PAR L’ESPRIT, FAISONS TOUT CE QUE NOUS AVONS À CŒUR POUR DIEU.

SI DIEU NOUS BÉNIT PARCE QUE NOUS MARCHONS PAR L’ESPRIT, ÉCOUTONS TOUT CE QUE DIEU A À CŒUR POUR NOUS.

SI DIEU NOUS BÉNIT PARCE QUE NOUS MARCHONS PAR L’ESPRIT, REMERCIONS-LE ET PRIONS POUR L’ACCOMPLISSEMENT DE SES PROMESSES ENVERS NOUS.

Remercions Dieu en prenant le temps de le faire (18-21)
Louons Dieu pour ce qu’il est envers nous (22-24)
Prions Dieu pour qu’il fasse ce qu’Il a promis (25-29)


SI DIEU NOUS BÉNIT PARCE QUE NOUS MARCHONS PAR L’ESPRIT, FAISONS TOUT CE QUE NOUS AVONS À CŒUR POUR DIEU.

SI DIEU NOUS BÉNIT PARCE QUE NOUS MARCHONS PAR L’ESPRIT, ÉCOUTONS TOUT CE QUE DIEU A À CŒUR POUR NOUS.

SI DIEU NOUS BÉNIT PARCE QUE NOUS MARCHONS PAR L’ESPRIT, REMERCIONS-LE ET PRIONS POUR L’ACCOMPLISSEMENT DE SES PROMESSES ENVERS NOUS.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés