Archives de prêches

12/08/2007

Comment discerner la volonté de Dieu
Claude Noël



INTRO… Certains voudront peut-être savoir ce qui s’est passé cette semaine avec mon imprimante. Dimanche dernier, je vous ai dit que mon travail pour Dieu était resté bloqué dans mon imprimante. Eh bien, elle ne veut plus rien savoir cette imprimante. Elle a rendu l’âme, ou plutôt elle a rendu l’encre. Finie. Foutue l’imprimante. Elle m’a quand même rendus de bons services.
Je désire aujourd’hui développer un peu l’enseignement de la semaine dernière. Nous étudions le thème de la marche par l’Esprit. Et en regardant une période de la vie du roi David, qui voulait bâtir un temple pour son Dieu, nous avons vu que (aidez-moi à m’en souvenir…)
SI DIEU NOUS BÉNIT PARCE QUE NOUS MARCHONS PAR L’ESPRIT, FAISONS TOUT CE QUE NOUS AVONS À CŒUR POUR DIEU.
SI DIEU NOUS BÉNIT PARCE QUE NOUS MARCHONS PAR L’ESPRIT, ÉCOUTONS TOUT CE QUE DIEU A À CŒUR POUR NOUS.
SI DIEU NOUS BÉNIT PARCE QUE NOUS MARCHONS PAR L’ESPRIT, REMERCIONS-LE ET PRIONS POUR L’ACCOMPLISSEMENT DE SES PROMESSES ENVERS NOUS.
Le texte est dans 2 Samuel 7
Aujourd’hui je veux creuser avec vous cette marche par l’Esprit. Je demande au Seigneur de nous aider à saisir ce qu’il a à cœur pour nous, pour que nous sachions et pratiquions ce qui est important, ce qui va nous rapporter pour l’éternité.
Ce qui est vraiment important, même essentiel dans la vie, c’est de discerner et de faire la volonté de Dieu. Et ce pour au moins deux raisons : 1) parce que Jésus a dit : Matthieu 7:21 Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Et la deuxième raison c’est parce que la volonté de Dieu est toujours bonne, agréable et parfaite pour nous! Tel que dit clairement par l’apôtre Paul dans Romains 12 : 2Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.
Mais que signifie être transformé par le renouvellement de l’intelligence? Pourriez-vous dire que vous êtes transformé et que vous discernez la volonté de Dieu dans votre vie? Qu’est-ce qui renouvelle notre intelligence? Est-ce que la lecture de la Bible suffit à nous transformer ou est-ce l’obéissance à la Parole qui nous change?
Jean 15.1-11
1Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.
2Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, afin qu'il porte encore plus de fruit.
3Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée.
4Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s'il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi.
5Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.
6Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent.
7Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.
8Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples.
9Comme le Père m'a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour.
10Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour.
11Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite.

Prions… Seigneur Dieu, éclaire-nous de ton Esprit ce matin pour que nous discernions ta volonté pour nous et donne-nous la force de l’accomplir.

La volonté de Dieu c’est que nous portions du fruit

Jésus compare la vie chrétienne avec une vigne pour parler de l’importance de porter du fruit pour Dieu. Et c’est clair, le chrétien porte du fruit non pas en comptant sur ses efforts humains, mais seulement s’il demeure en Christ.
Porter du fruit concerne notre service pour Dieu, c’est ce que nos vies produisent d’utile pour Dieu. Et Jésus est clair et net. Si on insiste à servir Dieu comme on veut, par ses forces et ses ressources seulement humaines, et sans demeurer en Christ, Dieu lui-même séparera ces gens-là du service de Christ comme on coupe une branche d’arbre.

Jésus est la vraie vigne (ou le vrai cep, le tronc de la vigne), et Dieu son Père en est le vigneron, qui prend soin de la vigne pour qu’elle porte du fruit. Mais si une branche ne porte pas de fruit, Il la coupe. Attention : ce verset ne doit pas être utilisé comme une preuve que les vrais croyants en Christ peuvent perdre leur salut. Il faut considérer le contexte et l’image de la vigne. Le message de Jésus ici n’est pas comment être sauvé, mais comment porter du fruit pour Dieu. Il parle du service et non de la nouvelle naissance. Gardons bien cela à l’esprit pour éviter de tomber dans l’erreur.
Dans ce contexte du service, le Père émonde, il enlève les petites pousses inutiles de la branche pour que celle-ci porte encore plus de fruit. Dans nos vies, Dieu va aussi enlever des activités inutiles à Son service, si notre but premier est de demeurer en Christ et de porter du fruit pour Dieu. Le fruit de notre service pour Dieu n’est jamais le résultat de laisser nos énergies et nos désirs naturels faire tout ce qu’ils veulent, n’importe quand, n’importe comment.

La volonté de Dieu c’est que nous portions du fruit

Comme le vigneron émonde sa vigne, le Père nous purifie. Il nous nettoie, non sans souffrance, pour que nous portions de meilleurs fruits pour Lui.
Prenons une autre image. Comme le feu vif purifie l’or, Dieu permet la souffrance vive dans nos vies pour nous purifier. Ce n’est pas qu’Il aime nous voir souffrir, au contraire, il a plutôt en vue notre pureté et notre joie future, une joie complète et éternelle. Comme pour une vigne, le vigneron a en vue sa capacité de porter beaucoup de fruit, ainsi par la souffrance qui nous purifie, Dieu nous rend capables de produire beaucoup de fruit à la gloire de Dieu, par notre service pour Lui (v.11).
Le fruit : définition
Jésus ne dit pas précisément quel est ce fruit que le Père cherche à faire produire dans nos vies. Mais d’autres passages nous montrent qu’il s’agit de qualités chrétiennes au niveau de notre caractère dans tout ce que nous faisons pour Dieu.
Matthieu 3:8 Produisez donc du fruit digne de la repentance,
Matthieu 3:10 Déjà la cognée est mise à la racine des arbres: tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu.
Matthieu 7:20 C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
Romains 6:22 Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez
pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle.
Galates 5:22 Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance;
Éphésiens 5:9 Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité.
Philippiens 1:11 remplis du fruit de justice qui est par Jésus Christ, à la gloire et à la louange de Dieu.
La volonté de Dieu c’est que nous portions du fruit
Vous voyez, le fruit de notre service parle de notre attitude de cœur dans ce que nous faisons et non pas ce que nous faisons en particulier. C’EST TRÈS IMPORTANT.
Dieu le Père ne travaille donc pas dans nos vies pour que nous devenions tous des pasteurs ou des missionnaires, comme si le service chrétien à temps plein était le but ultime pour tous ses enfants. Non! Nous avons tendance, nous les humains, à mettre l’importance sur ce que nous faisons de tangible et nous voulons des résultats visibles immédiats, mais cela n’est pas la priorité de Dieu. Bien que Dieu nous appelle tous à des tâches précises dans son royaume, son travail dans nos vies consiste à produire le fruit du caractère de Jésus en chacun de nous : son amour, sa paix, sa joie, etc. dans tout ce que nous faisons, même les détails. Voilà le fruit qu’il recherche. Voilà le fruit qui Le glorifie. Voilà aussi ce que nous devons rechercher plus que tout. Cette vérité libère ceux et celles qui désirent suivre Dieu de tout leur cœur, mais qui ne sont pas appelés au ministère chrétien à temps plein. Dieu nous appelle tous à porter du fruit dans notre service pour Dieu quel qu’il soit. Ce n’est pas ce que nous faisons qui importe pour Dieu autant que l’attitude du cœur qui vient avec le service. Mais comme c’est difficile d’apprendre cette leçon et de vivre dans cette liberté.

Laissez-moi illustrer … Un jour, au travail, quelqu’un vient vous exprimer sa frustration. Maintenant vous savez à quoi ressemble quelqu’un de frustré. Ce n’est pas beau à voir. C’est même agaçant. Et après quelques minutes à entendre les plaintes et les accusations, la tentation est très forte d’intervenir pour trouver une solution. Alors on intervient, et on coupe la parole. Et comme au baseball : Une prise! On demande : est-ce que je peux faire quelque chose pour t’aider? Traduction : puis-je t’arrêter de me casser les pieds avec ta frustration. Deuxième prise! Non, fais rien. Juste écoute-moi. J’ai juste besoin que tu m’écoutes avec amour et calme parce que moi je me sens blessé et humilié.

Voyez-vous le fruit que l’on doit porter à ce moment-là fait toute la différence pour amener la personne blessée vers le soulagement et la guérison. Il ne s’agit pas de faire quelque chose de tangible, un service, autant que de démontrer un aspect du caractère de Jésus. En fait, offrir un service dans de telles circonstances peut empirer la situation. C’est comme gratter le dos de quelqu’un qui a reçu un gros coup de soleil.

Souvent, quand ce genre de situation m’arrive, j’essaie de garder le silence ET D’ÉCOUTER. Je prie Jésus dans mon cœur de produire son fruit. Parce que c’est ce que la personne a le plus de besoin.
Ce genre de situation peut arriver partout, sur la route, à la maison, à l’épicerie.

Le fruit d’une attitude de cœur qui reflète Jésus, voilà ce que les gens ont besoin de voir autour de nous. Ce n’est pas vraiment ce que nous pouvons faire humainement qui va faire la différence dans ce monde. C’est justement ce que nous ne pouvons pas faire humainement, ce qui ne se fait pas humainement, mais seulement par la puissance de l’Esprit de Dieu qui touchera les gens pour Dieu.
Voilà notre vrai service pour Dieu. La volonté de Dieu c’est que nous portions du fruit.
Prenons un exemple près de nous : notre effort à atteindre les maginaux et les prostitués du Centre-Ville. Faire des sandwiches, préparer des lunches, et les distribuer dans la rue c’est une chose que l’humain peut faire, mais faire ce geste dans la prière et la communion avec Jésus, tout en étant à l’écoute des gens, les aimer et les valoriser parce qu’ils sont à l’image de Dieu, leur communiquer qu’ils peuvent être pardonnés et rachetés s’ils se détournent d’eux-mêmes pour se tourner vers Jésus, le don parfait de la grâce de Dieu, voilà le fruit dont le monde a soif. Et nous allons porter ce fruit si nous demeurons en Christ dans notre service pour Dieu.

La volonté de Dieu c’est que nous … portions du fruit

*******
Nous pourrions lire le v. 4 : Demeurez en moi et vous verrez que je demeurerai en vous. Jésus veut dire que les disciples devraient vivre de telle façon qu’il va continuer à demeurer en eux et produire du fruit par eux. Demeurez en moi – vivez en demeurant en moi – et je demeurerai en vous, et vous produirez du fruit pour Dieu.
La branche ne peut pas – c’est impossible – produire du fruit sans demeurer sur la vigne. De même, le disciple de Jésus ne peut produire le fruit de l’Esprit sans demeurer en Jésus.

Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.
C’est comme si nous avions deux chemins constamment ouverts devant nous. Un panneau indique par une flèche le chemin de Jésus, suivre Jésus, demeurer en Jésus. Et par une autre flèche, le chemin du Moi, faire ce que Je veux, quand Je veux, comme Je veux, et m’isoler de Jésus.
Au loin, je vois sur le chemin de Jésus, que je porte de plus en plus de bons fruits pour Dieu, qui glorifient Dieu et encouragent les autres à suivre Dieu. J’attire les gens vers Dieu.
Mais sur l’autre chemin je vois bien des plaisirs égoïstes et des rires vides de sens. Je vois que je cherche ma gloire et non celle de Dieu. Pour ma gloire je fais beaucoup de sacrifices pour les autres, mais peu l’apprécient. Je me vois souvent seul. Et les autres autour de moi ne sont pas encouragés à suivre Dieu mais eux-mêmes. Chacun prend sa direction à la fin. Et je me retrouve encore plus seul.

Porter du fruit pour Dieu est impossible sans demeurer en Christ mais…
13Je puis tout par celui qui me fortifie. Philippiens 4:13
Le v. 6 souligne le sérieux de la situation. Sans Christ la valeur de notre service est comme une branche sèche que l’on coupe et que l’on brûle.
L’apôtre Paul en a parlé dans 1 Corinthiens 3
15Si l'oeuvre de quelqu'un est consumée, il perdra sa récompense; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu. 16Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous?
14Si l'oeuvre bâtie par quelqu'un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense.
************

Prier

Jésus passe ensuite au sujet de la prière.

La volonté de Dieu c’est que nous recevions ce que nous demandons

7Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.

La volonté de Dieu c’est que nous recevions ce que nous demandons

Nos vies de prières connaissent souvent des hauts et des bas. Et certains bas sont vraiment bas et durent trop longtemps.
Puis un jour Dieu répond à une de nos vieilles prières, et nous voilà zélés à prier. On lui demande alors toutes sortes de choses, des petites, des grandes, on prie pour les inconnus que l’on rencontre en voiture, ah, nous revoilà des champions de la prière. Puis quelques jours passent, et encore on ne voit pas de réponse à nos prières. Finalement on laisse tomber, et on retombe dans un bas de notre vie de prière.
Trop souvent, je crois, notre vie de prière dépend des réponses que l’on reçoit de Dieu. Dieu répond, on prie. Il ne répond pas, on prie moins et on ne prie plus. On se dit alors, à quoi ça sert, Dieu ne répond pas! Ce n’est peut-être pas sa volonté. Mais Jésus n’a jamais enseigné cela! Quand avez-vous lu Jésus dire à ses disciples : quand Dieu aura répondu à l’une de vos prières, alors priez, parce que vous voyez, il vous écoute! Jamais! Au contraire, Jésus a dit plutôt : 7Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard? 8Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Luc 18
Le but de Dieu dans la prière n’est pas le même que notre but généralement. Naturellement, notre but c’est de recevoir de Dieu ce que nous lui demandons, comme nous le voulons, quand nous le voulons. Mais le but de Dieu c’est de nous amener à mieux le connaître.
Vous êtes-vous déjà arrêté à penser ce que serait si le but de Dieu était aussi comme notre but : nous donner toujours ce que nous lui demandons, quand nous le voulons, et comment nous le désirons. Imaginez ce que serait la vie de prière des chrétiens. Imaginez le témoignage. Regarde, viens voir ce que j’ai demandé à Dieu. Exactement ce que je voulais depuis ma tendre enfance… Tu n’aimerais pas ça que cela t’arrive, toi? Alors, tu n’as qu’à confesser tes fautes de ne pas être venu à Dieu avant et puis reçois Jésus, et commence à prier. Tu as déjà assez perdu de temps. Imaginez, vous ne pensez pas nos églises seraient pleines? Même les églises catholiques seraient pleines à craquer. Je n’en ai aucun doute. Plutôt que de faire la queue au guichet de la loterie. On ferait la queue pour qu’un prêtre ou un pasteur prie et que Dieu donne ce qu’on lui demande, quand on le voudrait, immédiatement. Mais le problème c’est que nous resterions tout autant centré sur soi. Ce qui nous amènerait rapidement à utiliser Dieu, à en faire notre employé, notre objet. Mais Dieu n’est un objet qui sert à nous donner ce que nous voulons.

Le but de Dieu dans la prière c’est de nous amener à mieux le connaître.

Philippiens 4
6Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. 7Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus Christ.
Non pas, au v. 7, … et la providence de Dieu, qui surpasse toutes les richesses du monde, vous donnera tout ce que vous avez demandé.
Luc 11
1Jésus priait un jour en un certain lieu. Lorsqu'il eut achevé, un de ses disciples lui dit: Seigneur, enseigne-nous à prier… (Jésus enseigne le Notre Père)
9Et moi, je vous dis: Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. 10Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l'on ouvre à celui qui frappe.
11Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s'il lui demande du pain?
Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint Esprit à ceux qui le lui demandent..!
Attends un peu, Jésus, je ne comprends pas. Si je te demande la santé, pourquoi me donnes-tu le Saint-Esprit? Si je te demande un bon emploi, pourquoi me donnes-tu ta présence? Si je te demande un mari, pourquoi me donnes-tu ta compagnie?
La meilleure de choses que nous pouvons recevoir de Dieu n’est pas ce que nous demandons, ni même ses bénédictions, mais Lui-même.
Ah comme c’est difficile pour nous d’apprendre cela et de vivre libre en étant fondé sur cette vérité.
Trop souvent, nous agissons que le petit enfant qui demande à sa maman une gâterie juste avant le repas. J’en veux maintenant. Et toutes les émotions y passent. Mais sa mère aime son enfant. Elle ne peut pas se permettre de ruiner le repas qui sert de base à la santé de son petit. Elle pense à ce que l’enfant ne pense pas du tout.
De même, Dieu regarde dans le futur, dans l’éternité. Ses yeux sont sur nous constamment, mais son projet envers nous est surtout dans l’éternité, où il veut que nous soyons bénis à l’extrême.
Le but de Dieu dans la prière c’est de nous donner lui-même, le Saint-Esprit. Désirez-vous moins que cela, comme les biens et la gloire de ce monde qui passe?
Le psalmiste du psaume 73 est affligé par la situation des méchants sur la terre. Ils ont tout ce qu’ils veulent, tandis que lui, il est pauvre et malheureux.
12Ainsi sont les méchants: Toujours heureux, ils accroissent leurs richesses.13C'est donc en vain que j'ai purifié mon coeur, Et que j'ai lavé mes mains dans l'innocence: 14Chaque jour je suis frappé, Tous les matins mon châtiment est là.
Mais à la fin, il se rend compte qu’il a un trésor que les méchants n’ont pas. Et son trésor est éternel. C’est quoi son trésor?
23Cependant je suis toujours avec toi, Tu m'as saisi la main droite; 24Tu me conduiras par ton conseil, Puis tu me recevras dans la gloire. 25Quel autre ai-je au ciel que toi! Et sur la terre je ne prends plaisir qu'en toi.
Pour moi, m'approcher de Dieu, c'est mon bien: Je place mon refuge dans le Seigneur, l'Éternel, Afin de raconter toutes tes oeuvres. Psaume 73.28
Si nous nous soumettons vraiment au but de Dieu pour nous dans la prière, alors nous allons vivre une vie de prière victorieuse, exactement comme Jésus le veut pour nous.

7Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé.

Voici le remède surnaturel pour une vie de prière victorieuse, une vie de prière débordante de joie, de paix, et de puissance spirituelle. Ce remède c’est de demeurer en Christ!
Jésus dit : demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. Mais attention, ne retirez pas cette parole de son contexte. Juste avant, Jésus vient de dire : sans moi, vous ne pouvez rien. Sans demeurer en Christ, nous ne pouvons pas demander ce que nous voulons et nous attendre à le recevoir.
Pour vivre une vie de prière victorieuse il suffit de demeurer en Christ... et d’avoir ses paroles demeurer en nous.

Ici Jésus place une autre condition pour nous permettre d’obtenir ce que nous voulons tout en demeurant en Christ. Ses paroles doivent demeurer en nous. Jésus avait dit en quelque sorte:

Si vous voulez porter du fruit pour Dieu, demeurez en moi et je demeurerai en vous
Mais si vous voulez recevoir ce que vous demandez dans la prière, alors demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous.
Le but de Dieu dans la prière c’est que nous arrivions à mieux le connaître.
Remarquez jusqu’à quel point ce but est atteint lorsque nous gardons les paroles de Jésus dans nos cœurs :
Jean 14:21, 23
21Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui.
23Jésus lui répondit: Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.
Jean 14:14
14Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.

Si quelqu’un demeure vraiment en Christ, alors ses prières seront certainement faites dans le nom de Christ, c’est-à-dire en accord avec tout ce que Christ est et ferait à sa place. Et si vraiment il demeure en Christ, il obéira aux paroles du Christ dans sa vie de tous les jours.
Quand le chrétien demeure en Christ et que les paroles de Christ demeurent en lui, alors il vit aussi près de Jésus qu’il est possible de vivre ici-bas. Et c’est à ce point précis que ses prières seront en accord avec la volonté de Dieu et seront pleinement répondues.
Sa vie devient la volonté de Dieu. C’est ainsi que nous arrivons à connaître la volonté de Dieu.

Le but de Dieu dans la prière c’est de mieux le connaître.

La volonté de Dieu c’est que nous recevions ce que nous demandons

Nous recevons ce que nous demandons lorsque nous demeurons en Christ et que ses paroles demeurent en nous.

Comment les paroles de Christ demeurent-elles en nous?
Il ne suffit pas de lire la Bible, mais de faire ce que la Bible demande, et de venir à Jésus tel que nous sommes et mettre notre confiance en lui.

Les Pharisiens connaissaient les Écritures et pouvaient les réciter, mais ils ne connaissaient pas le Dieu des Écritures parce qu’ils refusaient de venir à Jésus.

Jean 5:36-44
36Moi, j'ai un témoignage plus grand que celui de Jean; car les oeuvres que le Père m'a donné d'accomplir, ces oeuvres mêmes que je fais, témoignent de moi que c'est le Père qui m'a envoyé. 37Et le Père qui m'a envoyé a rendu lui-même témoignage de moi. Vous n'avez jamais entendu sa voix, vous n'avez point vu sa face, 38et sa parole ne demeure point en vous, parce que vous ne croyez pas à celui qu'il a envoyé. 39Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle: ce sont elles qui rendent témoignage de moi. 40Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie!
La parole de Jésus demeure en nous lorsque nous croyons en lui, nous vivons notre vie en comptant sur lui, nous appliquons sa parole à nos vies, et non simplement lorsque nous lisons la Bible. Si nous ne faisons pas ce que la Bible demande de nous, qui est de venir à Jésus pour avoir une puissance surnaturelle de vie pour marcher par l’Esprit et obéir à la Parole de Dieu, alors la parole de Christ ne demeure pas en nous.
La volonté de Dieu c’est que nous portions du fruit
La volonté de Dieu c’est que nous recevions ce que nous demandons
La volonté de Dieu c’est que nous soyons glorifiés

La gloire de Dieu

La mission de notre Église locale est une prière. Disons-la ensemble :
Ah! , Seigneur notre Dieu, la prière de notre cœur
c’est que nous apprenions à te glorifier en toutes choses,
à jouir de Ta présence et
à permettre au monde de connaître Jésus-Christ,
Le suivre et Le servir par la puissance de l’Esprit-Saint.

Notre mission est de glorifier Dieu.

8Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples.

Notre mission est donc de porter beaucoup de fruit et ainsi glorifier Dieu.

Le Père est glorifié dans le fait que nous portons beaucoup de fruit.

Dans Jean 13.31, nous lisons que Dieu a été glorifié dans l’œuvre de son Fils.
Jean 13:31-32 (Louis Segond)
31Lorsque Judas fut sorti, Jésus dit: Maintenant, le Fils de l'homme a été glorifié, et Dieu a été glorifié en lui. 32Si Dieu a été glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera en lui-même, et il le glorifiera bientôt.

Remarquez que Jésus est glorifié lorsque Satan semble prendre le dessus, et que l’heure des ténèbres arrive. Mais parce que Jésus accepte la volonté de Dieu, qui implique une souffrance inimaginable pour notre bien éternel, Dieu est glorifié en lui. Ainsi à cause de son obéissance, nous pouvons aujourd’hui être pardonné, justifié, et avoir la vie éternelle – gloire à Dieu.
Et cela va plus loin, Dieu glorifie en lui-même et éternellement celui ou celle qui cherche plus que tout la gloire de Dieu, en acceptant Sa volonté même si elle est incompréhensible présentement.

Si nous demeurons en Christ, Dieu sera aussi glorifié dans les fruits que nous portons. Et si Dieu est glorifié, il nous glorifiera en lui-même pour toute l’éternité. Y a-t-il une bénédiction plus grande pour nous que d’être glorifié éternellement en Dieu? Notre vie ici-bas passe vite. L’Éternité dure toujours. Dans quel état de gloire allons-nous passer l’éternité? Cela dépend de la grâce de Dieu manifestée par notre obéissance et soumission à sa volonté qui porte du fruit pour Dieu.

Jésus est clair. Il n’y a pas de doute dans son esprit : si nous portons beaucoup de fruit pour Dieu pendant toute notre vie, en persévérant jusqu’à la fin, le Père sera glorifié. C’est sûr. Et notre éternité sera glorieuse.

C’est ce qui va démontrer que nous sommes de vrais disciples de Jésus sur la terre. Être un disciple de Jésus est une façon de vivre sa vie. On ne peut pas dire : disciple un jour, disciple toujours. Suivre Jésus est une manière de vivre qui doit se développer et grandir, comme un petit enfant qui se développe et grandit.


CONCLUSION … LE BAL DE KRISTINA

RECAP ET POINT PRINCIPAL

Demeurer en Christ est la clé pour un service et une vie de prière qui glorifie Dieu.
Et Dieu nous le rendra avec gloire dans l’éternité.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés