Archives de prêches

14/10/2007

Comment discerner la volonté de Dieu?
Claude Noël



Intro…

Recap… La semaine dernière nous avons vu que pour un véritable enfant de Dieu faire la volonté de Dieu son Père n’est pas un choix qu’il a mais une obligation qui lui est imposée par amour.
Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Mat. 7.21
En utilisant l’image de l’animalerie, nous avons vu que le vrai chrétien a été racheté à un grand prix, la valeur du Sang de Jésus-Christ le Fils de Dieu. Il a ainsi été délivré de la puissance des ténèbres et a été transporté dans le royaume du Fils de son amour. Colossiens 1.13.
Comme on achète un animal dans une animalerie, Dieu a racheté l’humanité perdue en envoyant son Fils mourir sur la croix pour tous. Maintenant, quiconque croit en Jésus est délivré de la puissance du péché – ça ne veut pas dire qu’il ne pèche plus, mais qu’il peut ne plus pécher étant délivré de cette puissance. Et comme l’animal a été transporté par son nouveau propriétaire dans sa nouvelle demeure pour devenir son animal de compagnie, le vrai chrétien a été transporté dans le royaume du Fils de son amour pour appartenir à Dieu et faire Sa volonté.
19Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? 20Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. 1 Corinthiens 6:19-20
J’espère que c’est clair et net pour vous que si vous avez reçu Christ par la foi, vous avez été racheté à grand prix de la vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos pères. Maintenant, vous ne vous appartenez pas à vous-même pour faire ce que vous voulez, mais vous appartenez à Dieu pour faire ce qu’Il veut, quand Il le veut, comme Il le veut.
Application : Il me semble qu’il y a deux problèmes que nous faisons face. D’abord, nous avons naturellement tendance à vivre pour cette vie-ci et non en fonction de l’éternité. Pensez à la manière dont vous vivez votre vie et les décisions que vous prenez. Le désir d’avoir un conjoint, un travail, les décisions entourant la consommation, les vacances, la planification de la retraite. Examinez jusqu’à quel point vous prenez ces décisions en fonction de l’impact éternel. Nous glissons trop facilement comme le monde dans une vie vaine, une vie peut-être confortable ici-bas, mais sans valeur pour Dieu et qui n’amasse pas de trésors pour notre vie éternelle. Allons-nous entrer dans l’éternité les mains vides?
Il s’en suit un deuxième problème que je remarque. Nous avons tendance ainsi à vivre chacun pour soi. Mangeons et buvons car demain nous mourrons, dit le proverbe mondain. Mais ce proverbe n’est pas pour nous, les chrétiens. Pourtant ils sont rares ceux qui se privent de manger et de boire, car demain ils vivront. Vivre sa vie en fonction de l’éternité.
Vivre sa vie en fonction de l’éternité c’est faire de la prière du Notre Père notre prière de vie : Notre Père qui es aux cieux! (avant mes besoins) Que ton nom soit sanctifié; que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Une vie centrée sur Dieu. Toujours prêt à faire la volonté de Dieu. Comme un bon chien obéissant.
En regardant vers l’éternité, il n’y a rien de plus intelligent, de plus sécuritaire, de plus sensé, il n’y a pas meilleur investissement de sa vie présente que de chercher à faire la volonté de Dieu 24h sur 24, 7 jours sur 7. Vivre sa vie en fonction de l’éternité donne un sens à la vie. Dieu est fidèle et bon. Il vous récompensera.
Ne reculons surtout pas devant les problèmes, les difficultés ou les persécutions que nous pourrions rencontrer. Ne cherchons qu’une chose : faire la volonté de notre Père. Voilà ce qui donne un sens à la vie ici-bas.
Si cela signifie pour nous de la souffrance en ce monde, regardons à Jésus et prions. Quelqu'un parmi vous est-il dans la souffrance? Qu'il prie. Quelqu'un est-il dans la joie? Qu'il chante des cantiques. Jacques 5.13
Matthieu 26:36-55 (Louis Segond)
36Là-dessus, Jésus alla avec eux dans un lieu appelé Gethsémané, et il dit aux disciples: Asseyez-vous ici, pendant que je m'éloignerai pour prier.
37Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et il commença à éprouver de la tristesse et des angoisses.
38Il leur dit alors: Mon âme est triste jusqu'à la mort; restez ici, et veillez avec moi.
39Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi: Mon Père, s'il est possible, que cette coupe s'éloigne de moi! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.
40Et il vint vers les disciples, qu'il trouva endormis, et il dit à Pierre: Vous n'avez donc pu veiller une heure avec moi!
41Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation; l'esprit es bien disposé, mais la chair est faible.
42Il s'éloigna une seconde fois, et pria ainsi: Mon Père, s'il n'est pas possible que cette coupe s'éloigne sans que je la boive, que ta volonté soit faite!
43Il revint, et les trouva encore endormis; car leurs yeux étaient appesantis.
44Il les quitta, et, s'éloignant, il pria pour la troisième fois, répétant les mêmes paroles.
45Puis il alla vers ses disciples, et leur dit: Vous dormez maintenant, et vous vous reposez! Voici, l'heure est proche, et le Fils de l'homme est livré aux mains des pécheurs.
46Levez-vous, allons; voici, celui qui me livre s'approche.
Quand faire la volonté de Dieu signifie souffrance, rejet, humiliation et persécution, c’est le temps de prier. Ce n’est surtout pas le temps de reculer, de prendre la sortie jardin, de fuir. Imaginez, le trésor éternel que Jésus aurait perdu s’il avait reculé à ce moment-là. Ce trésor éternel c’est le salut de nos âmes.
Hébreux 12.1-2
Nous donc aussi, (puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins,) rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, 2ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et s'est assis à la droite du trône de Dieu.
Nous tous aussi, en vue de la joie qui nous est réservée dans les cieux, faisons la volonté de Dieu notre Père coûte que coûte. Ainsi nous n’aurons pas honte que le Fils de Dieu apparaîtra sur les nuées, car tout œil le verra. Et c’est à Lui que nous aurons tous à rendre compte de notre vie.

FAISONS LA VOLONTÉ DE DIEU COÛTE QUE COÛTE

Mais comment discerner la volonté de Dieu? Comment savoir si telle action est la volonté de Dieu? Comment discerner quand c’est Dieu qui me parle?
Toutes ces questions et bien d’autres sont répondues par la qualité de votre relation avec Dieu. Il n’y a rien de plus important. Votre relation avec Dieu.
Voulons-nous vraiment faire la volonté de Dieu coûte que coûte, ou manipulons-nous Dieu pour qu’il fasse notre volonté?
Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. 22Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? 23Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.
Cela ne veut pas dire que ceux qui prophétisent, chassent de démons ou font des miracles par le nom de Jésus sont dans le champ. Plusieurs font cela selon la volonté du Père, mais faire la volonté du Père vient en premier.
Remarquez que Jésus dit aux manipulateurs de Dieu : Je ne vous ai jamais connus. Le mot connaître parle de relation. Relation personnelle. Alors il s’en suit que ceux qui font la volonté du Père sont connus de Jésus. À ceux qui font la volonté du Père coûte que coûte, Jésus leur dira alors : C'est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.
Discerner la volonté de Dieu est une question de relation avec Dieu.
Tu veux discerner la volonté de Dieu dans ta vie parce que tu veux la faire coûte que coûte? Alors concentre-toi sur Dieu, et fait tout pour que ta relation avec lui soit pure, saine et en croissance. Et sache que si tu ne t’approches pas de Dieu à chaque jour, tu t’éloignes de plus en plus de Lui.
Approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs; purifiez vos coeurs, hommes irrésolus. Jacques 4.8
Près de Dieu, c’est plus facile d’entendre sa voix. Avez-vous remarqué que lorsque vous marchez avec quelqu’un, vous pouvez entendre ce qu’il vous dit. Mais si vous marchez seulement quelques pas en avant ou en arrière, vous ne pouvez plus bien entendre. Vous ne captez qu’un mot ici et là. Qu’est-ce qu’il a dit?
Comme la brebis se colle sur son berger pour entendre sa voix, nous devons faire de même. Collés sur Jésus.
· Jean 10:27
Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et elles me suivent.
Remarquez comme c’est beau. Tout est là. En une seule phrase. Tu m’impressionneras toujours, Jésus!
Les brebis qui appartiennent à Jésus et non à elles-mêmes sont Ses brebis.
Elles entendent sa voix parce qu’elles sont près de lui.
Jésus les connaît. Il est en relation personnelle avec elle. Il les appelle même par leur nom (10.3) les brebis entendent sa voix; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors.
Et les brebis obéissent à sa voix. Elles suivent Jésus qui les mènent dans la volonté de Dieu pour leur vie.
25En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. 26Oui, Père, je te loue de ce que tu l'as voulu ainsi. 27Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. 28Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. 29Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. 30Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.
Jésus est prêt à vous révéler la volonté de votre Père. Alors venez à Jésus. C’est une question de relation. Obéissez et vous verrez combien son fardeau est plus léger qu’on pense et son joug est facile à porter, parce qu’Il le porte avec nous.

Illustration visuelle : Votre expérience personnelle avec Dieu.
Voulez-vous faire la volonté de Dieu? La volonté de Dieu c’est que vous vous reposiez de vos œuvres pour entrer dans l’œuvre de Dieu.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés