Archives de prêches

04/11/2007

Une vie qui a du sens.
Claude Noël



Intro…Avez-vous l’impression parfois que votre vie n’a pas beaucoup de sens? Vous vous sentez pris dans une routine qui vous ennuie. Avez-vous l’impression parfois de perdre votre temps, perdre même des années de votre vie, et vous ne savez pas si un jour ce sera mieux. En fait vous en doutez. C’est toujours la même routine, les mêmes choses, et puis vous n’avez jamais assez de temps pour tout faire. Jamais arrivé. Et tout cela devient lourd, très lourd avec les années. Vous n’avez plus le goût de continuer. Et vous vous surprenez à regarder ailleurs pour voir s’il n’y a pas une porte de sortie à quelque part, mais il n’y en a pas que Dieu semble ouvrir pour vous. Enfin, pas encore.

Aujourd’hui, je désire prendre quelques moments pour réfléchir à ce qui donne un sens à nos vies. Je crois que nous pouvons trouver un sens satisfaisant dans une existence très difficile sans même regarder à des portes de sortie. Pour certains d’entre nous, le seul sens que nous pouvons trouver à la vie c’est qu’un jour Dieu nous libèrera; il nous sortira de la situation dans laquelle nous sommes présentement. Mais ce matin, nous voulons aller plus loin, trouver un sens, une signification à la vie la plus misérable que nous puissions vivre. Et c’est possible. C’est même la volonté de Dieu.
Le psalmiste a écrit : 14Offre pour sacrifice à Dieu des actions de grâces, Et accomplis tes voeux envers le Très Haut. 15Et invoque-moi au jour de la détresse; Je te délivrerai, et tu me glorifieras.
23Celui qui offre pour sacrifice des actions de grâces me glorifie, Et à celui qui veille sur sa voie Je ferai voir le salut de Dieu.
Il y a un lien entre la reconnaissance et le sens à la vie.
La reconnaissance ou offrir des actions de grâces c’est une attitude de quelqu’un qui s’arrête sur son chemin pour dire merci. Il prend une pause, regarde le beau côté de quelque chose, et en est reconnaissant. Il s’arrête pour dire merci. Et cet arrêt donne du sens à sa vie.
Chacun de nous vivons de beaux moments. Mais nous avons l’impression qu’ils passent trop vite, et qu’ils sont vides de sens parce que trop souvent nous ne prenons pas le temps de nous arrêter, revoir ces beaux moments à la fin de la journée, et en remercier Dieu. Pourtant c’est ce qui donne du sens à la vie la plus misérable : revoir ce que nous avons pu faire par la grâce de Dieu durant la journée et en remercier Dieu.
Nous voyons cette vérité dans la Bible, et en particulier dans la création de Dieu.
Les textes bibliques de Genèse 1 à 3 sont extrêmement riches d’enseignement pour nous apprendre à vivre une vie riche de sens aujourd’hui.
Le chapitre 1 décrit l’œuvre créatrice de Dieu, non pas pour satisfaire notre curiosité scientifique mais pour nous enseigner le sens du travail. Nous sommes faits à l’image de Dieu, homme et femme, et nous sommes tous des êtres créateurs. Nous avons besoin d’apprendre à créér à la manière dont Dieu a créé; et suivre son modèle. Suivre ses principes apportera un sens plus riche à nos vies.
Nous sommes tous des êtres créateurs. Et avec nos personnalités diverses, nous créons à chaque semaine une variété de choses.
· En communiquant. Nous créons des textes que nous parlons ou écrivons, nous créons des jeux de mots, des rimes, de l’humour…
· En faisant. Certains créé dans la cuisine, d’autres dans l’atelier, d’autres avec des enfants ou des jeunes, d’autres encore au travail d’une multitude de façons, d’autres enfin à l’extérieur de la maison et du travail quotidien.
Nous sommes des êtres créateurs. Mais nos créations ont-elles un sens? Avons-nous l’impression que nos vies de créateurs sont pleines de signification? Comment trouver un sens à nos réalisations?
C’est simple. Mais il faut l’apprendre de Dieu. Suivre son modèle.
Lisons le premier chapitre de Genèse 1.
Photos (lentement)
Photos (rapidement)
Souvent c’est ainsi que nous vivons nos vies sans jamais s’arrêter pour constater le travail accompli. On passe d’une chose à l’autre comme un lapin.
Tout le chapitre pourrait se résumer ainsi quant au travail de Dieu :
Dieu dit, Dieu fit, Dieu vit. (3-4)
Il y a beaucoup à dire sur ces trois verbes. Dieu dit. Tout commence avec la pensée. Ce que nous créons commence dans nos pensées. Dieu fit. Nous devons passer à l’action, au bon moment, une étape à la fois. Dieu vit. Avant de passer à l’autre acte créateur ou plutôt à l’autre journée, nous nous arrêtons pour regarder le travail accompli, pour l’évaluer et le déclarer bon.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés