Archives de prêches

09/12/2007

Le Roi s'est fait pauvre
Claude Noël



J’aimerais lire un texte de la Bible qui explique ce qui s’est passé lorsque Jésus est né dans une étable la nuit de Noël.
C’est dans la deuxième épître de Paul aux Corinthiens, chapitre 8, verset 9.
Car vous connaissez la grâce de notre Seigneur Jésus Christ, qui pour vous s'est fait pauvre, de riche qu'il était, afin que par sa pauvreté vous fussiez enrichis. 2 Corinthiens 8.9
Ce verset de l’Écriture nous donne l’essence même de l’Évangile, qui est la bonne nouvelle de la grâce de Dieu manifestée en Jésus-Christ. Vous voyez, Noël, c’est la célébration du plus grand cadeau de l’univers, la grâce de Dieu. Moi, j’ai toujours aimé recevoir des cadeaux, surtout ceux qui répondaient à mes besoins. Et nous avons tous besoin d’être aimés. Alors, Dieu nous a tant aimé qu’il nous a donné sa plus grande richesse, son propre Fils Jésus-Christ.

Pourtant, on aurait lieu de se demander : Si Dieu possède toute chose, s’il est très riche et peut tout faire, alors pourquoi ne fait-il rien pour arrêter la pauvreté ici-bas?
Vendredi, le 7 décembre dernier, le journaliste du Soleil de Québec, Jean-Simon Gagné, écrivait ce qui suit dans son article intitulé LES VISAGES DE LA PAUVRETÉ
La proportion de pauvres, au Québec et au Canada, constitue un véritable scandale. Elle toucherait, tenez-vous bien, entre 12 et 20 % de la population.
Au Québec, ce mois-ci, environ 100 000 personnes consacreront plus de 80 % de leur revenu pour se loger.
On aurait pu croire que la période actuelle de croissance économique allait faire diminuer la pauvreté. Pour l’instant, elle aurait surtout contribué à creuser l’écart entre les riches et les pauvres. Selon le Conseil canadien du développement social, le revenu des familles les plus riches a augmenté de 35 %, de 1993 à 2003. Pendant ce temps, celui des plus pauvres n’a progressé que de 7 %.
Mais, le Canada, c’est un pays riche! Comparez ces statistiques avec celle du Niger où 85% de la population vit sous le seuil international de la pauvreté avec 2$ par jour ou Haïti avec 78% de la population.
Alors, si Dieu existe et qu’il est riche à craquer, demanderont certains, pourquoi est-ce qu’il laisse mourir des enfants dans la pauvreté?
Certains disent : pourquoi Dieu nous abandonne-t-il? Mais en réalité Dieu ne nous abandonne pas. C’est nous qui l’abandonnons.
Nos gouvernements mettent beaucoup d’efforts pour tenir leur promesses d’éliminer la pauvreté. Mais quand ont-ils recours à Dieu dans leurs discours? Au contraire, ce que nous voyons depuis quelques années, c’est que nous mettons Dieu dehors! Nous avons abandonné Dieu dans nos écoles, nos hôpitaux, nos institutions, et sur la place publique quand nous parlons de Jésus publiquement c’est souvent pour rire de Lui ou pour l’insulter!
Le journaliste continue : Dans la lutte contre la pauvreté, souvenez-vous qu’en 1989, le Parlement canadien s’était engagé à l’unanimité à éradiquer la pauvreté chez les enfants. Dix-huit ans plus tard, au terme d’un nombre impressionnants de programmes et de promesses, le nombre d’enfants canadiens qui vivent dans la pauvreté demeure à peu près le même. Plus de 800 000. «Tout ça pour ça?» demanderont les cyniques.
Et le journaliste donne d’autres exemples concrets qui font oublier quasiment le plan adopté par le gouvernement du Québec, en 2002. Le projet, qui a depuis sombré dans l’oubli, visait à éliminer la pauvreté… en cinq ans.

Le passage que j’ai lu de la Bible nous dit que Jésus-Christ, qui était riche, s’est fait pauvre pour nous, afin que par sa pauvreté vous fussiez enrichis.
La Bible parle ici de quelque chose de beaucoup plus grand que la finance. Dieu, je présume, aurait pu faire descendre des billets de banque du ciel, mais il a fait beaucoup plus que cela : il s’est donné lui-même pour nous.

La Bible dit que Jésus-Christ est le Fils unique et éternel de Dieu, aussi appelé la parole éternelle de Dieu, qui s’est fait homme dans la nuit de Noël. Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. Jean 1.14. Jésus c’est Dieu fait homme.

En tant que Fils de Dieu, Jésus est celui par lequel Dieu a tout créé dans l’univers, ce qui est visible et invisible. Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Colossiens 1.16

Jésus est donc bien placé pour réparer notre planète qui ne tourne pas rond.

La Bible enseigne aussi que Jésus est ressuscité des morts. Il est vivant et par son Esprit, il est présent partout à la fois. Il est présent ici ce matin. Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus, que vous avez tué, en le pendant au bois. Dieu l'a élevé par sa droite comme Prince et Sauveur, pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés. Actes 5:30-31
Dieu ne change pas, nous dit la Bible. Ce qu’il était hier, il l’est de même aujourd’hui, et le sera éternellement.
Il est aussi un Dieu saint et pur. Tellement pur, qu’Il ne peut même pas voir le péché dans sa présence.
Enfin, la Bible enseigne qu’il est réservé aux hommes de mourir une seule fois après quoi vient le jugement. Et elle dit aussi que Jésus reviendra pour juger les vivants et les morts. Pensez-y! Dieu a prévu un jour où il jugera le monde entier. Et vous serez là.
Mais Dieu est aussi un Dieu d’amour. Il nous aime plus qu’on peut l’imaginer. Je sais que ma mère m’a aimé. Je n’aurais pas pu le prouver scientifiquement, mais je sais qu’elle m’a aimé. Mais je sais aussi que Dieu m’aime encore plus. Cela semble difficile à croire, mais c’est vrai. Mon épouse m’aime, et je l’aime aussi. Mais nous savons tous les deux que l’amour de Dieu est encore plus merveilleux. Nous avons trois enfants que nous aimons, et ils nous aiment, mais encore Dieu aiment chacun de nos enfants infiniment mieux que nous pouvons les aimer. Et j’espère qu’ils le savent. L’amour de Dieu envers nous les humains, est incomparable tellement il est parfait. C’est l’Amour avec un grand A... et avec un grand M… un grand O… un grand U… un grand R. Dieu vous aime à la folie. La folie de la croix.
Mais Dieu est aussi juste. Parfaitement juste. Et bien qu’il soit amour et miséricordieux, il demeure juste et devra juger avec justice le péché.
L’homme a brisé la loi de Dieu. Dieu lui a donné la liberté de choisir, et l’homme a choisi de se rebeller contre Dieu. La Bible dit dans Romains 3.23 : Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu, et dans 6.23 : le salaire du péché, c’est la mort… Le péché, selon la Bible, c’est la transgression de la loi. Quelle loi? La loi de la conscience d’abord. Avez-vous déjà agi ou dit quelque chose contre la voix de votre conscience? Alors vous avez péché. Avez-vous déjà brisé un des dix commandements de Dieu? Alors vous êtes un pécheur. Avez-vous toujours aimé Dieu de tout votre être et aimé votre prochain comme vous-même sans jamais broncher? Alors vous êtes un pécheur. Nous avons tous péché, nous n’avons pas atteint le niveau d’excellence morale que Dieu demande. Nous sommes pécheurs devant Dieu.
Le péché vient entre vous et Dieu. Le péché vous sépare de Dieu, et des bénédictions qu’Il veut tellement vous donner. Et ainsi, le péché vous empêche de sentir la paix intérieure, d’être profondément heureux, de goûter une joie profonde, et d’être assuré que si vous mourez, vous allez directement au ciel. Le péché nous sépare de Dieu et de la vie de Dieu. Retenez bien cela. Nous sommes séparés de Dieu, mais malgré cela, Dieu nous aime toujours.
J’ai toujours été fasciné par la fourmi. Un tout petit insecte, si discipliné et surtout travaillant ! L’été dernier, en travaillant sur le terrain, j’ai découvert, sous une dalle, un nid de fourmi. En enlevant la dalle, c’est comme si j’avais subitement enlevé le toit de leur maison qui leur semblait pourtant bien solide. Vous auriez dû voir la panique surtout pour déplacer les œufs. Je me suis arrêté pour les observer. Quelle rapidité, quelle adrénaline! J’avais presque le goût de les aider. Avec mon doigt? Impossible! J’aurais détruit leurs chemins. Remettre la dalle? J’en aurais tué et blessé combien? C’était la dernière chose à faire. Pour bien faire, il aurait fallu que je devienne une fourmi. Quelle belle illustration de ce que Dieu a fait pour nous à Noël, n’est-ce pas? Dieu nous a vus de son ciel avec tous nos problèmes causés par le péché : nos guerres, nos jalousies, nos mensonges, nos malheurs. Un Dieu si grand et puissant au-dessus de nous, des êtres si fragiles.
Alors qu’est-ce que Dieu pouvait faire? Dieu a décidé de faire quelque chose. Dieu est devenu un homme, et cet homme c’était le Seigneur Jésus-Christ. Il est né de la Vierge Marie. Il est venu pour un seul but : vous sauver et me sauver et sauver le monde. Jésus est venu pour mourir. Il est le seul homme à être né sur la terre avec le but de mourir. Il a pris nos péchés à la croix. Ils l’ont sorti de Jérusalem et l’on cloué sur une croix – les Romains ont fait cela, pas les Juifs. Et là, sur la croix, Jésus a répandu son sang. Et à un moment donné, quand il souffrait terriblement, Jésus s’est écrié : Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m’as-tu abandonné? Jésus était séparé de Dieu son Père en portant la faute de nos péchés.
Et la Bible enseigne que Jésus reviendra un jour sur la terre.
Maintenant, que devons-nous faire? La Bible dit que nous devons nous repentir de nos péchés. Dans tout l’Ancien Testament, les prophètes ont dit : Repentez-vous! Le premier sermon que Jésus a prêché était : Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle. Et les apôtres ont dit la même chose : repentez-vous, repentez-vous, repentez-vous! Que veut dire le mot repentance? Ça veut dire que vous confessez à Dieu : J’ai péché contre toi, Seigneur. Et je l’admets. Ça veut dire que vous vous détournez de vos péchés. Vous êtes d’accord pour laisser Dieu diriger votre vie. Et à partir de maintenant c’est Lui que vous allez suivre et servir. Voilà la repentance.
Repentez-vous et croyez. Vous venez par la foi. La Bible dit : Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. Vous ne pourrez jamais mériter votre ciel. Oubliez ça! Vous devez venir à Christ par la foi, et vous venez à cause de la grâce de Dieu. La grâce c’est quelque chose que vous ne méritez pas. Vous ne pouvez pas travailler ou faire des sacrifices pour l’avoir. Vous venez par la foi en Jésus. C’est comme ça que je suis venu – par la foi, simplement comme un enfant.
J’aimerais maintenant que tous nous penchions nos têtes, et je vous invite à prier à voix haute cette prière après moi. Seigneur, Dieu, je suis un pécheur. Je suis désolé pour mes péchés. Je désire me détourner de mes péchés. Je reçois Jésus-Christ comme mon Sauveur. Je le reconnais comme mon Seigneur à partir de maintenant. Je veux le suivre et le servir avec ceux qui veulent faire de même. Dans le nom de Jésus, je prie. Amen.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés