Archives de prêches

24/02/2008

L'homme qui rejette Dieu, apire à être Dieu!
Denis Côté



Intro
Pendant des années, je savais que des frères et des sœurs se réunissaient en Église à Deschaillons, mais je ne les connaissais pas. Je ne les avaient jamais vraiment rencontrés. Fernand et Marika Cancelier les connaissaient eux; ils allaient les visiter à chaque mois, mais moi non. J’avais d’autres priorités. Avec le temps je réalise que les Cancelier vous ont aimé, mais pas moi, du moins à cette époque.
Puis il y a un peu plus d’un an, j’ai pris un café avec un bon baklava au Vieux Duluth de St-Nicolas en compagnie de Martin Langlois et des autres pasteurs des Églises de l’Alliance de la région de Québec. Non, ce n’est pas le baklava, mais la rencontre avec Martin qui allait changer l’histoire que Dieu façonne parmi vous. Ce n’est pas que Martin m’aie vraiment encouragé ce jour-là, en fait, il était plutôt découragé. Mais en écoutant l’histoire de ce que Dieu avait fait dans les cœurs et dans la région, j’ai vu quelque chose de très excitant et j’ai désiré que notre Église, à Ste-Foy, participe. Alors, le soir de cette même rencontre nous avions une rencontre en conseil des anciens, et comme d’habitude j’ai partagé ce que j’avais à cœur, sans trop d’émotion. Puis, comme un éclair nous surprend pendant un orage, un frère a dit avec conviction : Dieu veut faire quelque chose à Deschaillons; et c’est ce que nous avons besoin pour donner un nouvel élan à notre Église. Allons-y. Denis Côté écoutait le frère tout en restant silencieux. On lui a demandé s’il consacrerait trois dimanches sur quatre pour apporter un enseignement ici. Et il a accepté… pour un mois, puis deux mois, trois mois… Pendant ce temps, notre Église a commencé à prier, petit à petit, et certains vous ont visité, dont Karen et moi, l’an dernier. En regardant l’année 2007, je remarque que le Seigneur nous a beaucoup enseigné à Ste-Foy grâce à vous. Il nous a enseigné qu’on ne peut pas aimer sans connaître et sans passer à l’action dans le service.
C’est quand j’ai su ce que vivait Martin et sa famille, avec Madeleine, que j’ai pu voir comment vous aimer. Et en le partageant aux anciens, et des anciens à l’Église, nous avons pu voir ensemble comment vous aimer. Mais c’est seulement quand nous avons commencé à prier pour vous et à aller vers vous dans les personnes de Denis et Danielle surtout et à les soutenir financièrement et à vous servir que nous vous avons vraiment aimé. C’est ce que le Seigneur nous enseigne.
On aime vraiment quand on connaît et quand on sert.
Sans connaître on ne peut pas vraiment aimer parce qu’on ne sait pas vraiment comment rendre service.
C’est vrai dans toutes nos relations, en commençant avec Dieu.
Peut-on vraiment aimer Dieu sans le connaître?
Jean 4.22Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. 23Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. 24Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité.
Comment adorer Dieu? En Esprit et en vérité. Pourquoi? Parce que Dieu est Esprit. Il est partout à la fois; il lit même nos cœurs. Il nous veut vrais et sincères et c’est ainsi que nous devons l’adorer.
Aimer sans connaître est impossible.
Nous ne pouvons aimer Dieu sans le connaître. Nous ne pouvons adorer Dieu convenablement sans connaître ce qu’il attend des adorateurs. Jésus l’a dit à la Samaritaine.
Dieu s’est révélé comme étant amour.
1 Jean 4:8
Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.
Les musulmans extrémistes qui tuent et se tuent le font souvent en sacrifice spirituel pour Allah. Est-ce là un sacrifice qui plait à Dieu? Non! Ils ne connaissent pas Dieu. Donc ils ne peuvent l’aimer.
Tout commence par la connaissance. Alors comment connaître Dieu?
· Connaître Dieu dépend d’une révélation personnelle de Jésus
Matthieu 11.25En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. 26Oui, Père, je te loue de ce que tu l'as voulu ainsi. 27Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. 28Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. 29Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. 30Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.

Matthieu 16
15Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis?
16Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.
17Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux.
18Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.
19Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.
Jésus bâtit son Église encore aujourd’hui. Et comme tout bon constructeur, il la bâtit sur une bonne fondation, une fondation solide comme de la pierre qui tiendra bon. Cette fondation de pierre c’est une connaissance personnelle de sa propre personne, Jésus-Christ.

Qui est Jésus pour vous aujourd’hui?
Est-il Le Christ, le Fils du Dieu vivant, c’est-à-dire le sauveur du monde, Dieu fait homme, envoyé spécialement par Dieu le Père, investi de l’autorité même de Dieu, pour sauver le monde?
Cette connaissance de Jésus l’avez-vous? Ou est-il simplement un prophète ou un bon modèle ou … le pauvre petit Jésus de plâtre. Si Jésus est pour vous le Fils du Dieu vivant, le Roi tout-puissant pour vous sauver et pour sauver quiconque croit en Lui, alors rappelez-vous que cette connaissance véritable que vous avez de Lui n’est pas venue de vous mais de Dieu lui-même, qui vous l’a aussi révélée personnellement aussi bien qu’à Pierre. Cette connaissance Dieu vous l’a donnée comme un précieux cadeau, un cadeau éternel, et Il la révèle aussi à quiconque vient à Jésus par la foi.

Sauf si une fausse connaissance de Dieu ou incomplète, immature, cause cette fatigue spirituelle ou ce sentiment d’être chargés comme dans le légalisme. Mais ceux qui sont chez les Témoins de Jéhovah ont besoin d’entendre cette parole de Jésus : Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés. Ou bien les musulmans du monde entier et combien d’autres? Tous ces gens ont besoin d’une révélation personnelle de Jésus-Christ au sujet de Dieu, et de Dieu au sujet de Jésus.

C’est sur cette connaissance que Jésus bâtit son Église aujourd’hui, et les portes du séjour de morts ne pourront jamais arrêter son Église. Elles peuvent bien vouloir bloquer le passage de l’Église, mais rien ne peut résister à l’avancement de l’Église de Jésus-Christ dans le monde aujourd’hui.

Théologie des portes. La clôture chez nous à Ste-Foy.

Celui ou celle qui possède cette connaissance personnelle de Jésus a dans les mains les clés du royaume des cieux. Il a l’autorité et le privilège d’ouvrir ou de fermer le royaume des cieux à ceux qui l’entourent.

Notre grand défi aujourd’hui est d’ouvrir les bonnes portes qui mèneront ceux qui nous entourent vers la connaissance révélée de Dieu par Jésus-Christ.

Quelles sont ces portes? Ça dépend beaucoup de la position de chaque personne vis à vis Jésus-Christ.
Avez-vous déjà essayé de trouver votre chemin dans un labyrinthe géant rempli de portes et de corridors..? Non? Moi non plus. Mais imaginez… Et comment pourriez-vous aider quelqu’un si vous n’êtes pas près de lui et si vous ne connaissiez pas le chemin? Or vous connaissez le chemin, et vous connaissez les portes. Tout ce qui mène à Jésus.
Apoc. 3.20Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.
Jésus frappe déjà aux portes des cœurs. Peut-on aussi s’approcher de ceux qui nous entourent pour frapper avec Jésus? Accompagner ceux qui nous entourent jusqu’au point de les aider à identifier la voix de Jésus? Et ouvrir la porte. Une porte à la fois pour amener la personne vers le trésor qui est la vie éternelle en Jésus.

Ces clefs ne sont pas seulement pour Pierre… c’est à tous les disciples que Jésus a dit dans Matthieu 18.18-19 : 18Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. 19Je vous dis encore que, si deux d'entre vous s'accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux.

Quelles sont les grandes portes qui mènent à la connaissance de Dieu aujourd’hui?
Dans notre Église, il y a la célébration du dimanche matin, le message d’espoir téléphonique, le site Internet, et d’autres services offerts qui permettent aux gens de recevoir la révélation de Dieu par Jésus-Christ – vous pensez à d’autres portes que notre assemblée offre?

À nous que Dieu a révélé Jésus, et que Jésus a révélé le Père, nous ne sommes non seulement appelés à ouvrir des portes avec les clefs du royaume des cieux, mais aussi à faire des disciples de ceux qui entrent par ces portes.
Matthieu 28.16Les onze disciples allèrent en Galilée, sur la montagne que Jésus leur avait désignée. 17Quand ils le virent, ils se prosternèrent devant lui. Mais quelques-uns eurent des doutes. 18Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. 19Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, 20et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde.
Attention. Jésus parle ici à l’Église réunie et non seulement à chaque disciple individuellement. Le fardeau de Jésus ne devient par lourd avec l’âge, et son joug demeure facile à porter du début à la fin.

Jésus nous appelle à faire quoi? Des disciples. Des disciples de qui? De Jésus. C’est quoi un disciple de Jésus à Québec aujourd’hui. Ça ressemble à quoi et ça mange quoi en hiver?

Le texte nous donne des indices.
1. Ils seront baptisés au nom de la Trinité divine. Ils auront une connaissance révélée de Dieu qui est trinité : un seul Dieu en trois personnes. Ils connaîtront ce que l’Écriture sainte dit sur Dieu et ils connaîtront Dieu et la nouvelle naissance qui est une nouvelle vie dans l’union avec Jésus-Christ.
2. Ils observeront ou mettront en pratique tout ce que Jésus a prescrit. Cela se résume à aimer.
a. Aimer Dieu et son prochain… Les scribes et les Pharisiens avaient compliqué la loi de Dieu en mettant 631 commandements à pratiquer pour plaire à Dieu. Jésus a simplifié les choses. Matthieu 22.36 Maître, quel est le plus grand commandement de la loi? 37Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38C'est le premier et le plus grand commandement. 39Et voici le second, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 40De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes.
b. Mais Jésus en a ajouter un, juste pour nous ses frères et sœurs… Jean13.34Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. 35A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres.

Nous commençons à avoir une bonne idée de ce que Jésus nous appelle à faire en tant que groupe de ses disciples. Il nous appelle à faire des disciples en leur communiquant d’abord la connaissance personnelle et révélée que nous avons reçue de Dieu pour qu’ils soient aussi baptisés; et en leur montrant à aimer Dieu, le prochain et surtout le frère et la sœur. Voilà ce qu’est un disciple. Êtes-vous un disciple de Jésus? Avez-vous suffisamment de connaissance révélée de Dieu pour vouloir obéir et être baptisé dans l’eau en tant que témoignage de votre foi en Jésus? Aimez-vous Dieu? Aimez-vous votre prochain comme vous-même, et aimez-vous votre sœur et votre frère comme Jésus vous a aimé? Comment savoir?

Sans connaissance, je dis qu’il est impossible d’aimer vraiment.
Nous avons trop souvent l’impression qu’aimer c’est ressentir une émotion envers quelqu’un. Basé sur nos émotions alors nous disons que telle personne nous l’aimons beaucoup, et telle autre pas du tout. Nous pensons à nos frères et sœurs et nous les aimons assez pas mal (cure pipe et balai à épousseter). Mais la Bible nous révèle la vérité que cela n’est pas de l’amour, mais de l’émotion seulement.
1 Jean 3:16-18
16Nous avons connu l'amour, en ce qu'il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères. 17Si quelqu'un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui? 18Petits enfants, n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité.
D’après ce texte, l’amour est une action, le don de quelque chose à un autre dans le besoin. L’amour parfait est le don de notre vie pour les frères. Nous sommes appelés à connaître les besoins des frères et sœurs et à les aimer en action et avec vérité selon nos capacités et la sagesse de Dieu.

Il faut connaître la personne si nous voulons vraiment l’aimer. Et le plus nous la connaissons le plus nous pouvons l’aimer et rencontrer ses besoins jusqu’au point où elle ressent notre amour, si bien sûr elle accepte de recevoir notre amour.

C’est ainsi que cela fonctionne dans le couple. Elle l’aime et il l’aime. Pour elle, être aimée c’est quand il l’aide à faire la vaisselle. Pour lui, être aimé c’est quand elle se colle près de lui. Il manque son coup quand il la prend dans ses bras au moment où elle est fatiguée et a besoin d’aide. Elle manque son coup lorsqu’elle vient pour l’aider quand il veut juste qu’elle se colle près de lui sur le divan.

Aimer sans connaître est impossible.
Nous ne pouvons aimer Dieu sans le connaître. Nous ne pouvons adorer Dieu convenablement sans connaître ce qu’il attend des adorateurs. Jésus l’a dit à la Samaritaine.
Jean 4.22Vous adorez ce que vous ne connaissez pas; nous, nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. 23Mais l'heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. 24Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l'adorent l'adorent en esprit et en vérité.
Je ne veux pas parler contre les Musulmans, comprenez-moi bien, mais quand ce grand peuple s’agenouille sur ses petits tapis en direction de la mecque, il le fait sans la connaissance révélée de Dieu. La plupart pense plaire à Allah et certains le font par amour peut-être envers leur créateur, mais Dieu ne se sent pas aimé parce que ce n’est pas selon les besoins de Dieu ou ses désirs si vous préférez.
Les Témoins de Jéhovah nous épatent aussi avec leur porte-à-porte semaine après semaine, mais ils ne plaisent pas à Dieu parce que Dieu n’a pas révélé que c’était la manière d’hériter une place avec les rachetés. Cette place nous vient gratuitement par le don merveilleux de Jésus-Christ qui s’est donné comme victime expiatoire pour nos péchés. Le recevoir avec actions de grâces et se réjouir de son amour pour le reste de nos vies, sans jamais essayer de mériter son amour, voilà ce qui plait à Dieu dans l’union avec Jésus.

Aimer notre frère et sœur sans les connaître est impossible. C’est pourquoi faire partie d’un petit groupe est essentiel dans l’Église. Pour apprendre à se connaître et à s’aimer comme frères et sœurs. Se soutenir dans le besoin, se consoler dans la peine, se réjouir dans le succès, se reprendre dans le péché, se pardonner et ne pas être seul dans la vie. Vivre la vraie vie de famille. Aimer et être aimé et le ressentir.

Aimer notre prochain est impossible sans le connaître. Connaître ses besoins et les combler dans la mesure du possible. Imaginez, vous faites partie d’un petit groupe, d’une cellule, et ensemble vous rendez service à votre prochain. Ou vous faites partie d’une équipe dans l’Église qui se spécialise dans un service particulier, et vous allez ensemble combler le besoin d’un non-chrétien. Imaginez.
Aimer sans connaissance est impossible, mais aimer avec action et en vérité change le monde.

Je veux apprendre à aimer comme cela en 2008.
D’abord en connaissant de mieux en mieux Dieu par la lecture, la méditation, la mémorisation de l’Écriture;
En connaissant mon frère et ma sœur dans ma cellule du mercredi soir;
En connaissant mon prochain, mon voisin, en m’approchant de lui, en prenant le temps de le connaître et de rencontrer ses besoins en temps et lieu.



Une chose est sûre, vous ne pouvez pas amener quelqu’un plus loin que vous êtes rendus. Comment pourrez-vous faire un disciple si vous n’en n’êtes pas un vous-même. Mais une fois disciple de Jésus, l’appel que Jésus a sur vous avec nous tous est de faire des disciples de Jésus. Voilà notre appel.


Jean 13.14Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres; 15car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait. 16En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n'est pas plus grand que son seigneur, ni l'apôtre plus grand que celui qui l'a envoyé. 17Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés