Archives de prêches

05/11/2006

Recevoir pour voir
Claude Noël

INTRO…
Histoire du voyage missionnaire du groupe de jeunes de l’Église Foothills de l’Alberta au Vietnam.
· Avion, bus nolisé, visites en touristes
· Visite d’un orphelinat : accueil, propagande, et
o Chambre sombre, humide, odeurs désagréables
o Bébés, non enfants de 2, 3, 4 ans chétifs, comme des bébés.
o Réaction du premier bébé pris dans les bras de la jeune fille de 17 ans : enroulé dans son épaule. Les autres ont réagi de la même façon quand ils furent de même pris et embrassés.
Si nous, des humains, pouvons éprouver de la compassion authentique lorsque nous prenons un autre humain dans nos bras, a combien plus forte raison Dieu, qui est le Dieu de toute consolation éprouve-t-il de la compassion lorsque nous tendons nos bras vers Lui. Il ne nous rejette pas si nous sommes en mauvais état et souffrant, au contraire, il est ému de compassion et désire nous guérir.

Dans cette Église de l’Alliance Chrétienne et Missionnaire nous voulons croire TOUT ce que Dieu veut que nous croyions dans ce livre (la Bible). Nous voulons croire et recevoir TOUT ce que Dieu veut que nous recevions. Non seulement croire la vérité intellectuellement, mais aussi recevoir au plus profond de nos êtres la même vérité. Parce que Jésus a dit à ceux qui l’écoutaient pour le suivre : Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libre. Et Jésus a aussi dit : Moi, JE SUIS la vérité. Et nous savons que là où est l’Esprit de Jésus, là est la liberté. La vérité en personne, Jésus, libère. Avez-vous reçu TOUT de Jésus?

Et nous enseignons, dans cette Église de l’A.C.M., ce que la Bible enseigne sur les quatre domaines de base dans lesquels Jésus, la vérité, libère.
Ces quatre domaines sont un peu comme les quatre coins de la fondation de nos vies. Nos vies sont fondées sur le Roc de l’enseignement de Jésus que nous voulons mettre en pratique. Parce que nous ne voulons pas que nos vies soient emportées par les tempêtes de la vie, la pluie de malheurs, et les effets destructeurs du mal dans le monde et dans nos vies. Pour cela nous bâtissons toute notre vie sur du solide, et Jésus c’est du solide, parce qu’il est La vérité, La Parole de Dieu. Mais nous devons aussi nous assurer que les quatre coins de la fondation de nos vies sont aussi sur du solide. On ne veut pas la moitié de la fondation sur du sable et l’autre sur du roc. On veut croire et recevoir TOUT ce que Dieu veut nous donner par grâce en Jésus.
(Parce que l’épreuve qui pourrait nous frapper risquerait de briser une partie de notre maison, de notre vie, et causer des dommages.)
Les quatre coins de fondation de notre vie sont les suivants :

JÉSUS est Le Sauveur : Avez-vous cru, avez-vous reçu Jésus comme Sauveur personnel?
JÉSUS est Le Sanctificateur : Avez-vous cru, avez-vous reçu Jésus comme Sanctificateur, Celui qui vous rend saint par Sa sainteté en vous?
JÉSUS est Le Guérisseur Divin : Avez-vous cru et reçu Jésus comme Guérisseur Divin; Celui qui guérit vos maladies et vos infirmités profondes?
JÉSUS est le Roi qui revient : Croyez-vous et êtes-vous dans l’attente ardente pour la venue de votre Roi qui revient bientôt?

Quatre coins de la fondation de nos vies. Est-ce que ces quatre domaines reposent sur Jésus, le Roc, en ce qui vous concerne?

LOGO
On parle ici de La croix pour le salut personnel du croyant;
La cuve pour sa sainteté quotidienne;
Le pichet d’huile pour sa guérison divine;
La couronne pour sa gloire à venir,
dans l’union avec Jésus, Seigneur et Sauveur.

Voici les quatre coins de la fondation de nos vies fondées sur le Christ, le Roc. Avez-vous cru et reçu Jésus dans ces quatre domaines? Seriez-vous prêts ce matin à venir à Lui, tel que vous êtes, pour que Jésus devienne d’une façon toute SPÉCIALE votre Sauveur, votre Sainteté, votre Guérisseur divin, votre Roi qui revient?

Dieu veut vous sauver. Il a envoyé Jésus pour cela. Dieu veut vous rendre saint. Jésus a été fait pour vous sanctification. Dieu veut vous guérir profondément. Jésus a porté nos maladies et nos infirmités à la croix pour nous en libérer aujourd’hui. Dieu veut vous partager l’honneur de régner avec lui. Jésus, le Roi des rois, règne et nous régnons dans le monde spirituel par notre union avec Lui. Dieu vous offre Jésus. Mais vous, le voulez-vous? Voulez-vous venir à Lui comme un enfant?
Dans cette Église, nous voulons TOUT de Jésus. Nous voulons croire TOUT et recevoir TOUT ce que Dieu veut nous donner par grâce et ce pour sa plus grande gloire.

MAIS IL Y A UN OBSTACLE MAJEUR QUI NOUS EMPÊCHE DE CROIRE ET RECEVOIR TOUT CE QUE DIEU VEUT NOUS DONNER EN JÉSUS. CET OBSTACLE N’EST PAS À L’EXTÉRIEUR DE NOUS; IL EST EN NOUS-MÊME. CET OBSTACLE C’EST NOUS-MÊMES. CE QUE NOUS SOMMES CAPABLES DE FAIRE SANS DIEU.

Tournez avec moi dans l’Évangile selon Jean, chapitre 3.
C’est l’histoire fascinante d’un homme du nom de Nicodème, un homme brillant avec une grande influence dans le peuple, sans aucun doute encore plus influent que l’archevêque de Québec, Mgr Marc Ouellet, qui pourtant a obtenu 8 % des votes lors d’un récent sondage Léger Marketing dans la région pour une des deux personnalités les plus influentes dans la région de Québec?».
Lisons les 18 premiers versets :

Mais il y eut un homme d'entre les pharisiens, nommé Nicodème, un chef des Juifs, qui vint, lui, auprès de Jésus, de nuit, et lui dit: Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n'est avec lui. Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître? Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit. Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau. Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit. Nicodème lui dit: Comment cela peut-il se faire? Jésus lui répondit: Tu es le docteur d'Israël, et tu ne sais pas ces choses! En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage. Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes? Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel. Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

PRIONS … Père céleste notre Dieu, montre-nous par ton Esprit ici présent l’obstacle qui nous empêche de recevoir de Jésus ce que tu veux tellement nous donner par grâce. Nous te le demandons au nom de Jésus. AMEN.

Rabbi, nous savons que tu es un docteur venu de Dieu; car personne ne peut faire ces miracles que tu fais, si Dieu n'est avec lui. Jean 3.2

Nicodème, avait vu Jésus aller, parler, faire des choses, et sa conclusion et il n’était pas le seul à le dire, c’est que Dieu était avec Jésus. Parce que selon sa compréhension personne ne pouvait parler et agir de cette façon sans la présence et la puissance de Dieu dans sa vie. C’était évident : Dieu était avec Jésus.

Application : Si vous avez reçu Christ comme Sauveur, est-ce que c’est évident que Dieu est avec vous? Est-ce que vos paroles, vos actions et réactions, répandent l’odeur de Jésus autour? Si oui, est-ce que c’est l’odeur de Jésus Sauveur? Et Jésus sanctificateur? Et Jésus Guérisseur divin? Et Jésus qui règne et revient bientôt?
Personne ne peut donner ce qu’il n’a pas reçu. Vous donnez ce que vous croyez et ce que vous avez reçu. Je vous invite ce matin à recevoir Jésus comme Sauveur, sanctificateur, guérisseur et roi. Voulez-vous recevoir TOUT de Jésus?

Nicodème a vu quelque chose en Jésus et ça le travaillait tellement qu’il a risqué de venir à Jésus pour en savoir plus.
Et la porte était alors ouverte pour Jésus de parler de ce que Dieu veut faire dans la vie de l’homme.
Jésus dit :

En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. Jean 3.3

Mais Nicodème n’est pas prêt à accepter cette parole. Il argumente. Même s’il reconnaît en Jésus un enseignant, un docteur venu de Dieu, il n’est pas prêt à lui soumettre sa vie. Et il s’ostine avec Jésus. La preuve qu’il ne reçoit pas la parole de Jésus c’est qu’il lui pose une de ces questions si stupides que seule l’arrogance et l’orgueil qui vient des connaissances intellectuelles font poser :

Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître? Jean 3.4

Pensez-y. Un enfant de pré-maternelle aurait pu répondre à cette question. Est-ce que Grand papa peut redevenir un petit bébé dans le ventre de sa maman et naître encore petit Maxime?

Mais Jésus, avec beaucoup de patience, de grâce et d’humilité, lui explique tendrement qu’il s’agit d’une naissance spirituelle et non naturelle.

Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit. Jean 3.6

Et Jésus, avec beaucoup de douceur, tente d’aider Nicodème à sortir de son orgueil intellectuel pour l’amener au niveau de la foi où il pourra saisir avec son cœur ce que Jésus lui dit.

Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit. Jean 3.8

En d’autres mots, Jésus aurait pu dire : Nicodème, est-ce que tu peux m’expliquer d’où vient le vent que tu sens sur tes joues? Et peux-tu m’expliquer où il va par la suite? Non? Tu ne pourras pas non plus comprendre ni expliquer par ton intelligence cette naissance spirituelle dont je parle. Alors ne me demande pas de te l’expliquer, parce que tu ne pourras pas la comprendre de toutes façons.

Et comme plusieurs d’entre nous et parmi les gens que nous côtoyons, Nicodème ne veut pas laisser sa zone de confort, c’est-à-dire sa raison. Il s’entête à demander à Jésus, avec audace, de lui expliquer de façon intellectuelle la vie spirituelle comme si c’était ainsi qu’on arrivait à comprendre Dieu et les choses de Dieu.

Comment cela peut-il se faire? Jean 3.9

À mon avis, cette question est aussi audacieuse que si un vieux professeur, possédant trois doctorats dans le domaine scientifique, se levait après une conférence à l’Université Laval sur les déplacements d’air sur la planète, et posait la question suivante au conférencier à la fin de son exposé :
Pourriez-vous s.v.p. nous expliquer d’où vient précisément le vent et où il va afin que nous puissions finalement le contrôler sur la terre et contrôler ainsi ses effets sur nous?
À ce que je sache, on ne peut pas contrôler le vent. On peut le faire dévier par un grand panneau ou l’amortir en plantant des arbres, mais on ne peut contrôler d’où il vient ni où il va. Si on le pouvait, ce serait fini les tempêtes, les ouragans, les tornades sur le monde habité et on dirigerait tout cela au Pôle Nord ou au milieu de l’océan.
Et on ne peut pas non plus contrôler l’Esprit de Dieu ni comprendre ses mouvements. On peut seulement discerner quand Il passe. Et alors on peut ouvrir nos cœurs pour l’accueillir, le recevoir, pour qu’il nous sauve, nous sanctifie, nous guérisse, nous donne l’honneur de régner avec lui.
Discernez-vous l’Esprit de Dieu parmi nous ce matin?
Ouvrez-vos cœurs et vos bras. Recevez Jésus. Tout de Jésus. Il veut vous libérer.

Mais Nicodème, lui, reste sur sa position. Il insiste pour comprendre avant de croire. Il refuse d’accepter que ce soit simple et facile, et il préfère prendre le chemin compliqué et dur à comprendre qui gonfle son orgueil.

Devant une telle obstination, Jésus, avec vérité et amour, va étendre Nicodème au plancher par une réponse directe. Et Jésus par le fait même répond à tous ceux et celles qui veulent comprendre avant de croire, saisir par l’intellect avant de recevoir ce que Dieu veut donner par grâce.
Jésus lui répondit: Tu es le docteur d'Israël, et tu ne sais pas ces choses! Jean 3.10

Quelle humilité de la part de Jésus ! Jésus l’appelle Le docteur d’Israël. Jésus, le Fils de Dieu fait homme. Lui le vrai docteur non seulement d’Israël mais du monde entier. Mais voilà justement la force de la réponse de Jésus. Nicodème pense qu’il est le docteur d’Israël et il en est fier. Mais ce qu’il ne sait pas c’est qu’il ne sait rien ou presque dans ce que Dieu veut faire dans sa vie. Jésus passe de ce qu’il sait à ce qu’il ne sait pas; il lui dit la vérité avec amour et humilité. Et les yeux de Nicodème vont s’ouvrir.

Il n’y a rien, je pense, qui touche plus le centre de l’orgueil de quelqu’un qui se croit intelligent dans un certain domaine que de l’amener avec amour à comprendre qu’il ne connaît rien. Réalisez que Nicodème est un chef religieux Juif, Le docteur d’Israël à son époque. Et un jeune charpentier de trente ans environ, aux mains rugueuses et au regard franc, l’amène à réaliser qu’il ne sait pas grand chose dans son domaine d’expertise.

Mais remarquez combien Jésus est tendre. Il ne fait pas mal à Nicodème, sinon à son orgueil qui doit mourir si Nicodème est pour naître de nouveau. Cet orgueil qui donnait l’illusion à Nicodème qu’il était au-dessus de la situation et des questions spirituelles.
Remarquez que Jésus ne le juge pas; il ne l’insulte pas; il ne l’abandonne pas là humilié. Parce que Jésus veut gagner Nicodème et non le battre pour le perdre. C’est pourquoi Jésus est si doux avec lui parce qu’Il veut amener Nicodème à croire et à recevoir la Vie éternelle.
Mais Nicodème doit d’abord arrêter de débattre.

Vous savez, nous avons vous et moi le même problème que Nicodème. Nous débattons avec Dieu. Nous voulons voir avant de croire, comprendre avant de recevoir.

Et Jésus agit de même avec chacun de nous. Avec amour et une patience à toute épreuve, avec douceur et persistance, Jésus agit dans nos vies pour nous amener à simplement croire et recevoir de Lui ce que Dieu veut nous donner. Quand allons-nous simplement accepter son don gratuit? Le don gratuit de son salut. Le don gratuit de Sa sainteté. Le don gratuit de Sa santé physique et spirituelle. Le don gratuit de son règne.

Ne résistons plus. Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs.

Nicodème, lui, se tait et écoute vraiment à partir de ce moment.

Écoutons bien ce que Jésus dit et je vais vous poser quelques questions après le texte lu :

Et Jésus lui dit :
En vérité, en vérité, je te le dis, nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; et vous ne recevez pas notre témoignage. Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes? Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel. Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Jean 3.11-18
Questions :
Est-ce que Dieu, qui connaît tout de votre vie, veut vous juger Lui qui est un juste juge? Non.
Qu’est-ce qu’il veut plus que tout? Vous sauver (l’idée de quelqu’un qui se noie en faisant des efforts et des efforts pour survivre).
Est-ce que c’est possible que quelqu’un soit jugé et condamné même si Dieu veut vraiment le sauver, lui le Tout-puissant? Oui.
Comment? En refusant de croire ou en ne croyant pas.
Quel est le synonyme de croire dans le texte? Recevoir.

La grande question est donc :

Allons-nous croire c’est-à-dire recevoir ce que Dieu veut nous donner en Jésus?
Allons-nous croire et recevoir TOUT ce que Dieu veut nous donner en Jésus?

Remarquez bien dans le texte que celui qui croit ne reçoit pas un ticket pour le ciel, mais la vie éternelle. Plus qu’un laisser-passer céleste, il reçoit la Vie.
Jésus a dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais
Jésus est la vie éternelle.
Ce matin, recevez Jésus. Recevez la vie éternelle. Recevez la sainteté. Recevez la santé. Recevez Jésus pour votre besoin le plus profond. Recevez la vie.

Quand allons-nous finalement arrêter de résister à Dieu?

Vous désirez savoir comment recevoir Jésus?
Jésus nous l’explique dans ce dernier texte :

En ce temps-là, Jésus prit la parole, et dit: Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te loue de ce que tu l'as voulu ainsi. Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger.
Les sages et les intelligents essaient de comprendre. Mais les enfants courent dans les bras de Jésus. Venez à Jésus.
Ne faites pas juste de réfléchir. Levez-vous et agissez. Par la foi venez à Jésus.

Si vous désirez recevoir Jésus comme sauveur ce matin, levez-vous et venez en avant, pour indiquer que vous venez à Jésus.
Mais aussi, si vous désirez croire Jésus comme votre sanctificateur, levez-vous de votre siège et venez en avant, courez dans les bras de Jésus votre sainteté.
De même, vous qui souffrez d’une douleur ou une maladie ou une infirmité venez au Grand médecin pour qu’il vous touche là où ça fait mal.
Enfin, si vous en avez assez de ces sentiments d’infériorité et de culpabilité, venez à Jésus votre Roi, pour qu’il vous honore parce qu’Il vous appelle à régner avec Lui.

Venez à Jésus. À Jésus seul. Recevez-le et croyez-le.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés