Archives de prêches

10/12/2006

Dieu est compassion (consolateur)
Claude Noël



Message du dimanche 10 décembre 06

Intro : En général, pour un enfant qui se blesse, rien ne vaut les genoux de sa maman pour recevoir consolation. Dieu a donné aux mères un peu de sa propre nature, car Il est le Père des compassions et le Dieu de toute consolation.

Où allez-vous avec vos blessures aujourd’hui? Dieu vous attend pour vous consoler, mais son réconfort vaut bien mieux que la sympathie. Le recevez-vous, le sentez-vous, le réconfort de Dieu?

Deuxième épître de Paul aux Corinthiens, chapitre 1, versets 3 à 7 :

1. Béni (soit) le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des compassions et le Dieu de toutes consolations (encouragements, réconforts)
2. celui qui nous encourage (réconforte, console) dans (pendant, à l’occasion de) toutes nos afflictions (pressions, ce qui écrase) dans le but de nous rendre capables d’encourager (de consoler, de réconforter) ceux (qui passent) par toutes sortes d’épreuves par le moyen de la consolation dont nous sommes consolés constamment de la part de Dieu.
3. Car tout comme déborde (abonde) les souffrances de Christ en nous, de même par le Christ déborde (abonde) aussi ses consolations (réconforts, encouragements).
4. Mais si nous sommes affligés (sous la pression), c’est pour votre consolation (dans le but de votre consolation) et votre salut, et si nous sommes consolés (etc.), c’est pour votre consolation qui est rendue agissante (effective, ressentie, qui prend effet) dans la patience (l’endurance) (devant) les mêmes souffrances dans lesquelles aussi nous souffrons continuellement.
5. Et notre espérance (espoir) ferme (certaine=guarantie) à votre sujet sachant que tout comme vous êtes partenaires dans les souffrances, ainsi aussi (vous l’êtes) dans la consolation.

Paul bénit Dieu et le loue pour son réconfort au milieu de souffrances extrêmes dans sa vie.
Imaginez un instant ce qu’il a dû vivre. Mettons-nous à sa place :
8Nous ne voulons pas, en effet, vous laisser ignorer, frères, au sujet de la tribulation qui nous est survenue en Asie, que nous avons été excessivement accablés, au delà de nos forces, de telle sorte que nous désespérions même de conserver la vie. 9Et nous regardions comme certain notre arrêt de mort, afin de ne pas placer notre confiance en nous-mêmes, mais de la placer en Dieu, qui ressuscite les morts.
Dans ce contexte, Paul a expérimenté et goûté au réconfort de Dieu, et il en rend témoignage dans les versets 3 à 7.
Si je vous posais la question :
Qui veut goûter à un tel réconfort de la part de Dieu?
Mais aussi qui veut goûter à de telles tribulations, étant excessivement accablé, au delà de vos forces, de sorte que vous croriez mourir?
Est-ce que le réconfort peut aller sans la tribulation?
Moi, je n’aime pas souffrir. Je ne cours pas après comme on dit. Mais si je cours après Dieu pour faire Sa volonté de plus en plus. Pour devenir comme Jésus et exercer la compassion par exemple. Et si cela m’amène à confronter le mensonge et l’hypocrisie, et à mettre en lumière des choses qui ne plairont pas à ceux qui aiment le mensonge. Que dois-je faire? Quand mes paroles et mes actes apportent un grand bien à certains, mais mettent d’autres en colère. Dois-je m’arrêter de suivre Jésus au moment où ça chauffe? Quand je rencontre de l’opposition parce que je veux faire ce que Dieu veut, surtout de la part de personnes proches de moi dans ma famille ou à mon travail, que dois-je faire? M’arrêter? Reculer? Avancer?
Une chose est claire. Jésus l’a dit, et Paul l’a répété.
Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde. Jean 16:33
Pour toi, tu as suivi de près mon enseignement, ma conduite, mes résolutions, ma foi, ma douceur, ma charité, ma constance, mes persécutions, mes souffrances. A quelles souffrances n'ai-je pas été exposé à Antioche, à Icone, à Lystre? Quelles persécutions n'ai-je pas supportées? Et le Seigneur m'a délivré de toutes. Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus Christ seront persécutés. 2 Timothée 3.10-12
C’est clair, si nous appartenons au Seigneur Jésus, et si nous sommes vraiment remplis du Saint-Esprit, nous allons souffrir en faisant la volonté de Dieu. C’est inévitable. Amen?
Mais ce que nous devons absolument saisir c’est que si nous souffrons en faisant la volonté de Dieu nous serons aussi consolés personnellement de la part de Dieu. La souffrance amène la consolation. Mais si nous refusons la souffrance, nous refusons d’être consolé par Dieu. Nous devons faire face à la souffrance, l’accepter, et garder nos yeux sur Dieu pour recevoir de Lui ses consolations.
Mais nous n’aimons pas souffrir. Et soyons clair : Dieu n’aime pas qu’on souffre non plus. Mais dans un monde où règne le péché et la mort il y a de la souffrance. C’est inévitable. Surtout si nous luttons activement contre le péché et la mort.
Mais nous n’aimons toujours pas souffrir. Et la culture dans laquelle nous vivons hait la souffrance. Partout on entend le message : il ne faut pas que tu souffres. Ton confort ici, ton confort là. Ce n’est pas facile d’accepter de souffrir en faisant la volonté de Dieu. Et je vois ici deux grandes tentations dans lesquelles je suis souvent tombé dans ma vie.
1. Refuser de souffrir. Arrêter de suivre Jésus parce qu’il m’amène à souffrir avec lui;
2. Ne pas attendre la consolation de Dieu après avoir souffert et me consoler moi-même en fuyant dans des plaisirs charnels.
Ces deux tentations sont des voleuses. Elle me volent la consolation de Dieu. Ces deux tentations nous sont envoyées par le Père des mensonges, Satan lui-même, pour détruire notre communion avec Dieu et nous empêcher d’être consolé par Dieu.
Pensons-y, en évitant à tout prix la souffrance et en péchant contre Dieu, on se retrouve finalement dans une situation de souffrance encore plus grande, mêlée de culpabilité et de regrets. Et en plus, on ne sent pas la consolation de Dieu car on s’est éloigné de Lui. N’est-ce pas pire que de suivre le Seigneur coûte que coûte et d’attendre de Lui son soutien?
La souffrance est inévitable si nous faisons la volonté de Dieu. Et la consolation de Dieu est aussi inévitable si nous faisons SA volonté.
Par la grâce de Dieu, allons plus loin par la foi. Acceptons la souffrance et la consolation de Dieu.
Goûtons combien le Seigneur est bon et comment il nous console dans toutes nos afflictions.
Dans l’Écriture Dieu se révèle comme un consolateur par excellence. Il est le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des compassions et le Dieu de toutes consolations (encouragements, réconforts)

Le Père des compassions indique le caractère, la nature de ce Père plein de compassions. C’est dans la nature de Dieu d’éprouver de la tristesse quand son enfant est triste. Il comprend profondément la souffrance de ses enfants et c’est pour cette raison qu’il sait comment consoler.
Il est le Dieu de toutes consolations, de tout réconfort.
Le genre de réconfort produit par quelqu’un qui se tient près d’un autre pour l’encourager quand il passe par de sévères épreuves. Non pas de la sympathie, mais du réconfort.

Illustration : Yankees et le premier noir dans l’histoire du baseball.

Dieu le Père est un consolateur. Remarquons combien il est personnel dans ses consolations.

Ésaïe 51:12
12C'est moi, c'est moi qui vous console. Qui es-tu, pour avoir peur de l'homme mortel, Et du fils de l'homme, pareil à l'herbe?
Ésaïe 66:13
13Comme un homme que sa mère console, Ainsi je vous consolerai; Vous serez consolés …
Une mère aime naturellement son enfant à moins qu’elle soit malade.
C’est assez frappant. L’enfant qui a un bobo au cœur ou au corps va directement vers sa mère pour être consolé. Avez-vous remarqué? Eh bien, Dieu console comme une mère et encore mieux.
Ésaïe 49.13-16
Cieux, réjouissez-vous! Terre, sois dans l'allégresse! Montagnes, éclatez en cris de joie! Car l'Éternel console son peuple, Il a pitié de ses malheureux. Sion disait: L'Éternel m'abandonne, Le Seigneur m'oublie! - Une femme oublie-t-elle l'enfant qu'elle allaite? N'a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles? Quand elle l'oublierait, Moi je ne t'oublierai point. Voici, je t'ai gravée sur mes mains.
Si vous êtes un enfant de Dieu par la foi en Jésus-Christ vous appartenez à Dieu. Vous êtes si précieux à ses yeux qu’Il a gravé votre nom sur ses mains. Ne dis pas : Dieu m’abandonne. Dieu n’abandonne pas son enfant, même s’il est orgueilleux et résistant. Dieu n’abandonne jamais son enfant, même s’il pèche après avoir été tellement béni de Dieu.
Néhémie 9:15-20
15Tu leur donnas, du haut des cieux, du pain quand ils avaient faim, et tu fis sortir de l'eau du rocher quand ils avaient soif. Et tu leur dis d'entrer en possession du pays que tu avais juré de leur donner. 16Mais nos pères se livrèrent à l'orgueil et raidirent leur cou. Ils n'écoutèrent point tes commandements, 17ils refusèrent d'obéir, et ils mirent en oubli les merveilles que tu avais faites en leur faveur. Ils raidirent leur cou; et, dans leur rébellion, ils se donnèrent un chef pour retourner à leur servitude. Mais toi, tu es un Dieu prêt à pardonner, compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et tu ne les abandonnas pas, 18même quand ils se firent un veau en fonte et dirent: Voici ton Dieu qui t'a fait sortir d'Égypte, et qu'ils se livrèrent envers toi à de grands outrages. 19Dans ton immense miséricorde, tu ne les abandonnas pas au désert, et la colonne de nuée ne cessa point de les guider le jour dans leur chemin, ni la colonne de feu de les éclairer la nuit dans le chemin qu'ils avaient à suivre. 20Tu leur donnas ton bon esprit pour les rendre sages, tu ne refusas point ta manne à leur bouche, et tu leur fournis de l'eau pour leur soif.
Si vous passez dans un désert spirituel sachez sans l’ombre d’un doute que Dieu ne vous a pas abandonné. Il vous guide si vous vous laissez guider par Lui en méditant Sa parole et en lui obéissant.
Ésaïe 42:16
Je ferai marcher les aveugles sur un chemin qu'ils ne connaissent pas, Je les conduirai par des sentiers qu'ils ignorent; Je changerai devant eux les ténèbres en lumière, Et les endroits tortueux en plaine: Voilà ce que je ferai, et je ne les abandonnerai point.
Comment Dieu nous console-t-il?

LE SAINT-ESPRIT, LE CONSOLATEUR
Jean 14:16
16Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous,
Jésus ne nous promet pas le confort mais la paix. Les évangiles nous présentent Jésus comme un homme poursuivi par les autorités; on a voulu le jetter en bas d’un cap à Nazareth pour le tuer, les chefs Juifs de Jérusalem ont souvent voulu le lapider, et finalement ils ont organisé un complot, avec l’aide d’un traître, pour le faire tuer par les Romains. Vraiment, suivre Jésus n’était pas de tout repos et encore aujourd’hui.
Jésus l’a bien dit à ses disciples :
32Voici, l'heure vient, et elle est déjà venue, où vous serez dispersés chacun de son côté, et où vous me laisserez seul; mais je ne suis pas seul, car le Père est avec moi. Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde. Jean 16:33
Jésus prie pour nous constamment auprès du Père. Est-ce qu’il répète nos prières pour plus de confort ou moins de souffrances? Je ne crois pas. Il demande que nous recevions un autre consolateur – un autre Jésus pour être toujours avec nous. Je crois qu’Il prie pour que nous soyons rendus capables de recevoir de plus en plus profondément la paix qui vient de la consolation du S.E. dans les tribulations existant dans le monde.
Jean 14:26
26Mais le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.
· 1 Jean 2:27
Pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu'elle est véritable et qu'elle n'est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu'elle vous a donnés.

Jean 16:13
13Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.

Jean 15:26
26Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l'Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi; 27et vous aussi, vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement.
6Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
Actes 1:8
8Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre.
Jean 16:8
8Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement:

2 Corinthiens 7:6
6Mais Dieu, qui console ceux qui sont abattus, nous a consolés par l'arrivée de Tite, 4J'ai une grande confiance en vous, j'ai tout sujet de me glorifier de vous; je suis rempli de consolation, je suis comblé de joie au milieu de toutes nos tribulations. 5Car, depuis notre arrivée en Macédoine, notre chair n'eut aucun repos; nous étions affligés de toute manière: luttes au dehors, craintes au dedans. 6Mais Dieu, qui console ceux qui sont abattus, nous a consolés par l'arrivée de Tite, 7et non seulement par son arrivée, mais encore par la consolation que Tite lui-même ressentait à votre sujet: il nous a raconté votre ardent désir, vos larmes, votre zèle pour moi, en sorte que ma joie a été d'autant plus grande.
1. Nous devons réconforter les autres
v.4 Le réconfort que nous recevons de Dieu par Christ est destiné à être donné aux autres, et reçu des autres. Le réconfort de Dieu ne doit pas terminer avec celui qui le reçoit. Il y a une raison pour nos souffrances. C’est de connaître Dieu en étant réconforté par lui. Et c’est bâtissant des relations significatives avec les autres en réconfortant les autres du réconfort reçu de Dieu.
Ésaïe 40 1Consolez, consolez mon peuple, Dit votre Dieu. 2Parlez au coeur de Jérusalem, et criez lui Que sa servitude est finie, Que son iniquité est expiée, Qu'elle a reçu de la main de l'Éternel Au double de tous ses péchés.
1 Thessaloniciens 415Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d'après la parole du Seigneur: nous les vivants, restés pour l'avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. 16Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. 17Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. 18Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles.
· 1 Thessaloniciens 5:14
Nous vous prions aussi, frères, avertissez ceux qui vivent dans le désordre, consolez ceux qui sont abattus, supportez les faibles, usez de patience envers tous.
Bénédiction
2 Corinthiens 13:11
Au reste, frères, soyez dans la joie, perfectionnez-vous, consolez-vous, ayez un même sentiment, vivez en paix; et le Dieu d'amour et de paix sera avec vous.
Annexe (notes diverses sur le sujet)
2. les souffrances de Christ abondent en nous
Il y a un lien qui existe entre Christ et son enfant. Quand un enfant de Dieu souffre, Christ souffre. Et quand Christ souffre, l’enfant de Dieu souffre aussi.
Je frapperai le berger, et les brebis seront dispersées. Marc 14.27
41Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. 42Car j'ai eu faim, et vous ne m'avez pas donné à manger; j'ai eu soif, et vous ne m'avez pas donné à boire; 43j'étais étranger, et vous ne m'avez pas recueilli; j'étais nu, et vous ne m'avez pas vêtu; j'étais malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité. 44Ils répondront aussi: Seigneur, quand t'avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t'avons-nous pas assisté? 45Et il leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n'avez pas fait ces choses à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne les avez pas faites. (Mat 25.41-45)
Actes 9:4 (Louis Segond)
4Il tomba par terre, et il entendit une voix qui lui disait: Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu?
1 Pierre 4:13 (Louis Segond)
13Réjouissez-vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l'allégresse lorsque sa gloire apparaîtra.
Les souffrances de Paul provenaient essentiellement de sa fidélité à Christ et à Son service.
3. Dieu nous réconforte
Dieu est le Père des compassions, un Père compatissant et la source de toute compassion.
Il nous réconforte par Christ

2 Corinthiens 7:6
6Mais Dieu, qui console ceux qui sont abattus, nous a consolés par l'arrivée de Tite, (QUI SONT ABATTUS? LES CHRÉTIENS ISOLÉS, LE PETITS GROUPES DANS DES VILLAGES RECULÉS)
4J'ai une grande confiance en vous, j'ai tout sujet de me glorifier de vous; je suis rempli de consolation, je suis comblé de joie au milieu de toutes nos tribulations. 5Car, depuis notre arrivée en Macédoine, notre chair n'eut aucun repos; nous étions affligés de toute manière: luttes au dehors, craintes au dedans. 6Mais Dieu, qui console ceux qui sont abattus, nous a consolés par l'arrivée de Tite, 7et non seulement par son arrivée, mais encore par la consolation que Tite lui-même ressentait à votre sujet: il nous a raconté votre ardent désir, vos larmes, votre zèle pour moi, en sorte que ma joie a été d'autant plus grande.
UN DIEU MISÉRICORDIEUX
Genèse 18:26 (Sodome) 26Et l'Éternel dit: Si je trouve dans Sodome cinquante justes au milieu de la ville, je pardonnerai à toute la ville, à cause d'eux.
Genèse 19:16 l’Éternel voulait l'épargner;
Esdras 9:13 quoique tu ne nous aies pas, ô notre Dieu, punis en proportion de nos iniquités;
Néhémie 9:15-20
15Tu leur donnas, du haut des cieux, du pain quand ils avaient faim, et tu fis sortir de l'eau du rocher quand ils avaient soif. Et tu leur dis d'entrer en possession du pays que tu avais juré de leur donner.
16Mais nos pères se livrèrent à l'orgueil et raidirent leur cou. Ils n'écoutèrent point tes commandements,
17ils refusèrent d'obéir, et ils mirent en oubli les merveilles que tu avais faites en leur faveur. Ils raidirent leur cou; et, dans leur rébellion, ils se donnèrent un chef pour retourner à leur servitude. Mais toi, tu es un Dieu prêt à pardonner, compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et tu ne les abandonnas pas,
18même quand ils se firent un veau en fonte et dirent: Voici ton Dieu qui t'a fait sortir d'Égypte, et qu'ils se livrèrent envers toi à de grands outrages.
19Dans ton immense miséricorde, tu ne les abandonnas pas au désert, et la colonne de nuée ne cessa point de les guider le jour dans leur chemin, ni la colonne de feu de les éclairer la nuit dans le chemin qu'ils avaient à suivre.
20Tu leur donnas ton bon esprit pour les rendre sages, tu ne refusas point ta manne à leur bouche, et tu leur fournis de l'eau pour leur soif.
Psaume 103:11
Mais autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant sa bonté est grande pour ceux qui le craignent;
Ésaïe 42:16
Je ferai marcher les aveugles sur un chemin qu'ils ne connaissent pas, Je les conduirai par des sentiers qu'ils ignorent; Je changerai devant eux les ténèbres en lumière, Et les endroits tortueux en plaine: Voilà ce que je ferai, et je ne les abandonnerai point.
UN DIEU QUI CONSOLE
Ésaïe 12
1Tu diras en ce jour-là: Je te loue, ô Éternel! Car tu as été irrité contre moi, Ta colère s'est apaisée, et tu m'as consolé. (POURQUOI LE LOUER?) 2Voici, Dieu est ma délivrance, Je serai plein de confiance, et je ne craindrai rien; Car l'Éternel, l'Éternel est ma force et le sujet de mes louanges; C'est lui qui m'a sauvé.
Psaume 71
18Ne m'abandonne pas, ô Dieu! même dans la blanche vieillesse, Afin que j'annonce ta force à la génération présente, Ta puissance à la génération future! 19Ta justice, ô Dieu! atteint jusqu'au ciel; Tu as accompli de grandes choses: ô Dieu! qui est semblable à toi? 20Tu nous as fait éprouver bien des détresses et des malheurs; Mais tu nous redonneras la vie, Tu nous feras remonter des abîmes de la terre. 21Relève ma grandeur, Console-moi de nouveau!
Jean 16:7
7Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m'en aille, car si je ne m'en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai.
CONSOLEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés