Archives de prêches

11/03/2007

Santé spirituelle = sainteté
Claude Noël



Intro Heureux celui à qui la transgression est remise, A qui le péché est pardonné! 2Heureux l'homme à qui l'Éternel n'impute pas d'iniquité, Et dans l'esprit duquel il n'y a point de fraude! 3Tant que je me suis tu, mes os se consumaient, Je gémissais toute la journée; 4Car nuit et jour ta main s'appesantissait sur moi, Ma vigueur n'était plus que sécheresse, comme celle de l'été. Ps 32.
· Jacques 3:2
Nous bronchons tous de plusieurs manières. Si quelqu'un ne bronche point en paroles, c'est un homme parfait, capable de tenir tout son corps en bride.

L’important ce n’est pas autant arriver au point ou nous ne commettons plus aucun péché que de reconnaître devant Dieu que nous péchons, et de lui confesser nos péchés au moment ou nous en sommes conscients. Quand l’Esprit Saint nous montre un péché, arrêtons-nous et confessons-le à Dieu. Et recevons la grâce de son pardon. Sinon, notre corps, notre cœur et même nos énergies en seront affectés. Nous pouvons même tomber malades. C’est pourquoi l’apôtre Jacques a écrit :
Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace. Jac. 5.16
La confession de nos péchés à Dieu directement et les uns aux autres est d’une importance capitale dans nos vies, car elle nous permet de voir clair dans la vie et d’avancer dans la lumière. Nos péchés cachés, que Dieu seul connaît, nous les confessons à Dieu. Nos péchés envers les autres, nous les confessons à Dieu et aux autres. C’est très important de pratiquer cela, car sans la sanctification, personne ne verra le Seigneur.
· Hébreux 12:14
Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur.
Voulez-vous vraiment voir le Seigneur, entendre sa voix, et entrer dans Son oeuvre? Est-ce le plus profond désir de votre cœur? Alors recherchez ou poursuivez la sanctification. Comme un chasseur poursuit une perdrix, poursuivons la sanctification. Car sans la sanctification, personne ne voit ni ne verra le Seigneur.
La sanctification ici se résume à s’approcher de Dieu et de Sa parole avec une conscience purifiée par l’offrande du Sang de Jésus.
Hébreux 10:14
14Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés.
Nous sommes rendus parfaits devant Dieu, non par nos efforts à bien nous conduire, mais par la seule offrande de Jésus à la croix, une fois pour toutes.
Mais être purifiés, c’est seulement la première étape. La seconde est tout aussi importante. Nous devons nous approcher de Dieu et de sa parole pour Le suivre par la foi.
Hébreux 10:22
approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs purifiés d'une mauvaise conscience, et le corps lavé d'une eau pure.
Nous voulons voir Jésus élevé comme une bannière sur le pays. Nous voulons voir, nous voulons voir, nous voulons voir Jésus élevé.
Alors pour le voir, il faut d’abord purifier nos cœurs d’une mauvaise conscience en tournant les regards de nos cœurs vers la croix de Jésus, croire en son sacrifice, recevoir son pardon, et ensuite nous approcher de Dieu et de sa Parole pour suivre l’Esprit de Jésus par la foi.
Pourquoi, croyez-vous, que Josué, juste avant de voir Dieu faire une chose que nul homme ne peut faire et couper le fleuve Jourdain débordant sur ses rives, a dit au peuple de se sanctifier.
Josué dit au peuple: Sanctifiez-vous, car demain l'Éternel fera des prodiges au milieu de vous. Et Josué dit aux sacrificateurs: Portez l'arche de l'alliance, et passez devant le peuple. Josué 3.5-6
Sanctifiez-vous avant d’entrer dans l’œuvre de Dieu. Car sans la sanctification personne ne voit le Seigneur. La sanctification c’est une séparation, une coupure nette et claire, sans compromis aucun avec les œuvres des ténèbres. Séparé du péché, de ce qui déplait à Dieu, et consacré à Dieu pour vivre une vie en communion avec Lui. Séparé du péché et consacré à Dieu. Voilà la sanctification!
Dans le contexte du livre de Josué, la sanctification n’est pas seulement extérieure (comme laver ou changer de vêtements, ou s’abstenir de relation conjugale tel qu’on peut le lire dans l’Exode), mais cette sanctification est surtout intérieure, celle d’un cœur tourné résolument vers Dieu.
En tant que corps qu’est notre Église locale, nous voulons entrer de plus en plus dans l’œuvre que Dieu a pour nous. Préparée d’avance pour que nous la pratiquions. Alors prenons garde aux péchés non confessés. Les petites choses qui à nos yeux ne nous semblent pas grave, mais qui, à la fin, nous rendent aveugles. Voyez comme une seule petite possière de sable dans un œil peut nous empêcher de voir. Elle est si petite. Personne ne la voit, pourtant pour tout le corps, elle est intolérable. Elle doit sortir et vite à part ça. De même les touts petits péchés comme les mensonges blancs, les petites choses que le Seigneur comprendra parce qu’on a des besoins – ah oui? Montrez-moi un seul verset dans la Bible qui montre Dieu compatir avec le péché, si petit soit-il.
Au contraire, tout au long de l’Écriture, nous lisons l’histoire du peuple de Dieu souffrir à cause de ces petits péchés qu’on appelle pas graves. Il y a plusieurs exemples, j’en mentionnerai quelques uns. Souvenez-vous d’Abraham qui disait que sa femme était sa sœur, une demi-vérité, une fausse représentation, et le trouble dangereux que cela lui a causé. Sans la grâce de Dieu, le Pharaon l’aurait tué là. Et Isaac va commettre la même faute avec sa femme Rebecca. Et Amalec aurait pu commettre un péché contre elle, mais Dieu l’a empêché. Ou souvenez-vous de David, le héros de Dieu dans les combats, qui va glisser une seule petite fois avec une femme qui n’était pas la sienne. Et cela l’amènera à faire tuer un seul homme, un seul, c’est pas grave à la guerre. Ça arrive tout le temps. Pourtant, dans l’histoire de David, c’est là que commencent les problèmes dans la famille, avez-vous remarqué? C’est vrai, David a été pardonné par Dieu. Il a perdu le fils conçu dans le péché, il n’a rien pu faire pour lui, même avec jeûne. Mais Dieu a ensuite pardonné à David parce qu’il avait confessé son péché et avait cru en la bonté de Dieu. Toutefois, la conséquence du péché de David va ensuite affecter toute sa famille, ses enfants surtout. Amnon, son fils aîné, va commettre l’inceste avec sa sœur Tamar. Et Absalom, un autre fils de David, va faire tuer Amnon pour ensuite s’enfuir. David va accepter plus tard de faire grâce à Absalom, mais ce dernier va se révolter et complotera pour tuer son propre père et prendre le pouvoir. David s’enfuiera et une guerre s’en suivra dans laquelle Absalom mourra, contrairement aux ordres de David.
Je suis convaincu que nos péchés secrets ont des conséquences. Et des conséquences directement reliées au domaine dans lequel nous péchons. C’est ce que nous voyons dans la Bible.
Le péché de David n’était pas d’ordre financier, et David est demeuré riche comme Bill Gates jusqu’à la fin de sa vie. C’est même lui qui a préparé de ses trésors tout ce qui serait nécessaire pour la construction du temple de Dieu par son fils Salomon, né de la femme d’Urie qu’il avait fait tuer. Cela montre le pardon parfait de Dieu. Mais le péché de David était au niveau de ses relations : il a couché avec la femme d’un autre, et il a fait tuer l’autre. Absalom ira jusqu’à coucher avec les concubines de David en plein jour pendant sa révolte. Et le meurtre marquera la famille.
Et je pourrais parler du péché d’Abraham et d’Isaac, qui ont affecté les relations familiales par la suite. Dans du favoritisme qui créera la division et l’animosité. Financièrement bénis, parce que souvenez-vous Abraham a donné la dîme de tout à Melkisédek, et même n’a voulu rien recevoir de financier des rois de Sodome et Gomorrhe, et encore mieux, il avait laissé le choix à son neveu Lot de prendre la meilleure part. Et Dieu l’a bénit matériellement. Mais au niveau de ses relations c’était une autre histoire. Avec sa femme, et entre ses enfants.
Le domaine dans lequel nous péchons en secret a des conséquences graves dans le même domaine de nos vies. Et les domaines dans lesquels nous marchons en obéissance avec Dieu, Dieu bénit ces mêmes domaines.
Les mensonges blancs ou les demi-vérités ou les fausses représentations ou se taire lorsque nous devons parler, causera des problèmes dans nos relations avec nos proches.
La pornographie, ce péché caché préféré des hommes mais de certaines femmes aussi, cause des problèmes dans les relations conjugales présentes ou futures.
L’argent et les petites passes malhonnêtes qui ne sont pas graves selon certains, comme en voler un peu à l’impôt, empêche la bénédiction financière de Dieu de reposer sur nous. Et la bénédiction financière ce n’est pas avoir beaucoup d’argent, mais c’est avoir un Dieu qui bénit dans les finances pour nous donner abondamment et nous permettre de donner à Son Œuvre.
Tous ces petits péchés insignifiants selon le monde, est-ce que c’est grave? C’est grave parce que sans la sanctification, personne ne verra le Seigneur.
Sans la sanctification dans nos finances, on ne voit pas le Seigneur dans nos finances;
Sans la sanctification dans la sexualité, on ne voit pas le Seigneur dans cet aspect de nos vies;
Sans la sanctification dans nos paroles, on ne voit pas le Seigneur dans nos relations interpersonnelles;
L’abus de pouvoir, à la maison surtout, est-ce que c’est grave? Les petits péchés envers un époux, une épouse, un enfant, est-ce que c’est grave? Personne ne les voit. Et Dieu Lui?
· Hébreux 4:13
Nulle créature n'est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte.
Jésus a dit que nous devrons rendre compte même de nos paroles vaines ou inutiles, qui ne servent à rien pour bâtir ou encourager l’autre, pour éduquer dans les voies du Seigneur (Mat 12.36).
Ces nombreux petits péchés sont graves parce qu’ils nous aveuglent. Et nous ne voyons pas le Seigneur. Et ça c’est grave. Nous n’entendons pas le Seigneur. Et ça c’est terrible. Car alors comment entrer dans son Œuvre? C’est impossible. Et lorsque nous essayons, dans cette condition, nous nous plaçons comme obstacle au Seigneur et à son œuvre. Et ça c’est vraiment terrible. Lorsque finalement nous réalisons que nous avons été dans les jambes du Seigneur, l’empêchant d’avancer, ou détruisant son œuvre, alors il ne nous reste plus qu’un sentiment de honte et de regrets.

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés