Isabelle R.

Je viens d'une famille nombreuse de six enfants avec de bons parents très attentionnés et aimants. Élevée dans une famille catholique, j'étais plutôt sage et ne me questionnait que très peu sur la spiritualité.

Un jour, la plus agée de mes soeurs se convertie et me parla de Jésus-Christ que je devais accepter comme mon Sauveur personnel pour avoir accès au ciel. Je ne compris pas clairement ce que cela signifiait vraiment mais à partir de ce moment, je commençai à être tourmentée, à savoir où mon âme irait après ma mort, et me questionnai sur le sens de la vie.

En grandissant, je voyais l'appel de Dieu par toutes sortes d'entremises; des gens, surtout des dépliants, des messages ici et là, m'attirant vers Dieu. D'un autre côté, les tentations de ce monde aussi m'attiraient et m'enfonçaient vers la culpabilité et la peur de plus en plus tenante d'une vie insensée. Un vide intérieur s'intensifiait, que je tentais de combler par la musique progressive, l'excès d'alcool et la dépendance affective.

Je suppliais Jésus depuis longtemps qu'Il me sauve, mais ne pouvait m'imaginer abandonner toutes ces choses, ces dépendances auquels je m'accrochais. L'alcool m'aidait à être moins timide mais m'empêchait de m'épanouir vraiment, la dépendance affective cachait une insécurité profonde et la musique m'empêchait d'approfondir mes réflexions. Vers l'âge de 23 ans, Dieu me démontra que je n'avais pas à quitter ces excès par moi-même, que je devais venir à Lui telle que j'étais et que Lui se chargerait d'enlever ces dépendances si je les lui confiais. Je me rendis vraiment compte du grand Salut de Jésus, Sa mort pour mes péchés, et pleurai en lui demandant pardon et en le remerciant.

Voilà comment Dieu m'a sauvé et m'a donné l'assurance d'une vie éternelle avec Lui. Je peux dire aujourd'hui malgré toute mes imperfections, que j'ai l'âme en paix, je sais où je vais! Aux jours sombres de ma vie, Jésus est mon Soleil et m'éclaire.

Vous qui lisez, peut-être avez vous une vie bien rangée mais êtes fatigués ou une vie truffée de quelques dépendances... Peut-être êtes vous inquiets et découragés face à toutes ces rumeurs de fin des temps et de corruptions interminables ou n'y pensez-vous pas afin de ne pas vous tracasser... Sachez que vous pouvez trouver la paix pour votre âme, celle qui surpasse toutes autres choses. Voici pour vous quelques versets dans la Bible qui sont écrits afin de nous encourager en Jésus-Christ;

« Venez à moi vous tous qui êtes fatigués de porter un lourd fardeau et je vous donnerai le repos. » Matthieu 11;30

(En parlant de l'arche de Noé) « C'était là une image du baptême qui vous sauve maintenant; celui-ci ne consiste pas à laver les impuretés du corps, mais à demander à Dieu une conscience purifiée. Il vous sauve grâce à la résurrection de Jésus-Christ(...). » 1 Pierre 3;21

« Le Seigneur ne tarde pas à réaliser sa promesse, comme certains le pensent. Mais il use de patience envers vous, car il ne veut pas que qui que ce soit aille à sa perte; au contraire, il veut que tous aient l'occasion de se détourner du mal. » 2 Pierre 3;9

(Verset qui m'a touché particulièrement) « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle. » Jean 3;36

« Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; le lendemain se souviendra de lui-même. À chaque jour suffit sa peine. » Matthieu 6;34

(En parlant des temps de la fin) «Cependant personne ne sait quand viendra ce jour ou cette heure »... Mathieu 24;36
 

Isabelle

© Copyright EACMSF. Tous droits réservés