Aux pieds du Maître 2016 : semaine 8 (du 22 au 28 février)

Aux pieds du Maître 2016 : semaine 8 (du 22 au 28 février)

1. Lecture du texte : Exode 32

2. Méditation :
Le film War Room souligne la réalité spirituelle que nous sommes en guerre. Non pas tant avec des ennemis visibles, dans nos couples et nos familles, dans le milieu du travail, ou avec le gouvernement, mais avec des ennemis invisibles qui viennent pour voler, égorger et détruire.



Nous avons besoin de stratégie militaire pour gagner des batailles et reprendre le terrain que l’ennemi a volé, et cette stratégie s’appelle la prière de la foi basée sur la parole vivante de Dieu.



Dieu est vivant, présent et puissant. C’est lui qui est souverain. Tout pouvoir dans le ciel et sur la terre appartient à Jésus, mais notre part est d’obéir et aller, et faire, et enseigner, car il est avec nous jusqu’à la fin du monde. Dieu ne fera pas notre part à notre place. Si nous n’obéissons pas nous perdrons une bataille après l’autre.



Application : Donc, levons-nous et passons à l’action par la foi!



Qu’est-ce que Dieu attend de toi, de moi et de nous aujourd’hui?

Nous avons vu que Dieu le Père recherche des adorateurs en esprit et en vérité.

Mais Dieu recherche un autre type de personne aussi, et il s’agit d’intercesseurs.



Écoutons ce que dit le Seigneur à Ézéchiel au chapitre 22, verset 30, Dieu dit :



»Je cherche parmi eux quelqu’un qui construise un mur, qui se tienne à la brèche devant moi en faveur du pays, pour que je ne le détruise pas, mais je ne trouve pas.



Écoutons ce qui dit Dieu par la suite. Parce qu’il n’y a pas d’intercesseur… Je déverserai mon indignation sur eux, je les achèverai par le feu de ma fureur. Je ferai retomber leur conduite sur leur tête, déclare le Seigneur, l'Éternel.»



Devons-nous croire que c’est ce que Dieu désire aujourd’hui? Déverser son indignation sur Québec à cause de tous ses péchés, son incrédulité, ses moqueries, son égoïsme, son orgueil? Non, Dieu cherche un intercesseur qui parlera en faveur de la ville et du pays pour qu’il ne le détruise pas. Mais il n’en trouve pas. Alors, dans sa justice, Dieu déversera son indignation sur eux.

À l’époque de Moïse, Dieu avait trouvé un intercesseur et cela avait sauvé la vie de toute la nation (voir Exode 32).



Application : Quand nous intercédons, en Jésus-Christ, Dieu renonce au mal qu’il déclare vouloir faire. Les choses changent. D’abord nous changeons, puis parce que nous changeons, l’influence sur les autres les amène à changer aussi. C’est un vrai combat, l’intercession. Un combat d’amour avec Dieu. Alors, debout! Sainte cohorte!



Écoutons donc ce que dit Dieu : Je cherche quelqu’un qui se tienne à la brèche devant moi en faveur du pays, mais je ne trouve pas.

Une brèche c’est une ouverture faite dans un mur, une haie, une clôture … pour nous cette brèche à Québec, cette ouverture qui nous permet de nous tenir devant Dieu en faveur du pays, c’est le chemin vivant, Jésus-Christ Lui-même, qui nous amène directement à Dieu son Père par son sacrifice.

Tel qu’il est écrit dans Hébreux 10 :



19 Ainsi, frères et sœurs, nous avons par le sang de Jésus l’assurance d’un libre accès au sanctuaire. 20 Cette route nouvelle et vivante, il l’a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire de son propre corps. 21 De plus, nous avons un souverain prêtre établi sur la maison de Dieu. 22 Approchons-nous donc avec un cœur sincère, une foi inébranlable, le cœur purifié d'une mauvaise conscience et le corps lavé d'une eau pure.



Application : Approchons-nous donc du Seigneur pour nous tenir à la brèche et intercéder. Intercédons, car c’est ce que Dieu cherche. Intercédons et adorons ensemble en Jésus.



Dans le film War Room, on voit Tony recevoir les bénéfices spirituels de l’intercession de sa femme Élisabeth. Par la grâce de Dieu, Tony est profondément touché par l’amour, le pardon, les soins que sa femme lui prodigue bien qu’il ne le mérite pas. Tony se repent et donne sa vie à Dieu. Il fait la paix avec Dieu, avec sa femme, sa fille, et même son employeur qui vient de le congédier.

Quand Tony se présente devant son ancien patron, avec une boîte pleine de produits volés à la compagnie pharmaceutique, il démontre qu’il prend toute la responsabilité de ses fautes non seulement en confessant ses erreurs, mais en remboursant ce qu’il a pris. Il risque l’emprisonnement, et il le sait et son patron en est conscient aussi.

Mais finalement, le patron, qui est renversé par l’action de Tony, et qui est très rare dans la société d’aujourd’hui, décide de ne pas poursuivre Tony. Pourquoi? Parce qu’il a reconnu sa sincérité, son humilité, son sens de justice. Mais en même temps, il ne redonne pas l’emploi à Tony et il demande à Tony de rembourser les 19 000$ qu’il a volé à la compagnie.



Nous avons ici l’exemple d’un sens de justice qui existe dans le cœur des hommes parce qu’ils sont à l’image de Dieu, le juste juge.



Dieu est parfaitement juste



Dieu est parfaitement juste et, dans sa grâce, il nous a faits un peu comme lui, nous les hommes.

N’est-ce pas pour cela que l’on voit des commissions comme celle du juge Charbonneau, même parmi les non-chrétiens? Le sens de justice est dans le cœur de tout homme; c’est inné. Pourquoi? Parce que Dieu qui a fait l’homme à son image, un peu comme Lui.



Mais à cause du péché dans le coeur de l’homme, Salomon a fait cette réflexion :



Examine seulement ce que j'ai trouvé: Dieu a fait les êtres humains droits, mais eux, ils ont cherché beaucoup de détours. Ecclésiaste 7.29



Il reste qu’au plus profond de nous, il y a un sens caché de justice, de droiture, de simplicité.



Mais Dieu, Lui, est parfaitement juste; il agit toujours droitement dans toutes ses œuvres et ses jugements. Il utilise aucun détour. Sa parole est vérité et droiture. Rappelons-nous, Dieu est fidèle. Il ne change pas. Il est toujours juste.



Il est le rocher. Ce qu’il accomplit est parfait, car toutes ses voies sont justes. C'est un Dieu fidèle et dépourvu d’injustice, il est juste et droit.

Deutéronome 32.4



La justice parfaite de Dieu va main dans la main avec la sainteté parfaite de Dieu. Dieu est moralement parfait. La volonté parfaite de Dieu est exprimée dans sa loi qui est sainte, juste et bonne. Et cela nous touche directement.



Tel qu’il est écrit :

Ainsi donc, la loi est sainte, et le commandement est saint, juste et bon.

Romains 7.12



Pourquoi la loi de Dieu est-elle sainte? Parce que Dieu est saint. Pourquoi la loi de Dieu est-elle juste? Parce que Dieu est juste.

Pourquoi la loi de Dieu est-elle bonne? …

Alors l’appliquons-nous à la lettre?

Pourquoi pas?

N’est-ce pas parce que nous cherchons beaucoup de détours, même avec la loi de Dieu?

N’est-ce pas parce que nous ne sommes pas saints, justes et bons?

Croyons-nous vraiment que la parole éternelle de Dieu, donnée par un Dieu juste, saint, et bon, est pleinement pour nous aujourd’hui? Le péché nous amène à choisir ce qui nous plait dans l’Écriture, un peu comme Ève qui regardait le fruit défendu lorsque Satan lui soufflait à l’oreille : Dieu a-t-il vraiment dit …?

Aujourd’hui, Satan le rusé, souffle un peu autrement. Il nous dit : Jésus est mort sur la croix et il te pardonne tout le temps. Tu n’as pas à obéir à la loi de Dieu. Ça c’était pour l’Ancien testament. Tu peux vivre comme tu veux par l’Esprit. Il n’y a plus de loi. Aime, c’est tout ce qui compte. ...



Mais Jésus a dit :



Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.

Matthieu 5.17



Jésus est le second Adam, la nouvelle humanité, qui a complètement détruit la puissance du péché en vue de transformer l’homme pour qu’il devienne juste et saint dans son union avec Lui par la foi.

Il est écrit :



et à vous revêtir de l'homme nouveau, créé selon Dieu dans la justice et la sainteté que produit la vérité.

Éphésiens 4.24



Le fruit de l’Esprit consiste en effet dans toute forme de bonté, de justice et de vérité.

Éphésiens 5:9



Comment cela est-il possible? Dieu n’est-il pas injuste en refusant de nous punir à cause de nos fautes envers lui et nos semblables? Non. Pourquoi? Parce que dans son amour infini, Dieu a fait tomber sur Lui-même, la deuxième personne de la Trinité divine, la punition qui nous revenait.



En effet, Dieu était en Christ: il réconciliait le monde avec lui-même en ne chargeant pas les hommes de leurs fautes, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. Nous sommes donc des ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu adressait par nous son appel. Nous supplions au nom de Christ: «Soyez réconciliés avec Dieu! [En effet,] celui qui n'a pas connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu.»

II Corinthiens 5.19-21



Mais comment pouvons-nous vraiment devenir justes, non seulement en théorie mais aussi en pratique dans nos vies? C’est seulement en étant uni à Jésus-Christ par le moyen de la foi.



Qu’arrive-t-il à la justice du croyant lorsqu’il est uni à Jésus par la foi? En Christ, le croyant est déclaré juste devant Dieu par la seule grâce et justice de Christ; il est sauvé pour toujours, Alléluia! Mais l’œuvre de Dieu va plus loin. En Christ, le croyant est aussi transformé graduellement à l'image de Dieu s’il obéit à la Parole et à l’Esprit de Dieu qui doit maintenant remplir son cœur. Graduellement, et souvent en passant par des «crises de croyance», le croyant devient de plus en plus juste dans la vie pratique lorsqu’il demeure en Christ par la foi. Ainsi, le croyant fidèle devient de plus en plus juste et droit (donc saint) dans son caractère moral en se conformant volontairement à la loi sainte de Dieu par la puissance de l'Esprit. Alléluia!



Lui qui a lui-même porté nos péchés dans son corps à la croix afin que, libérés du péché, nous vivions pour la justice.

I Pierre 2.24



Si vous savez qu’il est juste, reconnaissez que toute personne qui pratique la justice est [aussi] née de lui.

I Jean 2.29



Ainsi vous serez purs et irréprochables pour le jour de Christ, remplis du fruit de justice qui vient par Jésus-Christ à la gloire et à la louange de Dieu.

Philippiens 1:10-11



(Vous pouvez pousser votre réflexion en lisant les textes suivants : Romains 6.12-18; Jacques 2.17-26).

Sun 21 Feb 2016, 23:09pm

Dire à un ami | Imprimer | 0 Commentaire(s)

Si vous aimez ce blog ajoutez le à votre bookmark:
Google: Aux pieds du Maître 2016 : semaine 8 (du 22 au 28 février)

0 Commentaire(s)

Il n'y a pas de commentaire pour ce blog.

Ajouter un commentaire