Aux pieds du Maître 2016 : semaine 13 (du 27 mars au 2 avril 2016)

Aux pieds du Maître 2016 : semaine 13 (du 27 mars au 2 avril 2016)

1. Lecture du texte : Jean 20.19-29; Colossiens 1:18-20; Romains 6:4-11

2. Méditation :
Le terrorisme est une forme de révolution. Il s’oppose violemment à un état de choses pour y instituer un autre état de chose. Le terroriste croit nécessaire de détruire un système politique, économique ou religieux pour le remplacer par un autre qu’il croit meilleur, plus juste, plus sain … ou pour d’autres raisons.

Or la Bible offre une option à la révolution sous toutes ses formes pour changer les choses sur la terre. Et cette option est la résurrection, la résurrection de l’homme Jésus-Christ.

L’Écriture parle de la résurrection de Christ dans l’homme, par le moyen de la foi, pour remplacer le statu quo, c’est-à-dire l’acceptation passive de l’état social, économique et politique des choses sur la terre.

Cette résurrection spirituelle produite par l’Esprit du Christ ressuscité dans le cœur de quiconque croit en Christ a pour résultat une nouvelle humanité sur la terre; une humanité plus juste, plus aimante, plus forte et plus solidaire. C’est le début d’un monde nouveau. La résurrection est l’option à la révolution si nous voulons du changement durable.

La résurrection de l’homme Jésus-Christ est tout autant un refus du statu quo que l’est la révolution. La différence se trouve dans le fait que la résurrection est l’œuvre de Dieu dans le cœur de l’homme, pour que l’homme transformé, transforme à son tour la terre en lieu de joie, de paix et d’amour. Tandis que la révolution est l’œuvre violente de l’homme dans les structures gouvernementales, sociales et économiques pour y établir un nouveau système avec de nouvelles valeurs.

Application : Sommes-nous ressuscités avec Christ pour vivre une vie nouvelle? En quoi notre caractère et notre conduite ont-ils changé depuis que Christ est ressuscité en nous par la foi?

Lorsque Christ vit à la place du Moi égoïste et pécheur en nous, c’est le royaume de Dieu en nous sur la terre. C’est la résurrection plutôt que la révolution. Et les choses changent, parce que Christ produit la vie, la joie et la paix.

C’est pourquoi le message de la résurrection est toujours d’actualité. Il est l’espoir pour notre monde aujourd’hui, l’espoir d’une nouvelle humanité sur la terre. Et de plus en plus de gens, notamment des musulmans commencent à saisir le vrai message du ressuscité et se convertissent au véritable christianisme. Les pays où se trouve la plus grande croissance de l’église chrétienne évangélique dans le monde présentement sont des pays à majorité Musulmans (en 2015, 10,2 millions de Musulmans se sont convertis au christianisme dans le monde).

La résurrection du Christ est un fait historique. L’impact est énorme pour nous et pour le monde entier aujourd’hui. Parce que Jésus seul a vaincu la mort. Or ce n’était pas simplement une ressuscitation, comme on en voit à tous les jours dans les hôpitaux quand on ramène à la vie une personne déclarée morte. Non. C’était une résurrection, une victoire finale sur la mort. L’impact est combien plus grand qu’une révolution. Car c’est l’espoir d’un monde nouveau où la mort est vaincue. Saisissons-nous cela? C’est gros cela. Si gros que cela mérite d’y donner notre vie, non? Comme les premiers disciples ...

Puissions-nous, nous les chrétiens, être transformés comme les premiers disciples par la vie du ressuscité. Oui, que les gens le sentent quand ils nous rencontrent, qu’ils le goûtent dans nos relations avec eux, qu’ils touchent à l’amour, la joie, la paix du Christ en nous … que tout cela les attire à Christ, ou les repousse. Qu’importe, mais soyons transformés pour transformer d’autres par Christ.

Application : Qu’en est-il de nous? Si nous avons cru, quel en est l’impact dans nos vies? Sommes-nous transformés comme les premiers disciples? Sinon pourquoi pas? Pensons-y un peu… Avons-nous besoin de voir pour croire? Ou, est-ce plutôt notre volonté qui refuse de croire parce que cela risquerait de nous faire perdre des choses que nous tenons fortement. Vous savez, si nous croyons, Jésus pourrait changer nos plans avec sa vie de ressuscité en nous. Avons-nous peur de ce que Jésus demanderait de nous? Cette peur est non fondée.

Les terroristes donnent leur vie en détruisant la vie des autres par la révolution, et nous ne donnerions pas notre vie pour contribuer au salut des autres par la résurrection?

Notre foi doit produire des changements dans notre caractère et notre conduite. La foi sans les œuvres de la foi est morte en elle-même. La vraie foi mène à la transformation de notre être, et par notre être au monde autour de nous, en commençant par la famille, le voisinage, le milieu du travail et la société. Résurrection ou révolution? Refuser la résurrection, c’est opter pour le statu quo. Et nous en serons tenus responsables devant Dieu.

Frère et sœurs, l’impact du message de la résurrection n’a pas changé. La mission de l’Église aujourd’hui demeure; il s’agit de bouleverser le monde. Virer le monde à l’envers, si vous préférez, non par la révolution, mais par la résurrection. D’abord la résurrection doit nous virer à l’envers comme il a viré Thomas et ses amis à l’envers, et plus tard c’est l’apôtre Paul qui a été viré à l’envers sur le chemin de Damas. Et par eux, le Christ ressuscité a bouleversé le monde de l’époque (voir Actes 17.6).

Changer le monde aujourd’hui est possible par la résurrection.
Révolution ou résurrection? Le monde attend notre réponse.

Sun 27 Mar 2016, 21:59pm

Dire à un ami | Imprimer | 0 Commentaire(s)

Si vous aimez ce blog ajoutez le à votre bookmark:
Google: Aux pieds du Maître 2016 : semaine 13 (du 27 mars au 2 avril 2016)

0 Commentaire(s)

Il n'y a pas de commentaire pour ce blog.

Ajouter un commentaire