Aux pieds du Maître 2016 : semaine 50 (du 19 au 25 décembre 2016)

1. Lecture des textes : Luc 1.28-36

2. Méditation
Croyez-vous que les anges existent? Aimeriez-vous voir un ange face à face comme Marie? Pourquoi?

Il est écrit dans la Bible au sujet des anges fidèles à Dieu qu’ils sont tous des esprits au service de Dieu, envoyés pour apporter de l’aide à ceux qui vont hériter du salut.

En tant qu’enfants de Dieu en Jésus-Christ, nous sommes donc environnés d’anges qui nous servent 24 heures sur 24. Ces anges sont envoyés par Dieu pour nous servir, à nous qui devons hériter du salut (Hébreux 1.14). On ne les voit généralement pas, bien que cela ne soit pas impossible d’en voir un.

Et Marie, l’adolescente, en voit un.

Remarquons que Marie est troublée plus par ce que l’ange lui dit que par son apparition. Dans sa modestie, elle ne comprend pas pourquoi un envoyé du ciel devrait la saluer avec des termes aussi élevés.

Application : prenons un moment pour remercier le Seigneur pour les anges qu’il met à notre service pour nous apporter de l’aide quand nous en avons besoin.



Les anges sont des esprits, donc on ne les voit pas généralement, mais ils sont là autour de nous pour nous aider de diverses manières. Cela ne veut pas dire que nous devrions demander de l’aide aux anges, non. Non prions seulement Dieu par Jésus-Christ, car Jésus-Christ est notre seul intermédiaire entre Dieu et nous. Il est écrit …

Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus Christ homme, qui s'est donné lui-même en rançon pour tous. 1 Tim 2.5

Les anges sont des messagers de Dieu. Leur première fonction est d’apporter des messages venant de Dieu. Des messages parfois très réconfortants.

Mais l’enseignement de l’Écriture tel qu’illustré dans l’histoire de l’église démontre que les anges apparaissent seulement lorsque c’est nécessaire. Ils se font voir seulement s’il le faut pour communiquer ou révéler une vérité importante, voire essentielle.

Qu’en pensez-vous pour Marie? Était-ce ABSOLUMENT essentiel que Marie reçoive la visite d’un ange? Imaginons si l’ange n’était pas venu?

Qu’aurait pensé Marie tombée enceinte par l’action du Saint-Esprit? D’où vient ce bébé que je porte? Et qu’aurait pensé Joseph? Et sa famille? Prenons note que Marie est fiancée à Joseph; elle a pris l’engagement solennel de le marier, et cet engagement la liait à un tel point que seul le divorce pouvait les séparer légalement. Enceinte, elle risquait la peine de mort par lapidation si elle avait couché avec un autre homme, selon la loi dans Deutéronome 22.23.

Donc il était essentiel que Marie et Joseph soient visités tour à tour par un ange pour révéler ce que Dieu était en train de faire.

Application : Si vous voyez un ange un jour, c’est parce que vous en avez vraiment besoin. Et quand vous en aurez vraiment besoin, Dieu vous enverra un ange (visible ou non).



Cette annonce de l’ange est en fait l’accomplissement de la prophétie donnée à Ésaïe 700 ans avant la naissance de Jésus. Ésaïe avait écrit :

Voilà pourquoi c’est le Seigneur lui-même qui vous donnera un signe: la vierge sera enceinte, elle mettra au monde un fils et l’appellera Emmanuel. Ésaïe 7:14 Segond 21 (SG21)

Quoi? Une vierge enceinte? Mais c’est impossible! Aux hommes oui, mais pas à Dieu, car tout est possible à Dieu. Pour aider la foi de Marie, l’ange informe que la tante de Marie, Élisabeth, pourtant stérile toute sa vie, est tombée enceinte dans sa vieillesse. Car rien n’est impossible à Dieu.

Application : que considérons-nous d’impossible aujourd’hui? un coeur vraiment changé? un coeur dur et fermé à l’Évangile recevoir le Seigneur? la guérison d’une maladie physique ou psychologique?



Saisissons bien la réponse de Marie à la volonté de Dieu pour elle, même si elle risque le rejet, le mépris, la colère et la mort en acceptant ce qui aurait dû lui sembler impossible :

«Je suis la servante du Seigneur. Que ta parole s’accomplisse pour moi!» (v. 30).

Le mot dans la langue originale pour servante pourrait se traduire par esclave. Marie se place dans une position plus basse qu’une simple servante devant le Seigneur; elle se fait son esclave. Une enclave appartient corps et âme à son propriétaire qui peut faire tout ce qu’il veut avec l’esclave.

Marie est prête et soumise à une obéissance complète coûte que coûte. Ressentons sa foi devant l’inconnu qui fait peur au cœur humain. Marie, en tant qu’esclave de Dieu, se donne entièrement pour Lui coûte que coûte. En ce sens, Marie est un modèle pour nous. Lorsqu’elle a reconnu la volonté de Dieu, elle l’a acceptée et s’y est engagée.

Application : Est-ce que nous nous faisons esclaves de Dieu, au point où il peut nous demander n’importe quoi et nous le ferons pour Lui? La vraie joie d’un esclave ne vient pas de son travail, ni de son obéissance, mais de la qualité morale du maître qu’il sert. Il n’y a pas plus honoré et joyeux qu’un esclave de Dieu.



Témoignage : lors de mon récent voyage d’affaires à Windsor, en Ontario, j’ai logé chez un vieux couple qui connait le Seigneur depuis de nombreuses années. Le soir, avant d’aller au lit, l’homme me racontait des histoires merveilleuses de guérisons physiques que Jésus avait opérées durant leur vie. Plus d’une fois, Jésus avait répondu à leurs prières pour guérir un malade en obéissance à Sa parole. L’homme ajouta qu’un jour où il priait pour une dame, il avait sa main à quelques pouces au-dessus de sa tête quand la malade s’écria : ôtez votre main, ça brûle sur ma tête. Et la femme fut guérie de sa maladie. J’écoutais toutes ces histoires avec joie, actions de grâces et … envie. Je voulais aussi expérimenter la puissance de Jésus, mais il y avait comme du blocage dans ma foi, je pense.

Le dernier soir, le couple n’était pas à la maison et j’étais seul. J’en ai profité pour prier à voix haute dans ma chambre. J’ai dit quelque chose comme : Seigneur Jésus, je crois en ton pouvoir de guérison aujourd’hui mais je ne le vis pas comme cela. Tu sais que j’ai vu des abus dans ce domaine dans le passé, et je ne veux rien savoir de toute manipulation spirituelle sur ton peuple. Je te confesse aussi mon incrédulité et ma peur de passer pour un “flyé.” Mais si tu veux guérir par moi, je suis disponible. Je m’abandonne à toi. Si tu veux m’utiliser pour guérir tes enfants bien-aimés alors utilise-moi comme bon te semble.

Revenu à Québec le samedi, c’était notre repas de Noël à l’Église le lendemain. Et pendant le Repas de communion, j’ai fait appel à ceux qui étaient malades de recevoir l’onction d’huile et la prière de la foi au nom de Jésus après la prise de la photo de l’église. Trois personnes se sont avancées.

J’ai prié pour la première (et je n’ai pas encore eu de nouvelles).

La deuxième c’était Chantal. En priant pour la guérison et libération de sa névralgie d’Arnold, j’ai senti comme une douce chaleur sortir de ma main bien que je ne la touchais pas du tout. Je vous en assure. Je n’ai rien dit sur le coup, mais au sous-sol pendant le repas, je me suis informé auprès de Chantal et elle m’a répondu qu’elle allait très bien et que son cou était tout chaud. Elle m’a invité à mettre ma main sur son cou, mais je ne l’ai pas fait. Je croyais sa parole. Est-ce que l’Esprit de Jésus l’avait touchée? Il semblerait bien que oui.

Tout de suite après, je me suis assis près de Michel. Je lui raconte l’histoire de ce qui vient de se produire. Or bien que très souffrant ce dimanche-là, certains s’en souviendront, Michel ne s’était pas avancé pour recevoir l’onction d’huile parce que quelques semaines auparavant je lui avais rendu visite chez lui pour prier pour lui en l’oignant d’huile au nom du Seigneur. Mais j’ai demandé à Michel si nous pouvions encore prier ensemble pour sa guérison. J’ai mis ma main à quelques centimètres de son dos et j’ai imploré le Seigneur en ordonnant à la maladie de le quitter et à la santé de reprendre le dessus dans son corps. Immédiatement, j’ai senti encore cette douce chaleur sortir de ma main et Michel a confirmé que sa colonne vertébrale ressentait cette chaleur. Et pourtant je ne le touchais pas. Est-ce que Jésus le guérissait? Le mercredi suivant, je prends des nouvelles de Michel qui me confirme que depuis la prière il ne ressent aucune douleur dans son corps. Et il en va de même depuis. En fait, mercredi dernier Michel m’a confirmé qu’il a marché quelques kilomètres dehors après avoir fait son épicerie … encore sans douleur (il faut comprendre que Michel était à un stage avancé d’ostéoporose). Il semblerait que Jésus l’a guéri de sa maladie.

J’ai prié pour une troisième personne et j’ai encore senti la même chaleur. Mais puisque je n’ai pas de confirmation de sa part, je ne peux vous en parler maintenant.

Jésus est le même aujourd’hui qu’il était du temps des apôtres. Il a plein pouvoir de faire tout ce qu’Il veut, mais il faut l’approcher avec foi en confessant nos fautes et les abandonnant.

Pourquoi vous raconter ces témoignages? Pour donner gloire à Dieu seul tel que Jésus l’enseigne dans cette histoire qui se trouve dans Luc 8:

43 Or il y avait une femme qui souffrait d'hémorragies depuis 12 ans; elle avait dépensé tout son bien chez les médecins, mais aucun n'avait pu la guérir. 44 Elle s'approcha par-derrière et toucha le bord du vêtement de Jésus. Son hémorragie s'arrêta immédiatement. 45 Jésus dit: «Qui m'a touché?» Comme tous s'en défendaient, Pierre et ceux qui étaient avec lui dirent: «Maître, la foule t'entoure et te presse, [et tu dis: ‘Qui m'a touché?’]» 46 Mais Jésus répondit: «Quelqu'un m'a touché, car j'ai senti qu'une force était sortie de moi.» 47 Voyant qu’elle n’était pas passée inaperçue, la femme vint toute tremblante se jeter à ses pieds; elle déclara devant tout le peuple pourquoi elle l'avait touché et comment elle avait été immédiatement guérie. 48 Alors il lui dit: «Ma fille, [prends courage,] ta foi t'a sauvée. Pars dans la paix!» Luc 8.43-48

Jésus nous donne l’exemple ici que lorsque Dieu guérit par son Esprit une force peut être ressentie. Mais surtout il faut que tout s’arrête pour rendre gloire à Dieu. Ces guérisons sont précieuses, très précieuses. Elles sont des cadeaux merveilleux du Tout-puissant. C’est pourquoi nous devons prendre le temps pour remercier Dieu, le louer et le témoigner publiquement ... pour sa gloire seule.

Ayons foi en Dieu et ayons foi en Jésus-Christ qui est bien vivant aujourd’hui. Communions avec Lui par la foi en participant à son Repas et recevons toutes ses bénédictions par la prière de la foi. Soumettons-nous entièrement à Lui, à son temps et à ses plans pour nous. Il est souverain et il fait tout ce qu’Il veut. Voilà la vie chrétienne enrichie, la vie abondante.

Approchons-nous de Jésus maintenant...

Sun 18 Dec 2016, 23:27pm

Dire à un ami | Imprimer | 0 Commentaire(s)

Si vous aimez ce blog ajoutez le à votre bookmark:
Google: Aux pieds du Maître 2016 : semaine 50 (du 19 au 25 décembre 2016)

0 Commentaire(s)

Il n'y a pas de commentaire pour ce blog.

Ajouter un commentaire