La Parole faite homme

Évangile selon Jean 1.9-14
La Parole faite homme
INTRODUCTION
Nous en arrivons maintenant à l’incarnation, c’est-à-dire Dieu – la Parole – qui se fait vrai homme en Jésus-Christ. (Voici la première partie de deux messages sur l’incarnation selon Jean.)
Jean souligne deux faits étonnants :
1. La Parole – vrai Dieu éternel – prend sur lui la nature humaine. Dieu se fait vrai homme.
2. Les hommes, quand ils ont vu cela, n’ont rien voulu savoir de ce Dieu fait homme. Et encore aujourd’hui l’homme naturel rejette Jésus-Christ. Et c’est une tragédie à se déchirer le coeur.
La Parole, la vraie lumière, éclaire tout être humain.
))) Jean écrit en parlant de la Parole, Jésus-Christ :
Cette lumière était la vraie lumière qui, en venant dans le monde, éclaire tout être humain.
La Parole, Jésus-Christ, est une lumière qui illumine les hommes, tous les hommes. Des experts et des philosophes peuvent prétendre éclairer les êtres humains par leurs découvertes, mais la Parole est la VRAIE lumière. Elle met en lumière la RÉALITÉ des choses visibles et invisibles. Tout apparait alors comme au grand jour devant la Parole. Il n’y a ni faux-semblant, ni ombre dans cette lumière qui est Jésus-Christ et personne ne peut se cacher de Lui. Car dans son contact, les ténèbres se dissipent et la vraie lumière brille déjà. 1 Jean 2:8.
Cette lumière éclaire tout être humain, croyants en Christ et incroyants.
Dieu a mis dans le cœur de chaque être humain la pensée de l’éternité, la pensée de l’absolu, qui est, je crois, cette lumière dont parle Jean. Dieu a révélé dans le cœur de chaque être humain un petit peu de lui-même qui est suffisant pour condamner tout homme lorsqu’il ferme les yeux sur la vérité, refuse de croire et de donner gloire à Dieu seul, son créateur.
C’est ce que l’apôtre Paul explique dans sa lettre aux Romains quand il dit :
La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui par leur injustice tiennent la vérité prisonnière, car ce qu'on peut connaître de Dieu est évident pour eux, puisque Dieu le leur a fait connaître. En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient depuis la création du monde, elles se comprennent par ce qu’il a fait. Ils sont donc inexcusables, Romains 1:18-20
La Parole éclaire tout être humain. Aucun n’y échappe. Personne n’a même qu’une seule excuse devant Dieu, car la Parole l’éclaire suffisamment pour l’amener à se tourner vers Dieu et adorer Dieu.
Mais malheur des malheurs, tel qu’il est écrit : la lumière est venue dans le monde et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière parce que leur manière d’agir était mauvaise. En effet, toute personne qui fait le mal déteste la lumière, et elle ne vient pas à la lumière pour éviter que ses actes soient dévoilés. Mais celui qui agit conformément à la vérité vient à la lumière afin qu'il soit évident que ce qu’il a fait, il l’a fait en Dieu.» Jean 3:19-21
Ainsi celui qui s’humilie devant Dieu et vient à la lumière, cette lumière l’amène au salut par la foi en Jésus-Christ.
En effet, la lumière n’a pas pour but de condamner l’homme mais de le sauver. Tel qu’il est écrit dans Ésaïe :
«C'est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob et pour ramener les restes d'Israël: *je t'établis pour être la lumière des nations, pour apporter mon salut jusqu'aux extrémités de la terre.» Ésaïe 49:6
Si l’homme est condamné à l’enfer, il en est le seul responsable. Car il déteste la lumière et ne vient pas à la lumière, il déteste Jésus-Christ et ne vient pas à Lui pour être sauvé.
Ensuite Jean parle de la relation entre la Parole et le monde. Il dit :
)))
Elle était dans le monde et le monde a été fait par elle, pourtant le monde ne l'a pas reconnue.
Jean dit trois choses ici :
1. La lumière (ou la Parole) était « dans le monde,» c’est-à-dire dans tout ce qui est sur la terre, incluant l’homme. Le verbe « était » parle de continuité. La Parole n’est pas passée rapidement dans le monde quand Jésus a marché sur la terre. Non. Elle était dans le monde continuellement depuis le début de la création. Et elle est toujours dans le monde.
2. Le monde doit son existence à la Parole. Le monde ne s’est pas créé et n’a pas évolué par lui-même. Non. Le monde a été fait par la Parole et doit son existence à la Parole.
3. Le monde n’a pas connu, ni reconnu la Parole qui l’avait pourtant créé. Ici, le monde signifie les gens à l’époque de Jésus. Le monde a alors perdu sa chance en or d’entrer en relation intime avec la Parole pour être transformé en un lieu de relation d’amour, de joie et de paix. Et le monde n’agit pas mieux aujourd’hui. En fait, le monde ne change pas : il réagit toujours avec indifférence face à son créateur pour enfin le rejeter. C’est toujours la même réaction du monde face à la Parole. C’est un fait.
Et Jean l’explique en des termes bien personnels et concrets.
)))
Il dit que la Parole est venue chez les siens, et les siens ne l'ont pas accueillie.
Le prophète Ésaïe l’avait annoncé 700 ans auparavant quand il parlait de Jésus, le serviteur souffrant de l’Éternel Dieu :
Méprisé et délaissé par les hommes, homme de douleur, habitué à la souffrance, il était pareil à celui face auquel on détourne la tête: nous l'avons méprisé, nous n'avons fait aucun cas de lui. Ésaïe 53:3
Son propre peuple de la première alliance de grâce, les Juifs, n’ont pas accueilli Jésus. Quel scandale. Quelle douleur dans le cœur de Dieu!
Illustration : J’ai connu un homme qui est né au début du 20ième siècle d’une relation hors mariage. Sa mère, qui n’a pas voulu que l’histoire se répande dans le village, a caché cet enfant pendant trois ans sur la ferme. Ne pouvant plus le garder à l’abri des regards, elle l’a donné en adoption à sa sœur qui est partie vivre dans un autre pays avec son mari. Devenu adulte, cet homme a connu beaucoup de problèmes dans ses relations. Il se mettait souvent en colère pour un rien. Il était d’un caractère très difficile et sa femme a beaucoup souffert. Puis rendu à l’âge de la retraite, il a voulu retourner dans le pays de sa naissance pour connaitre sa famille, ses frères et sœurs, ses cousins et arriver peut-être à guérir un peu de ses blessures profondes. Il voulait se réconcilier avec son passé. Mais personne ne l’a accueilli. Maison après maison on lui disait Menteur! Personne ne connaissait son histoire et on l’accusait de venir voler un morceau d’héritage laissé par ses parents biologiques.
La Parole a vécu un rejet encore plus grand quand elle est venue dans le monde.
Quand la Parole est arrivée chez elle, à la maison, parmi les siens, les siens ne l’ont pas accueillie. Pourtant la Parole, Jésus-Christ, n’était pas un étranger, un inconnu. Non. Il était de la famille. Il s’était révélé au peuple hébreu pendant des milliers d’années et nous pouvons lire son histoire dans les livres de l’Ancien Testament. C’est la Parole qui avait sauvé son peuple de l’Égypte, l’avait accompagné dans la forme d’un ange lors de sa traversée du désert, c’est la Parole qui lui avait donné les oracles du ciel par l’intermédiaire de Moïse. Son peuple aurait dû le reconnaitre. Il avait assez d’information pour l’accueillir.
Mais non! Son peuple ne l’a pas reçu.
Et sans dénigrer les Juifs, il y a ici je crois une note soulignant la responsabilité particulière des Juifs dans le rejet de Jésus comme Messie. Sans dénigrer le premier peuple de Dieu – aujourd’hui le peuple de Dieu c’est l’Église de Jésus-Christ partout sur la terre – sans descendre les Juifs, avec la connaissance qu’ils avaient reçu de lui par les prophètes de l’ancienne alliance, les Juifs sont particulièrement coupables de l’avoir rejeté.
Pourquoi? Parce que Dieu s’était fait connaitre particulièrement à eux … à de nombreuses reprises et de bien des manières (Hébreux 1.1), ils avaient des avantages que les autres nations n’avaient pas reçus. Pourtant, connaissant Dieu, ils n’ont pas reçu leur Messie pour entrer en relation personnelle et intime avec Lui. Non. Ils l’ont plutôt rejeté.
Mais ce n’est pas la fin de l’histoire. Heureusement! Malgré ce rejet général du peuple de Dieu de la première alliance de grâce, il y en a qui ont reçu et cru en la Parole. À ceux-là seuls, à ceux qui ont accepté et qui ont mis leur foi en Jésus, la Parole a donné le droit légal ou l’autorité de devenir enfants de Dieu.
)))
Mais à tous ceux qui l'ont acceptée, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le droit de devenir enfants de Dieu,
Il y a trois choses à ne pas manquer ici.
1. La Parole a donné le droit. Ce droit légal, cette autorité reconnue de Dieu de faire partie de ses enfants est un DON DE GRÂCE et n’est pas accordé à nos mérites, même pas nos mérites pour avoir cru en lui. Attention! Puisqu’il s’agit d’un don gratuit, il s’en suit qu’accepter et croire en Jésus est aussi un don de grâce. Sinon, ce droit serait décrit comme un salaire pour avoir accepté et cru en Jésus. Non. La Bible dit que la Parole a donné le droit. C’est un DON et non pas une RÉCOMPENSE MÉRITOIRE pour avoir cru. Nous qui croyons seulement en son nom, nous sommes acceptés à part entière dans la famille sans aucun mérite de notre part. Et nous ne pouvons pas par nos efforts ou notre obéissance être plus acceptés par Dieu comme ses enfants. Laissons donc notre orgueil pleurer dans son coin.

Illustration : Tout pour qu’il règne (Oswald Chambers) 28 octobre

2. La Parole a donné le droit. Ce droit est un statut. En Jésus, nous avons reçu un certificat de naissance spirituelle, qui certifie que nous sommes des enfants adoptés de Dieu. Ce certificat de naissance est un droit légal. Par la foi, nous avons reçu pleine autorité pour ce titre. Nous pouvons appeler Dieu le Créateur, Papa, et il nous répond : oui, mon enfant.
Autre nuance. Jean ne dit pas que la Parole nous a donné le droit d’être mais de devenir enfants de Dieu. Pourquoi devenir? Parce qu’il parle d’un changement de statut. En Jésus, nous sommes passés de la mort à la vie. La Parole a conçu en nous la vie et nous sommes devenus enfants de Dieu sur la base de notre foi en Jésus.
Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 2 Corinthiens 5.17
3. La Parole a donné le droit de devenir enfants de Dieu. Jean parle d’enfants et non de fils de Dieu. Il souligne ainsi la nouvelle nature de ceux qui croient plutôt que leurs privilèges en tant que fils. L’apôtre Pierre l’exprimera ainsi : vous pouvez fuir la corruption qui existe dans le monde par la convoitise et devenir participants de la nature divine 2 Pierre 1.4. Un enfant de Dieu est quelqu’un qui participe à la nature divine. Quelle grâce et quel changement intérieur profond que d’être devenus enfants de Dieu. En Jésus, nous sommes devenus enfants de Dieu par l’Esprit de Dieu qui nous a été donné.

Application : si notre cœur n’a pas été changé et transformé par l’Esprit de Dieu, ce qui est évident par le fruit de l’Esprit et les nouvelles œuvres produites par notre foi, il faut rencontrer Dieu et lui demander si nous sommes véritablement nés de nouveau.
Attention. Ne prenons rien pour acquis basé sur notre expérience, que ce soit la prière que nous avons faite il y a de nombreuses années ou les larmes qui ont coulé ou même notre présence à l’église et les nouvelles habitudes extérieures qui ont changé. Attention! Notre cœur doit être changé et transformé. On parle d’une nouvelle création qui porte le fruit délicieux de l’Esprit de Dieu : l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi.

Qui sont ceux à qui la Parole a donné le droit de devenir enfants de Dieu? Ceux qui sont nés Catholiques Romains? Ceux qui ont été baptisés dans l’eau? Non. Le texte dit clairement :
)))
à tous ceux qui l'ont acceptée (ou reçue), à ceux qui croient en son nom.
Recevoir la Parole, accepter en soi la Parole, et croire en la Parole parle du seul et même changement spirituel où l’être humain cesse de compter sur lui-même ou ses propres mérites ou ses efforts pour être sauvé mais il met plutôt sa foi en Jésus-Christ seul.
Jean dit qu’ils croient en son nom. Cela nous apparait un peu bizarre parce que nous n’utilisons pas cette expression quand nous parlons. Pour nous, les occidentaux, le nom d’une personne ce n’est ni plus ni moins qu’une étiquette. Mes parents auraient pu m’appeler Robert ou Clément … et cela n’aurait pas changé grand-chose à ma vie.
Mais à l’époque, le nom était considéré comme très important, car il parlait de toute la personnalité. Le nom était une manière de parler de toute la personne.
Ainsi lorsque le psalmiste dit à Dieu dans le Psaume 5 : tu seras un sujet de joie pour ceux qui aiment ton nom, ou dans le Psaume 20 : Que l’Éternel te réponde lorsque tu es dans la détresse, que le nom du Dieu de Jacob te protège! David ne parlait pas de l’appellation de Dieu, l’Éternel, mais de tout ce que l’Éternel représente et signifie. Il faisait référence à la personne de Dieu lui-même.
Application : Attention! Il y a un mouvement qui se dit évangélique dans le monde aujourd’hui qui met l’accent sur le nom de Jésus. Si l’accent est mis sur les lettres J-E-S-U-S, Jésus, les yeux de notre foi ne sont plus sur Dieu mais sur des lettres et nous serons très déçus. Des lettres n’ont aucun pouvoir magique! Ne mettons pas notre foi dans le nom Jésus, mais dans le nom de Jésus, c’est-à-dire dans la personne de Jésus. Oh, c’est très important. Car Dieu regarde à la foi du cœur et non les paroles qui sortent de nos bouches. Car c’est Dieu-fait-homme Lui-même qui nous sauve de toutes nos détresses par l’Esprit tout-puissant de Dieu. Oh, la Puissance de Dieu pour sauver et guérir est efficace!
Croire dans le nom de la Parole signifie donc croire dans la personne de la Parole, qui est Jésus-Christ. Il s’agit de croire en Lui tel qu’Il est. Il s’agit de croire en Dieu et de croire Dieu, ce Dieu qui se révèle dans la Parole. C’est mettre notre confiance en ce Dieu de la Bible.
Cela va bien au-delà de simplement croire que Dieu existe. Les démons, nous dit la Bible, croient que Dieu existe et ils tremblent. Il y a des gens autour de nous, plusieurs en fait, qui croient que Dieu existe et qui ne tremblent pas. Pourquoi? Parce qu’ils ne connaissent pas ce Dieu révélé dans la Bible. Ils croient en un Dieu qu’ils s’imaginent et ne prennent pas conscience que le vrai Dieu peut les envoyer en enfer pour l’éternité, et souffrir de solitude et de regrets en conséquence de leurs fautes devant un Dieu juste. C’est pourquoi ils ne tremblent pas. Mais ils devraient trembler mille fois plus que de recevoir la nouvelle médicale qu’ils ont un cancer incurable et qui ne leur reste que trois mois à vivre. Tel que Jésus l’a dit :
Ne redoutez pas ceux qui tuent le corps mais qui ne peuvent pas tuer l'âme. Redoutez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps en enfer. Matthieu 10.28

Croire dans le nom de la Parole c’est lui faire confiance en tant que personne divine. C’est compter sur Dieu. Mettre sa foi en lui. Dépendre de lui.
Enfin l’expression « croire dans le nom de quelqu’un » dans l’antiquité contenait aussi l’idée de possession. Croire en quelqu’un c’était lui céder tous les droits et devenir sa propriété. Celui en qui on croyait possédait celui qui croyait en son nom.

Si nous croyons vraiment dans la Parole qui est Jésus, nous lui appartenons. Et parce que nous lui appartenons, il nous tient dans sa main. Il nous ressuscitera au dernier jour pour nous donner la vie éternelle, car la Parole est le seul capable de l’accorder. Nous n’avons rien à craindre. Personne ne peut nous arracher de sa main.

Je leur donne la vie éternelle. Elles ne périront jamais et personne ne pourra les arracher à ma main. Jean 10.28

NOTES
9 Cette lumière était la vraie lumière
8 Toutefois, c'est aussi un commandement nouveau que je vous écris; sa nouveauté se vérifie en lui et en vous, car les ténèbres se dissipent et la vraie lumière brille déjà. 1 Jean 2:8
qui, en venant dans le monde, éclaire tout être humain.
6 Il dit: «C'est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob et pour ramener les restes d'Israël: *je t'établis pour être la lumière des nations, pour apporter mon salut jusqu'aux extrémités de la terre.» Ésaïe 49:6
11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont pas accueillie.
Méprisé et délaissé par les hommes, homme de douleur, habitué à la souffrance, il était pareil à celui face auquel on détourne la tête: nous l'avons méprisé, nous n'avons fait aucun cas de lui. Ésaïe 53:3
12 Mais à tous ceux qui l'ont acceptée, à ceux qui croient en son nom,
Et voici quel est son commandement: c’est que nous croyions au nom de son Fils Jésus-Christ et que nous nous aimions les uns les autres, comme il [nous] l’a ordonné. 1 Jean 3:23
et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. Luc 24:47
Celui qui croit en lui n'est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Jean 3:18
Mais ceux-ci ont été décrits afin que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom. Jean 20:31
Et c'est là ce que vous étiez, certains d'entre vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été déclarés saints, mais vous avez été déclarés justes au nom du Seigneur Jésus[-Christ] et par l'Esprit de notre Dieu. 1 Corinthiens 6:11
Je vous ai écrit cela, à vous qui croyez au nom du Fils de Dieu, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle [et que vous continuiez à croire au nom du Fils de Dieu]. 1 Jean 5:13
elle a donné le droit de devenir enfants de Dieu,
»Vous êtes les enfants de l'Éternel, votre Dieu. Deutéronome 14:1
En effet, tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Romains 8:14
L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Romains 8:16
De fait, la création attend avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Romains 8:19
Toutefois, elle a l'espérance d'être elle aussi libérée de l'esclavage de la corruption pour prendre part à la glorieuse liberté des enfants de Dieu. Romains 8:21
Ils seront à moi, dit l'Éternel, le maître de l’univers, ils m'appartiendront, le jour que je prépare; j'aurai compassion d'eux comme un homme a compassion de son fils qui le sert, Malachie 3:17
Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu! Matthieu 5:9
Vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ; Galates 3:26
pour racheter ceux qui étaient sous la loi afin que nous recevions le statut d’enfants adoptifs. Galates 4:5
il nous a prédestinés à être ses enfants adoptifs par Jésus-Christ. C’est ce qu’il a voulu, dans sa bienveillance, Éphésiens 1:5
Soyez donc les imitateurs de Dieu, puisque vous êtes ses enfants bien-aimés, Éphésiens 5:1
Voyez quel amour le Père nous a témoigné pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! [Et nous le sommes!] Si le monde ne vous connaît pas, c'est qu'il ne l'a pas connu, lui. Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons un jour n'a pas encore été révélé. [Mais] nous savons que, lorsque Christ apparaîtra, nous serons semblables à lui parce que nous le verrons tel qu'il est. 1 Jean 3.1-2
Le vainqueur recevra cet héritage, je serai son Dieu et il sera mon fils. Apocalypse 21:7
Réflexion non inclue dans la prédication (v.12)
Il y a un paradoxe ici. Un paradoxe c’est l’équilibre de deux idées qui semblent contradictoires mais qui sont toutes les deux vraies. Dans le Nouveau Testament Dieu est présenté comme le Père de tous les êtres humains dans le sens qu’Il est leur créateur; son attitude est bienveillante envers tous (il fait lever son soleil sur les méchants et les bons). Il pourvoit à leurs besoins, etc. Quand l’apôtre Paul prêchera à Athènes il dira de Dieu : En effet, c’est en lui que nous avons la vie, le mouvement et l'être, comme l’ont aussi dit quelques-uns de vos poètes: ‘Nous sommes aussi de sa race.’ Actes 17.28
Dieu est présenté comme le Père de tous, mais en même temps il est clairement écrit que tous ne sont pas fils de Dieu. Le paradoxe est là : Dieu est le Père de tous, mais tous ne sont ses fils. Car seuls ceux qui répondent volontairement à ce que Dieu a fait pour eux en Christ, reçoivent et croient la Parole, sont nés de nouveau et deviennent ainsi pleinement enfants de Dieu.
Les enfants de Dieu sont uniquement ceux qui croient en Jésus.

Sun 12 Aug 2018, 23:30pm

Dire à un ami | Imprimer | 0 Commentaire(s)

Si vous aimez ce blog ajoutez le à votre bookmark:
Google: La Parole faite homme

0 Commentaire(s)

Il n'y a pas de commentaire pour ce blog.
Les commentaires sont actuellement affichés pour ce blog.