La Parole faite homme (2)

Évangile selon Jean 1.9-14
La Parole faite homme
Voici le second message sur l’incarnation dont traite Jean dans son prologue, notamment aux versets 9 à 14.
Nous avons vu la semaine dernière que Jean souligne deux faits étonnants dans ce texte :
1. La Parole – vrai Dieu éternel – prend sur lui la nature humaine. Dieu se fait vrai homme.
2. Les hommes, quand ils ont vu cela, n’ont rien voulu savoir de ce Dieu fait homme. Et encore aujourd’hui l’homme naturel rejette Jésus-Christ. Et c’est une tragédie. Il est écrit :
9 Cette lumière était la vraie lumière qui, en venant dans le monde, éclaire tout être humain. 10 Elle était dans le monde et le monde a été fait par elle, pourtant le monde ne l'a pas reconnue. 11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont pas accueillie. 12 Mais à tous ceux qui l'ont acceptée, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le droit de devenir enfants de Dieu,
13 puisqu’ils sont nés non du fait de la nature, ni par une volonté humaine, ni par la volonté d’un mari, mais qu’ils sont nés de Dieu.
Bien que le monde en général, quoiqu’éclairé par la lumière du Logos, ne reconnaisse pas Jésus comme son Seigneur et Sauveur et ainsi ne l’accueille pas, il y en a qui pourtant l’acceptent et croient en Lui. À ceux-là – et à ceux-là seuls - le Logos éternel donne le droit de devenir enfants de Dieu.
Comment ou de quelle manière entrent-ils dans la famille de Dieu? C’est ce que nous voyons au verset 13.
Leur nouvelle vie spirituelle dépend de ce que Christ a fait pour eux.
Jean utilise quatre expressions pour décrire l’origine de la nouvelle naissance de ceux qui croient en Jésus pour devenir enfants de Dieu.
1. ils sont nés non du fait de la nature (ou non du sang)
Dans l’antiquité, il y avait cette idée que la naissance naturelle était le résultat de l’action du sang dans le ventre de la mère. Par exemple, dans le livre de la Sagesse de Salomon, on lit ceci : « dans le sein d’une mère j’ai été façonné dans la chair, pendant une période de 10 mois, compacté avec le sang, de la semence d’un homme et le plaisir du mariage. »
Mais Jean dit que la nouvelle naissance pour devenir enfants de Dieu ne se produit pas de manière naturelle, ce n’est pas du fait de la nature ou du sang, comme pour la naissance d’un être humain. Naître de nouveau n’est pas naturel.
2. (ils sont nés), ni par une volonté humaine (ou de la chair)
La chair fait référence au désir sexuel. Mais Jean parle de la chair dans un sens qui complète celui que lui donne l’apôtre Paul. Chez Paul, la chair est présentée comme mauvaise et pécheresse; elle doit être crucifiée continuellement. Mais chez Jean, la chair n’est pas tant mauvaise qu’elle est faible; elle n’a pas de force, par exemple pour résister à la tentation. La volonté de la chair c’est la volonté de l’homme naturel sans l’aide de l’Esprit de Dieu.
Quand Jean dit (qu’ils sont nés), ni par une volonté humaine (ou de la chair), il dit que la nouvelle naissance n’est pas le fruit d’un désir naturel ou charnel. L’homme naturel n’a pas la force de même vouloir naître de nouveau tel que l’enseigne l’Écriture.
3. (ils sont nés) ni par la volonté d’un mari (ou d’un homme)
On a ici une troisième manière de dire que cette naissance de Dieu ne vient pas du tout de l’homme, comme lorsqu’un mari décide de connaître sa femme dans l’acte du mariage.
Jean empile ces expressions les unes sur les autres dans le contexte de l’orgueil racial chez les Juifs. Les Juifs croyaient qu’à cause de leurs ancêtres, Abraham, Isaac, Jacob, Moïse, David, etc., à cause de la foi et de l’obéissance de leurs pères, Dieu leur serait favorable. Les Juifs étaient donc très fiers d’être les descendants d’Abraham de manière naturelle, par le sang. Mais Jean rejette cette fierté naturelle du revers de la main.
Rien d’humain, ni par l’excellence des générations passées, ni par la grandeur de la génération présente, ne peut produire la nouvelle naissance.
Comment alors se produit la nouvelle naissance? Jean dit simplement qu’ils sont …
4. nés de Dieu.
Cela veut dire que c’est un miracle. La nouvelle naissance n’est pas de ce monde; ce n’est pas du tout naturel. Naître de nouveau c’est naître de Dieu par l’Esprit Tout-puissant de Dieu. Ce n’est jamais l’homme qui en prend l’initiative, c’est toujours Dieu. Ils sont nés de Dieu et d’aucune autre manière.
L’image est très forte parce que le verbe nés est le même que celui utilisé pour parler du parent mâle qui engendre des enfants.
Jésus dira à Nicodème : «En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le royaume de Dieu.»
Et immédiatement Nicodème pense à la naissance naturelle : Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il une seconde fois entrer dans le ventre de sa mère et naître?»
Mais Jésus répondra à Nicodème : Ce qui est né de parents humains est humain et ce qui est né de l'Esprit est Esprit. Jean 3:6
Il s’agit donc véritablement d’une naissance, et rien de moins qu’une naissance, mais d’une naissance que Dieu seul produit dans le cœur de ceux qui reçoivent, acceptent et croient en Jésus-Christ, le Logos éternel de Dieu.
L’apôtre Paul le dira de cette manière :
il nous a sauvés. Et il ne l’a pas fait à cause des actes de justice que nous aurions pu accomplir, mais conformément à sa compassion, à travers le bain de la nouvelle naissance et le renouvellement du Saint-Esprit Tite 3:5
Et l’apôtre Pierre de son côté écrira en faisant le contraste entre la semence naturelle, le spermatozoïde qui meurt au bout de 48h, et la semence de Dieu qui est permanente.
En effet, vous êtes nés de nouveau, non pas d’une semence corruptible, mais d’une semence incorruptible, grâce à la parole vivante et permanente de Dieu 1 Pierre 1:23
Application : Sachons-le, frères et sœurs, notre nouvelle naissance par l’Esprit de Dieu, cette nouvelle création en nous, ne vient pas du tout de nous. Elle ne vient que de Dieu. L’idée de nous faire naître de nouveau, le moyen pour produire en nous cette nouvelle vie, et la force pour que cette naissance spirituelle devienne réalité ne viennent pas du tout de nous mais de Dieu seul. Tout comme la première création, l’idée vient du Père depuis toute éternité, le moyen vient du Fils qui est la Parole vivante et permanente de Dieu, et la force vient de l’Esprit qui par son baptême, notre immersion en Lui, nous renouvelle. Toute la gloire revient à Dieu seul et à sa grâce.
Quelle profondeur ont la richesse, la sagesse et la connaissance de Dieu! Que ses jugements sont insondables, et ses voies impénétrables! (…) C'est de lui, par lui et pour lui que sont toutes choses. A lui la gloire dans tous les siècles! Amen! Romains 11.33-36
Et nous arrivons au verset crucial de tout le prologue. Le verset déterminant pour les Grecs qui croyaient au Logos un peu comme les gens d’aujourd’hui qui croient en une Force Supérieure.
14 Et la Parole s'est faite homme, elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père.
La Parole s’est fait homme. Dans l’original, la langue dans laquelle le NT a été écrit, il est écrit littéralement que la Parole s’est fait chair, dans le sens de la faiblesse de la nature humaine comparée à celle de Dieu et même à celle des anges.
Tu l'as abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges (Héb. 2.7)
La Parole fait référence à Celui qui est rien de moins que Dieu, vrai Dieu dans son essence.
Donc à un certain point bien précis dans l’histoire, Dieu s’est fait chair.
Pour ceux qui croient, ne serait-ce qu’un petit peu, que la chair ou la nature humaine est mauvaise en soi, et que la pureté de Dieu ne pourrait jamais entrer en contact avec la chair de l’homme sans perdre un peu de sa pureté divine, Jean écrase avec force cette idée fausse.
Dieu, le vrai Dieu, s’est fait homme, vrai homme.
Quel honneur, quelle dignité, quelle grandeur Dieu donne ainsi à notre humanité. Dieu s’est fait homme.
Par contraste, quel mépris avons-nous, nous les hommes, envers notre propre race lorsque nous rabaissons les autres hommes d’une manière ou d’une autre, en les regardant de haut ou avec indifférence parce qu’ils ne sont pas de notre culture, de notre couleur de peau, de notre classe sociale, économique ou académique. Et quel rabaissement de l’être humain à le considérer au plus bas niveau, comme un déchet, quand on considère l’avortement peu importe le mois de grossesse, et l’aide médicale à mourir, qui se développe présentement au Québec à un rythme alarmant pour ne révéler trop souvent que l’égoïsme et l’égocentrisme du cœur de l’homme naturel.
Application : Confessons donc nos fautes, notre indifférence et notre silence, ainsi que les fautes de notre génération devant ce Dieu qui nous a tellement honoré en se faisant homme en Jésus-Christ.
(Moment de silence pour confesser nos fautes à Dieu).
La Parole s'est faite homme, elle a habité parmi nous.
Remarquons que c’est la première fois dans le prologue que Jean fait le lien entre le Logos-Parole et le Jésus-Christ historique. Jusqu’au verset 14, ses lecteurs ont pu penser au Logos et aux relations du Logos avec Dieu, la création, Jean-Baptiste et le monde. Mais au verset 14, Jean dévoile la vérité qu’au cœur du christianisme, la Parole éternelle de Dieu s’est fait chair pour le salut de l’homme.
Jean dit que la Parole a habité parmi nous.
Le verbe « habité » signifie « planté sa tente ». La Parole a planté sa tente parmi nous. La tente c’est le corps humain de la Parole. La tente c’est Jésus homme.
Lorsque Dieu a fait sortir son peuple d’Égypte, il l’a amené dans le désert sous la conduite de Moïse. Or, Moïse rencontrait Dieu face à face dans la tente de la rencontre, aussi appelé tabernacle.
La religion Catholique Romaine enseigne que le tabernacle est cette petite armoire fermant à clef, où sont conservées les hosties consacrées par le prêtre. Ce n’est pas ce qu’enseigne l’Écriture.
Dans la Bible, le tabernacle était la tente de la rencontre avec Dieu, qui devint plus tard le temple sous Salomon. Dieu manifestait sa présence dans le tabernacle au désert et son peuple l’adorait chacun de sa place, à l’entrée de sa tente. Au-dessus du tabernacle Dieu montrait sa gloire, soit par le feu ou la nuée et le peuple voyait la gloire de Dieu et adorait Dieu. Ainsi lorsque le tabernacle a été dressé pour la première fois par Moïse, il est écrit : Alors la nuée couvrit la tente de la rencontre et la gloire de l'Éternel remplit le tabernacle. Moïse ne pouvait pas entrer dans la tente de la rencontre parce que la nuée restait dessus et que la gloire de l'Éternel remplissait le tabernacle. Exode 40.34-35
Imaginez la scène. Moïse ne pouvait pas entrer dans la tente de la rencontre parce que la gloire de l'Éternel remplissait le tabernacle.
La présence immédiate de l’Éternel dans le tabernacle était tout à fait glorieuse. Les Juifs ont décrit cette présence de Dieu habitant parmi son peuple par le mot Shekinah. La Shekinah sacrée c’est l’Éternel Dieu Lui-même qui vient habiter parmi son peuple sur la terre.
Or Jean écrit : Et la Parole s'est faite homme, elle a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire.
Jean parle de la présence même de l’Éternel Dieu qui vient habiter parmi son peuple, non pas dans une tente faite de main d’homme ou dans un temple aussi beau que celui de Salomon, mais dans la chair même de Jésus, c’est-à-dire dans son corps humain.
Dieu est venu habiter parmi son peuple parfaitement en Jésus-Christ. La Parole s’est faite homme.
Application : Aujourd’hui où se trouve le tabernacle de Dieu sur la terre? Est-ce la petite armoire fermée à clef dans une Église romaine? Puisque Jésus est remonté au ciel, est-ce que cela signifie que la présence de Dieu nous a quitté pour remonter au ciel jusqu’à ce qu’il revienne sur les nuées? Où se trouve le tabernacle de Dieu sur la terre? Où pouvons-nous rencontrer Dieu face à face? Dans le temple de Jérusalem?
Non. Le tabernacle de Dieu sur la terre c’est nous, l’Église, si l’Esprit de Dieu habite en nous, en Jésus-Christ.
L’apôtre Paul écrira aux Corinthiens : Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l'Esprit de Dieu habite en vous? 1 Corinthiens 3.16
En effet, vous êtes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l'a dit: J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux; je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. 2 Corinthiens 6.16
Comportons-nous donc comme le tabernacle de Dieu parmi les hommes, l’endroit où Dieu manifeste sa gloire dans sa sainteté. De nos cœurs, par amour, l’Esprit de Dieu veut se fait connaitre aux hommes et leur communiquer sa grâce et sa vérité. Gardons précieusement notre relation personnelle avec Dieu en Jésus, car Dieu nous honore énormément en faisant de nous son tabernacle parmi les hommes.
Et Jean décrit la gloire de la présence de l’Éternel Dieu-fait-homme comme une gloire comme celle du Fils unique venu du Père.
Jésus de Nazareth dégageait une telle gloire dans son apparence physique, ses manières et ses paroles que Jean a débuté dans sa première lettre en disant ceci :
Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché concernant la parole de la vie, nous vous l’annonçons. 2 La vie, en effet, s’est manifestée; nous l'avons vue, nous en sommes témoins et nous vous l’annonçons, cette vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous.
Jean décrit Jésus comme la vie. Tout le reste n’est qu’existences qui passent, mais Jésus est la vie éternelle qui s’est manifestée. Et les premiers disciples l’ont contemplé comme on contemple quelque chose de glorieux.
Mais cette gloire en Jésus n’était pas comme celle du monde qui impressionne le monde, comme les glorieux Canadiens de Montréal qui peuvent étonner en remportant des victoires ici et là. Non. La gloire de Jésus est vue dans son humilité, son abaissement, et dans le fait que le Fils de Dieu a vécu pour les hommes et a souffert pour eux. La vraie gloire est dans le don de soi malgré la souffrance.
Nous verrons plus tard, dans notre étude de l’Évangile, que les miracles de Jésus feront éclater sa gloire, mais de façon beaucoup plus profonde et précieuse encore, la croix de la honte manifestera plus que tout, la vraie gloire de Dieu-fait-homme.
La Parole faite homme est présentée comme le Fils unique venu du Père.
Jésus est le Fils unique de Dieu, dans le sens qu’il est le seul à partager la même nature que le Père, l’essence du Père, qui est Dieu. Personne n’est et ne peut être Fils de Dieu comme l’a été Jésus. Sa relation avec le Père était aussi unique et Jean en parlera beaucoup dans son Évangile. En fait, suite au prologue, Jean ne mentionnera plus le mot Logos pour le reste de son récit – soulignant par-là, je crois, qu’il a utilisé le terme Logos principalement pour connecter avec son auditoire. Dorénavant, il utilisera le nom Jésus et le plus souvent le terme Fils pour souligner sa relation personnelle avec le Père.
Finalement Jean décrit la Parole faite homme comme étant pleine de grâce et de vérité.
Il est plutôt frappant de constater que Jean utilisera le mot grâce – un des termes les plus importants pour le christianisme – quatre fois dans le prologue et plus jamais par la suite.
Quoi qu’il en soit, à la base du mot grâce dans la culture grecque de l’époque, on trouve l’idée de « ce qui cause la joie », de ce qui est « charmant. » Puis le mot signifie « bonne volonté », « bonté » souvent avec l’idée que la faveur démontrée n’est pas méritée.
Ainsi dans la vision chrétienne du monde, la grâce apparait d’abord et surtout lorsque Dieu pourvoit pour le besoin spirituel de l’homme en lui donnant son Fils pour être son Sauveur. Faveur imméritée de Dieu envers l’homme pécheur. Mais ce n’est pas tout.
La grâce se voit aussi lorsque le Père donne de bonnes choses à ses enfants adoptés en Jésus-Christ – encore des faveurs non méritées - et finalement dans l’attitude de reconnaissance – d’actions de grâces – que les sauvés doivent rendre à Dieu pour toute sa bonté envers eux.
Mais nulle part ailleurs voyons-nous plus clairement la grâce de Dieu que dans la Parole faite homme. Voilà la plénitude de la grâce de Dieu. Dieu s’est fait homme pour nous sauver.
Mais cette plénitude ne concerne pas seulement la grâce mais aussi la vérité. La Parole faite chair est aussi pleine de vérité. Jean utilisera le mot vérité 25 fois dans son Évangile indiquant sa grande importance à ses yeux.
Nous comprenons souvent le mot vérité comme étant opposé à fausseté, mais pour Jean le terme veut dire beaucoup plus. Tout comme la vie et la lumière sont directement reliées à Jésus, la vérité l’est aussi. En fait Jésus dira «C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. » Jean 14.6. Donc, la vérité pour Jean c’est plus qu’un concept, c’est une personne, c’est Dieu! Jésus – la Parole faite homme – est plénitude de vérité. C’est pour dire qu’Il ne nous trompera jamais, il est fiable à jamais, nous pouvons entièrement compter sur lui pour tout, tout, tout! Jésus est plein de vérité.
Conclusion
Pour ceux qui acceptent et croient en Jésus, à ceux-là seuls, le Logos éternel donne le droit de devenir enfants de Dieu. Cette nouvelle vie spirituelle ne dépend pas de ce qu’ils font pour Dieu, mais uniquement ce ce que Christ a fait pour eux. Parce qu’ils sont nés de Dieu. C’est un miracle. La nouvelle naissance n’est pas de ce monde; elle vient de Dieu seul.
En Jésus, Dieu s’est fait homme, Dieu est venu habiter parmi nous – Emmanuel – Dieu avec nous. Si nous sommes nés de nouveau, nous sommes le tabernacle ou le temple du Dieu vivant sur la terre. Dieu l'a dit: J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux; je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. 2 Corinthiens 6.16
Pour que nous puissions offrir la grâce, la faveur imméritée de Dieu envers l’homme pécheur, et la vérité qui est Jésus Lui-même, il est essentiel que nous gardions précieusement notre relation avec Dieu saine et pure.
Le Repas de communion nous aide à cet effet.
Notes
12 Mais à tous ceux qui l'ont acceptée, à ceux qui croient en son nom,
Et voici quel est son commandement: c’est que nous croyions au nom de son Fils Jésus-Christ et que nous nous aimions les uns les autres, comme il [nous] l’a ordonné. 1 Jean 3:23
et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. Luc 24:47
Celui qui croit en lui n'est pas jugé, mais celui qui ne croit pas est déjà jugé parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Jean 3:18
Mais ceux-ci ont été décrits afin que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom. Jean 20:31
Et c'est là ce que vous étiez, certains d'entre vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été déclarés saints, mais vous avez été déclarés justes au nom du Seigneur Jésus[-Christ] et par l'Esprit de notre Dieu. 1 Corinthiens 6:11
Je vous ai écrit cela, à vous qui croyez au nom du Fils de Dieu, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle [et que vous continuiez à croire au nom du Fils de Dieu]. 1 Jean 5:13
elle a donné le droit de devenir enfants de Dieu,
»Vous êtes les enfants de l'Éternel, votre Dieu. Deutéronome 14:1
En effet, tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Romains 8:14
L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Romains 8:16
De fait, la création attend avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Romains 8:19
Toutefois, elle a l'espérance d'être elle aussi libérée de l'esclavage de la corruption pour prendre part à la glorieuse liberté des enfants de Dieu. Romains 8:21
Ils seront à moi, dit l'Éternel, le maître de l’univers, ils m'appartiendront, le jour que je prépare; j'aurai compassion d'eux comme un homme a compassion de son fils qui le sert, Malachie 3:17
Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu! Matthieu 5:9
Vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ; Galates 3:26
pour racheter ceux qui étaient sous la loi afin que nous recevions le statut d’enfants adoptifs. Galates 4:5
il nous a prédestinés à être ses enfants adoptifs par Jésus-Christ. C’est ce qu’il a voulu, dans sa bienveillance, Éphésiens 1:5
Soyez donc les imitateurs de Dieu, puisque vous êtes ses enfants bien-aimés, Éphésiens 5:1
Voyez quel amour le Père nous a témoigné pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! [Et nous le sommes!] Si le monde ne vous connaît pas, c'est qu'il ne l'a pas connu, lui. Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons un jour n'a pas encore été révélé. [Mais] nous savons que, lorsque Christ apparaîtra, nous serons semblables à lui parce que nous le verrons tel qu'il est. 1 Jean 3.1-2
Le vainqueur recevra cet héritage, je serai son Dieu et il sera mon fils. Apocalypse 21:7
13 puisqu’ils sont nés non du fait de la nature, ni par une volonté humaine, ni par la volonté d’un mari, mais qu’ils sont nés de Dieu.
Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui et il ne peut pas pécher, parce qu'il est né de Dieu. 1 Jean 3:9
Bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, car l'amour vient de Dieu, et toute personne qui aime est née de Dieu et connaît Dieu.
Quiconque croit que Jésus est le Messie est né de Dieu, et si quelqu’un aime un père, il aime aussi son enfant.
puisque tout ce qui est né de Dieu remporte la victoire contre le monde, et la victoire qui a triomphé du monde, c'est votre foi. 1 Jean 5:4
14 Et la Parole s'est faite homme,
Mais, lorsque le moment est vraiment venu, Dieu a envoyé son Fils, né d'une femme, né sous la loi, Galates 4:4
mais il s'est dépouillé lui-même en prenant une condition de serviteur, en devenant semblable aux êtres humains. Reconnu comme un simple homme, il s'est humilié lui-même en faisant preuve d’obéissance jusqu'à la mort, même la mort sur la croix. Philippiens 2:7-8
Et tous le reconnaissent, le mystère de la piété est grand: Dieu est apparu comme un homme, sa justice a été révélée par l'Esprit, il a été vu des anges, proclamé parmi les nations, on a cru en lui dans le monde, il a été élevé dans la gloire. 1 Timothée 3:16
Puisque ces enfants ont en commun la condition humaine, lui-même l’a aussi partagée, de façon similaire. Ainsi, par sa mort, il a pu rendre impuissant celui qui exerçait le pouvoir de la mort, c'est-à-dire le diable, Hébreux 2:14
Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché concernant la parole de la vie, nous vous l’annonçons. La vie, en effet, s’est manifestée; nous l'avons vue, nous en sommes témoins et nous vous l’annonçons, cette vie éternelle qui était auprès du Père et qui s’est manifestée à nous. 1 Jean 1:1-2
Voici comment identifier l'Esprit de Dieu: tout esprit qui reconnaît que Jésus est le Messie venu en homme est de Dieu. 1 Jean 4:2
elle a habité parmi nous, pleine de grâce
et ils sont gratuitement déclarés justes par sa grâce, par le moyen de la libération qui se trouve en Jésus-Christ. Romains 3:24
Nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce sur grâce. En effet, la loi a été donnée à travers Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues à travers Jésus-Christ. Jean 1:16-17
C'est donc par la foi que l'on devient héritier, pour que ce soit par grâce et que la promesse soit assurée à toute la descendance, non seulement à celle qui dépend de la loi, mais aussi à celle qui a la foi d'Abraham. En effet, Abraham est notre père à tous, comme cela est d’ailleurs écrit: Romains 4:16
Ainsi, de même que le péché a régné par la mort, de même la grâce règne par la justice pour la vie éternelle, par Jésus-Christ notre Seigneur. Romains 5:21Segond 21 (SG21)
En effet, le péché n’aura pas de pouvoir sur vous, puisque vous n’êtes plus sous la loi mais sous la grâce. Romains 6:14
De même, dans le temps présent aussi, il y a un reste conformément à l’élection de la grâce. Romains 11:5
et il m'a dit: «Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse.» Aussi, je me montrerai bien plus volontiers fier de mes faiblesses afin que la puissance de Christ repose sur moi. 2 Corinthiens 12:9
En effet, c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu Éphésiens 2:8
Cependant, à chacun de nous la grâce a été donnée à la mesure du don de Christ. Éphésiens 4:7
En effet, la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été révélée. Tite 2:11
et de vérité,
Jésus lui dit: «C’est moi qui suis le chemin, la vérité et la vie. On ne vient au Père qu’en passant par moi. Jean 14:6

et nous avons contemplé sa gloire,
Moïse dit: «Fais-moi donc voir ta gloire!» Exode 33:18
Alors la nuée couvrit la tente de la rencontre et la gloire de l'Eternel remplit le tabernacle. Exode 40:34
une gloire comme celle du Fils unique venu du Père.

Sun 12 Aug 2018, 23:31pm

Dire à un ami | Imprimer | 0 Commentaire(s)

Si vous aimez ce blog ajoutez le à votre bookmark:
Google: La Parole faite homme (2)

0 Commentaire(s)

Il n'y a pas de commentaire pour ce blog.
Les commentaires sont actuellement affichés pour ce blog.