Jean-Baptiste désigne Jésus comme le Messie

Les débuts du ministère de Jésus (Jean 1.19-51)
I. Le témoignage de Jean-Baptiste (1.19-34)
b. Jean et Jésus (1.29-34)
ou Jean-Baptiste désigne Jésus comme le Messie
Introduction
Après sa résurrection, Jésus est apparu vivant à ses disciples et à plusieurs reprises. Un jour qu’ils étaient réunis devant Lui, attentifs à ses instructions, Jésus leur a dit : vous recevrez une puissance lorsque le Saint-Esprit viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu'aux extrémités de la terre.» Actes 1.8
L’histoire démontre que le Saint-Esprit est bel et bien descendu avec puissance, et des disciples peureux et lâches ont été transformés en témoins puissants
Il en va de même aujourd’hui pour ceux qui reçoivent le Saint-Esprit. Ils reçoivent aussi une puissance pour être témoins de Jésus là où Dieu les envoie et les place. Le témoignage de l’Église de Jésus-Christ continue à se répandre aujourd’hui pour atteindre les extrémités de la terre. Et la puissance du Saint-Esprit est tout aussi nécessaire qu’au temps des apôtres. Avons-nous reçu le Saint-Esprit? Sommes-nous remplis de sa puissance? Agissons-nous comme ses témoins?
Témoigner de Jésus aujourd’hui peut se faire d’une multitude de manières. L’idéal, je crois, c’est lorsque nous témoignons ensemble. Par exemple, nous témoignons de Jésus maintenant pendant la Rencontre le dimanche. L’investissement de votre temps à participer au culte, notamment au Repas de Communion, témoigne pour Jésus. En fait, toutes les activités et les services de l’Église rendent témoignage de Jésus, d’une manière ou une autre, que ce soit le midi et la soirée de prière, les activités d’évangélisation comme une seconde édition du Marché aux puces, le message d’espoir, la page FB, le site Internet, etc. Et il y a pour chacun de nous une variété de manières de prendre part au témoignage de Jésus au monde. Quelle part prenez-vous? Priez-vous? Donnez-vous de votre temps précieux? Soutenez-vous financièrement ces efforts? Quelle part prenez-vous? Investissons pour le salut des gens à la gloire de Dieu. Car c’est un investissement qui nous rapporte éternellement.
Transition : Jean-Baptiste a été envoyé par Dieu pour témoigner de Jésus. Mais qu’a-t-il dit au juste?
29 Le lendemain, il vit Jésus s’approcher de lui et dit: «Voici l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.
Le texte d’aujourd’hui débute avec les mots « Le lendemain, » indiquant le jour suivant. Nous avons vu la semaine dernière que les évènements indiqués aux versets 19 à 51 du premier chapitre de Jean semblent être compris dans une semaine de 7 jours. Jean présente l’activité créatrice de Jésus, la nouvelle création, en parallèle avec la première création, qui a aussi pris place en 7 jours, selon le premier chapitre de la Genèse.
Nouvelle création – Jour 1 (v. 19-28): Jean-Baptiste témoigne de son identité aux chefs religieux de Jérusalem. Qu’a dit Jean alors? Jean-Baptiste n’est pas le Messie, ni Élie, ni le prophète tant attendu. Il n’est qu’un souffle, qu’une voix comparé à la Parole éternelle, Jésus;
Le lendemain - Jour 2 (v. 29-34) : Jean-Baptiste témoigne de Jésus comme l’Agneau de Dieu sur qui l’Esprit est descendu, Celui qui baptise du Saint-Esprit. Ici, le baptiseur, présente Jésus publiquement comme le Messie, et il dit comment il en est venu à la conviction que c’est Jésus, le Messie, le Fils unique de Dieu.
Le lendemain, Jean-Baptiste voit Jésus s’approcher de lui. Il l’avait déjà reconnu comme le Christ (voir v. 26 et 32-33). Et Jean s’exclame en public : «Voici l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. » Jésus est l’Agneau que Dieu a pourvu pour enlever notre péché.
Mais que veut dire l’Agneau de Dieu? De quoi parle Jean au juste?
I. L’identité de l’Agneau de Dieu
Souvenons-nous d’Abraham : Abraham répondit: «Mon fils, Dieu pourvoira lui-même à l'agneau pour l'holocauste.» Genèse 22.8. Jésus est aussi l’Agneau qui appartient à Dieu; il n’est pas notre agneau et notre sacrifice, mais l’Agneau de Dieu et le sacrifice de Dieu pour nous libérer de notre péché.
Jésus est l’Agneau pascal, en référence à l’animal offert en sacrifice dans chaque maison et rôti au feu, puis mangé avec du pain sans levain, la nuit où l’Éternel Dieu a délivré son peuple d’Égypte en épargnant les croyants qui avaient sacrifié cet agneau. Ce repas pascal, Jésus l’a commémoré en le partageant avec ses disciples le soir avant de souffrir, lorsqu’il a pris le pain en disant : « Ceci est mon corps, prenez et mangez-en tous. ». Ce repas pascal nous le partageons aussi en souvenir de Jésus, l’Agneau pascal, chaque dimanche en confessant et renonçant au péché. L’apôtre Paul a écrit aux Corinthiens :
Purifiez-vous [donc] du vieux levain afin d’être une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain. En effet, Christ, notre agneau pascal, a été sacrifié [pour nous]. 1 Corinthiens 5:7
L’Agneau de Dieu est aussi cet agneau muet qui a été mené à l’abattoir pour porter nos souffrances et nos douleurs, lui qui a été blessé et brisé à cause de nos fautes et nos transgressions. Il est écrit dans Ésaïe :
Il a été maltraité, il s’est humilié et n'a pas ouvert la bouche. Pareil à un agneau qu'on mène à l’abattoir, à une brebis muette devant ceux qui la tondent, il n'a pas ouvert la bouche. Ésaïe 53:7
Jésus s’est comporté comme un serviteur, le serviteur de l’Éternel, l’Agneau soumis de Dieu jusqu’à la mort, même la mort de la croix.
L’Agneau de Dieu fait aussi référence aux agneaux offerts en sacrifice le matin et le soir dans l’ancienne alliance (Exode 29.38-46). Dieu avait dit alors : C'est là que je vous rencontrerai et que je te parlerai (…) et ma gloire fera de cet endroit un lieu saint.
Tous les sacrifices de la première alliance de grâce ont été parfaitement accomplis dans le sacrifice de Christ. Si nous sommes unis au Christ Jésus par la foi, nous sommes unis à l’Agneau pur et sans tache offert en sacrifice pour notre péché.
Jean-Baptiste déclare quelque chose de très important pour nous. Il dit que Jésus ENLÈVE le péché. Comment l’enlève-t-il? Comment peut-il enlever le péché qui a été commis dans le passé. Il enlève le péché en l’expiant, comme lorsqu’on rembourse une dette au complet, une dette que nous avons depuis longtemps. Jésus accomplit ainsi toute la justice de Dieu. Il enlève le péché en prenant notre place sous la condamnation juste de Dieu sur le péché qui doit être puni. Jésus est notre substitut. Il est sans péché et prend notre place en tant que pécheurs, et nous rachète comme on rachetait des esclaves pour les libérer et leur donner un nouvel espoir. Nous sommes tous esclaves du péché et totalement indignes de faire partie de la famille de Dieu et de jouir de la vie éternelle. Or à la croix, Jésus a porté la conséquence du péché de l’homme pécheur afin que sa culpabilité – toute sa culpabilité – soit complètement enlevée.
Jésus est identifié et présenté publiquement par Jean-Baptiste comme l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. Cela se passe à quel moment dans la vie de Jésus? À la croix? Non. Au moment du baptême de Jésus par Jean-Baptiste. Puis, pendant près de trois ans, Jésus sera mis à l’épreuve par le diable, notamment immédiatement après son baptême. Pourquoi? C’est afin d’être approuvé comme Agneau pur et sans tache, et qualifié pour porter notre péché devant Dieu. Jésus est l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. Jésus a dû vivre et être mis à l’épreuve, étant soumis à la tentation sous toutes ses formes par le diable, afin de supporter la tentation et prouver ainsi qu’il était cet Agneau pur et sans tache, sans péché, et digne alors d’être offert en sacrifice par Dieu sur la croix. C’est un Agneau approuvé qui s’est offert en sacrifice à la croix.
Lors de la sortie d’Égypte, on devait prendre un agneau sans défaut, mâle, âgé d'un an. Et on devait garder cet agneau du dixième jusqu'au quatorzième jour de ce mois. Pourquoi? - pour vérifier et s’assurer qu’il était bel et bien sans défaut et toute l'assemblée d'Israël le sacrifiait au coucher du soleil (Exode 12.5-6).
Il est écrit au sujet de Jésus qu’il a été tenté en tout point comme nous, mais sans commettre de péché. Hébreux 4:15
Pendant sa vie terrestre, Christ a présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et il a été exaucé à cause de sa piété. Ainsi, bien qu’étant Fils, il a appris l'obéissance par ce qu’il a souffert. Et parfaitement qualifié, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l'auteur d'un salut éternel, Hébreux 5:7-9
Et l’apôtre Pierre le dit de cette manière…
Vous le savez en effet, ce n'est pas par des choses corruptibles comme l'argent ou l'or que vous avez été rachetés de la manière de vivre dépourvue de sens que vous avaient transmise vos ancêtres, mais par le sang précieux de Christ, qui s’est sacrifié comme un agneau sans défaut et sans tache. 1 Pierre 1.18-19

Sun 7 Oct 2018, 22:08pm

Dire à un ami | Imprimer | 0 Commentaire(s)

Si vous aimez ce blog ajoutez le à votre bookmark:
Google: Jean-Baptiste désigne Jésus comme le Messie

0 Commentaire(s)

Il n'y a pas de commentaire pour ce blog.
Les commentaires sont actuellement affichés pour ce blog.